Tests à l'eau salée pour vérifier la présence de larves de drosophiles à ailes tachetées dans les fruits

Le dépistage précoce est important quand il s'agit de surveiller la drosophile à ailes tachetées (DAT). Les pièges à DAT appâtés avec du vinaigre de cidre de pomme ou de la levure sont utiles, surtout lorsque les DAT capturées à plusieurs endroits dans une région sont regroupées. Cependant, en 2013, nous avons trouvé des larves de DAT dans les fruits à peu près au même moment où nous avons trouvé la première DAT dans les pièges. Cela signifie que le piégeage à la ferme n'est pas assez sensible pour détecter les premières infestations de DAT à la ferme. En attendant que de meilleurs appâts, pièges et seuils de nuisibilité soient développés pour la DAT, les producteurs ont besoin d'un deuxième outil pour surveiller la présence de ce ravageur envahissant. Il est recommandé d'échantillonner des fruits à la récolte pour détecter les infestations précoces et pour déterminer l'efficacité de votre programme de lutte contre la DAT.

Quand des fruits infestés sont placés dans de l'eau salée, les larves vont flotter à la surface. Dissoudre une partie de sel dans 16 parties d'eau (1/4 tasse de sel dans 4 tasses d'eau). Placer un échantillon de fruits sains commercialisables (environ 100 fruits mûrs d'apparence saine) dans un contenant ou un plateau peu profond. Verser suffisamment d'eau salée pour recouvrir entièrement les fruits. Réduire légèrement les fruits en purée avec un ustensile servant à piler les pommes de terre. En 10 à 15 minutes, les larves vont se mettre à flotter à la surface de la solution. À ce stade, il est impossible de distinguer les larves de DAT de celles des autres types de drosophiles. Toutefois, seules les DAT s'attaquent aux fruits de qualité marchande. Si vous utilisez des fruits qui sont à point, sans être trop mûrs, les larves qui émergent dans la solution sont probablement des larves de DAT.

L'immersion de fruits dans de l'eau salée fournit un test rapide pour déterminer la présence de DAT dans les fruits, bien que les chiffres observés peuvent sous-estimer le degré d'infestation. Le succès de cette technique pourrait être amélioré si les fruits sont cueillis et maintenus à la température ambiante pendant 1 à 2 jours avant d'être plongés dans l'eau salée. Cela va permettre aux œufs d'éclore et aux larves d'atteindre une taille plus facile à voir dans la solution d'eau salée.

Figure 1 : Matériel nécessaire pour effectuer le test à l'eau salée.

Figure 1 : Matériel nécessaire pour effectuer le test à l'eau salée.

Figure 2 : Petites larves qui flottent à la surface de l'eau salée contenant les fruits.

Figure 2 : Petites larves qui flottent à la surface de l'eau salée contenant les fruits.

 


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca