Production de framboises sous tunnel et en serre : concepts de base

By Adam Dale, Département de phytotechnie, Université de Guelph, Simcoe (Ontario) N3Y 4N5

La culture de framboises sous tunnel et en serre est en plein essor partout dans le monde, car elle a l'avantage d'offrir une production hâtive et de donner des fruits de meilleure qualité. Mais le plus gros atout de ce mode de culture est probablement qu'il réduit ou élimine bon nombre des maladies fongiques menaçant les framboises, particulièrement les pourritures du fruit, ce qui prolonge donc beaucoup leur durée de conservation. Cependant, pour savoir comment réussir la culture de framboises sous tunnel ou en serre, le producteur doit bien comprendre la biologie du framboisier et avoir une certaine connaissance des systèmes utilisés dans la production de framboises de plein champ. Le premier des deux articles sur le sujet traite de la structure du framboisier ainsi que des divers aspects de l'initiation florale et de la dormance dans un contexte de culture sous abri. Le second article traitera de la qualité et de la densité des cannes, de la compétition entre les diverses parties du plant, du palissage et de l'effet de ces facteurs sur la longévité des cannes.

1. Structure et architecture du framboisier

Le framboisier comporte des cannes bisannuelles qui poussent la première année et produisent des tiges fructifères latérales la deuxième année. Les cannes de la première année ou primocannes poussent lentement au printemps, rapidement en été, puis leur croissance ralentit à l'automne. Ce mode de croissance donne une canne type, ayant des entrenœuds courts à la base et à l'extrémité de la tige, et plus longs au milieu. Dans les régions aux étés chauds, la croissance estivale ralentit et donne plus d'entrenœuds courts dans le milieu de la canne.

De nouvelles cannes sont produites à partir des boutons floraux à la base des cannes existantes ou à partir des bourgeons adventices sur les racines. À mesure que les racines se développent hors du plant, de nouveaux bourgeons racinaires apparaissent encore plus loin du plant-mère. Cela signifie qu'à mesure que le plant vieillit, un nombre élevé de nouvelles pousses seront produites sur une grande surface.

Durant l'année de fructification, les ramilles latérales se développent de l'extrémité de la canne vers le bas et il arrive souvent que les nœuds situés près de la base de la canne ne se développent pas. Habituellement, les ramilles latérales à proximité du haut de la canne sont courtes, et porteuses de fruits plus petits et moins nombreux espacés régulièrement le long des ramilles. Dans le milieu de la canne, les latérales sont longues et porteuses de fruits plus nombreux et plus gros situés près de l'extrémité de la tige. Les latérales à la base sont habituellement de taille intermédiaire, comparativement aux latérales du haut et du milieu.

L'allure du fruit dépend de l'endroit où la canne a été taillée. Si la canne est taillée près de l'extrémité, elle aura de nombreuses ramilles latérales courtes avec peu de petits fruits et les plus gros fruits seront près de la base de la canne. Si la canne est taillée vers son centre, elle aura peu de longues ramilles latérales avec de nombreux gros fruits et les plus gros fruits seront près du haut de la canne.

Cette structure de fructification peut être modifiée si la compétition entre les primocannes et les cannes fructifères est aussi modifiée. Quand la compétition générée par les primocannes est éliminée, seules les ramilles latérales inférieures s'allongent et portent des fruits additionnels. Les ramilles du haut ne sont pas touchées.

2. Initiation florale

L'initiation florale chez les framboisiers qui produisent en été est déclenchée par diverses combinaisons de températures assez basses et de jours courts. La recherche a montré qu'en moyenne l'initiation florale se produit à 10 0C quand les jours sont d'une durée de 16 heures et à 12,8 0C quand les jours ont une durée de 9 heures. Ces données varient selon la saison de fructification; l'initiation florale des variétés hâtives se produit à des températures plus élevées que pour les variétés tardives. L'initiation florale demande environ une semaine d'une combinaison adéquate de température et de longueur de jour. Les bourgeons à l'extrémité supérieure de la canne sont les premiers à fleurir et la floraison se poursuit vers le bas de la canne.

Le moment de l'initiation florale à un site particulier dépend des conditions environnementales à cet endroit et des variétés présentes. Cela se produit habituellement à l'automne, mais il se peut aussi que cela ne survienne qu'au printemps. Par exemple, à la station de recherche de Simcoe (Ontario) (42E 45' N), l'initiation florale des framboisiers se produit en septembre. En 1998, l'initiation florale de la variété Tulameen avait déjà eu lieu au 16 septembre. Des essais ont été réalisés avec des variétés identiques, à Invergowrie (Écosse) (56E 30' N) et Abbotsford (Colombie-Britannique) (49E 0' N) en 1987. À Invergowrie, dans le cas de la variété Glen Clova, tous les bourgeons des cannes étaient en fleur dès le 23 août et à Abbotsford, le 27 septembre. Toutefois, pour la variété Meeker, tous les bourgeons étaient en fleur à Invergowrie le 27 septembre, mais à Abbotsford, seuls les bourgeons terminaux des cannes étaient en fleur au 5 octobre. Les bourgeons inférieurs n'ont pas fleuri avant mars 1988.

3. Dormance

Les cannes de framboisiers entrent en dormance sous des conditions semblables à l'initiation florale. Les chercheurs ont été davantage intéressés pas les conditions qui permettent aux plants de sortir de dormance puisque le comportement des plants à cet égard varie beaucoup selon les variétés. En fait, il est possible d'induire la croissance des bourgeons latéraux sur les cannes avant qu'ils deviennent dormants. J'ai observé que cinq semaines à une température inférieure à 7 0C suffisent pour mettre fin à la dormance des plants de la variété Tulameen.

Bien que les variétés se comportent différemment, il est possible d'établir un modèle pour prédire le moment où la dormance sera complète. Avec l'aide de Derek Jennings, nous avons été en mesure d'établir un tel modèle pour les framboisiers. Dans ce modèle, la variété Tulameen exige 520 heures de refroidissement pour que la dormance soit complète et des températures élevées peuvent inverser l'effet de refroidissement. Après une heure sous 8 0C, chaque heure est calculée selon la température minimale de la manière suivante : >13 0C = -1, 11,1-13 0C = -0,5, 8,1-11 0C =0, 5,7-8 0C =0,5 et < 5,6 0C = 1.

Une fois que le plant est entré en dormance, il y a une période où le froid continu exerce un effet de vernalisation. Bien qu'aucune autre ramille latérale ne sera produite, ce refroidissement additionnel diminue le temps requis pour la production du fruit. Dans le cadre d'un essai, des plants de la variété Tulameen refroidis pendant 5 semaines ont pris environ 95 jours à produire des fruits alors que ceux qui avaient été refroidis pendant 8 semaines ont pris 82 jours.

En conclusion, pour réussir la production de framboises, il est nécessaire de connaître les bases du cycle biologique des framboisiers afin d'être en mesure de prendre de bonnes décisions en matière de pratiques culturales. Le présent article présentait les notions de base requises pour comprendre le comportement d'un framboisier. Dans le prochain bulletin, on expliquera les notions à connaître pour obtenir une bonne récolte.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca