Mise à jour sur la recherche liée aux petits fruits, Département de phytotechnie de l'Université de Guelph

L'Ontario Berry Growers Association a presente en novembre une mise a jour des travaux de recherche a son conseil d'administration et aux membres de la communaute scientifique. Voici quelques-uns des projets en cours et les derniers resultats de l'equipe de chercheurs en petits fruits de l'Universite de Guelph.

Systemes de production de la fraise a jours neutres a l¡ exterieur et sous serre-tunnel

Becky Hughes, John Zandstra et Adam Dale, Universite de Guelph.

Actuellement finance par le Programme Agri-innovation de Cultivons l'avenir 2 et l'Ontario Berry Growers Association. Cette equipe de recherche etudie des systemes de production de fraises a jours neutres depuis presque 10 ans. Voici quelques resultats :

  • Suppression des fleurs : La suppression des fleurs sur les nouveaux plants a jours neutres permet d'augmenter le nombre de feuilles, le rendement et la grosseur des fruits. Bien que la suppression des fleurs est importante, cette pratique n'a montre aucune difference dans les traitements de suppression des fleurs allant de 3 a 8 semaines apres la plantation.
  • Hivernage : Des essais ont ete inities en 2013 comprenant divers traitements (sans couverture hivernale, couvre-culture de 30 g ou 40 g sur le rang ou couverture de paille de plus de 40 g) et dates d'enlevement des protections (au debut du printemps ou au debut de la floraison). Les effets des traitements sur la survie a l'hiver, la croissance des plantes, le moment de la recolte et le rendement ont ete enregistres pour les cultivars Seascape et Albion a New Liskeard et Cedar Springs. L'observation visuelle de la croissance et du developpement des plants au printemps de 2014 laisse a penser que tous les traitements etaient similaires. Malgre l'hiver assez froid de 2013-2014, la couverture de neige fut probablement suffisante pour fournir une bonne isolation. Toutefois, un probleme de tetranyques est survenu sous la protection hivernale dans une serre-tunnel a un des sites et pourrait avoir influence le rendement.
  • Effets de la suppression des stolons : Cet essai vise a etudier les effets de la suppression des stolons sur l¡¦etalement de la recolte, l'efficacite/retablissement de la recolte, les rendements, la croissance des plants et les couts de production. Des essais repetes incluant 2 cultivars ont ete mis en place a l'exterieur en 2014 a Cedar Springs et New Liskeard. Les stolons ont ete supprimes a divers intervalles (une fois seulement, trois fois et chaque semaine). Une parcelle temoin ou les stolons n¡¦ont pas ete enleves servira a des fins de comparaison. L'essai et la prise des donnees de rendement s'etaleront sur 2 ans (2014-2015). Les couts de production des differents traitements seront determines.

Fraise hybride F-1 reproductible par semence

Adam Dale, Becky Hughes, Toktam Taghavi, Dragan Galic, Universite de Guelph, Craig Chandler et Bielinski Santos, Floride

Actuellement finance par le Programme Agri-innovation de Cultivons l'avenir 2 et l'Ontario Berry Growers Association.

Cette recherche porte sur le developpement de varietes a jours neutres reproductibles par semence. La propagation par voie vegetative est plus difficile chez les varietes a jours neutres, car celles-ci ne produisent pas beaucoup de stolons. Les fraisiers a jours neutres issus de semences pourraient avoir les avantages suivants : ils peuvent etre plantes en tout temps dans l'annee, ils vont produire des fruits dans les 40 jours suivant les semis, ils n'ont pas besoin d'irrigation par aspersion pour l'etablissement (risque plus faible d'anthracnose), les risques de pucerons et de virus transmis par les nematodes sont plus faibles et ils peuvent etre genetiquement exempts de stolons. En travaillant ensemble, les chercheurs de l'Ontario et de la Floride esperent developper des genotypes qui seront a la fois, pour l¡¦Ontario, insensibles a la photoperiode (jours neutres) et resistants a l'hiver et, pour la Floride, adaptes aux jours courts et resistants au mildiou.

Deux lignees pures sont requises pour creer un hybride F1. En 2006, le cultivar a jours neutres . Seascape . a ete croise avec cinq cultivars de l'Ontario et cinq cultivars de la Floride. Les croisements ont ete cultives a la fois a Simcoe en Ontario et a Baume en Floride. On a selectionne les meilleurs plants de ce premier croisement. Ces plants ont ensuite ete croises ensemble pour obtenir une population adaptee aux deux environnements. D¡¦autres selections a partir de cette population ont suivi pour ensuite produire des lignees pures pendant plusieurs generations. Les lignees pures sont semees en Floride et en Ontario en alternant les generations. Grace a ce travail, des varietes prometteuses devraient voir le jour dans un avenir rapproche. Des essais sur le terrain avec des selections avancees sont deja en cours dans des parcelles a la ferme.

Culture sous abri de framboisiers remontants (d'automne) et traditionnels (d'été)

Becky Hughes, John Zandstra et Adam Dale, Universite de Guelph

Finance de 2010 a 2013 par AAC/Conseil canadien de l'horticulture ¡V Grappe horticole canadienne et l¡¦Ontario Berry Growers Association.

Les objectifs de ce projet etaient d'etudier les aspects culturaux des tunnels et autres systemes de culture sous abris durables au Canada avec des sites au Quebec et a deux endroits en Ontario en :

  • comparant les systemes de culture dans des serres-tunnels (grands tunnels) et des abris-parapluies a des conditions normales en plein champ et
  • testant divers cultivars de framboisiers dans les trois environnements de culture.

Résumé des méthodes utilisées : Deux cultivars traditionnels (d’été) et trois cultivars remontants (d’automne) ont été plantés en 2011 et 2010, respectivement, à Cedar Springs et à New Liskeard, en Ontario. On a installé des serres-tunnels multichapelles sur un tiers des parcelles en 2010 et des abris Voen sur un tiers des parcelles à l'été 2012. Les principaux environnements des parcelles étaient soit à l'extérieur, sous des serres-tunnels ou sous des abris-parapluies Voen. Chaque environnement ou structure était constitué de parcelles secondaires où les cultivars étaient à l'essai avec 4 répétitions. Les framboises étaient récoltées deux fois par semaine. Les données recueillies comprenaient la rusticité, la densité et la croissance des rameaux (hauteur du rameau, nombre d'entre-noeuds), le rendement, le poids et la qualité des fruits, ainsi que la vulnérabilité aux maladies et les malformations. Comme il n'y a pas eu d'aide financière pour les deux dernières saisons, moins de données ont été prises dans les deux sites de l’Ontario.

Résultats à ce jour : Les résultats préliminaires des essais en Ontario et au Québec indiquent que les rendements totaux et commercialisables étaient plus élevés dans le cas des serres-tunnels comparativement aux deux autres systèmes, abris-parapluies Voen et culture à l’extérieur, et ce, pour les deux types de framboisiers, remontants et traditionnels. Dans les essais au Québec, les rendements les plus élevés ont été enregistrés dans les serres-tunnels, suivis par les abris Voen, puis par les parcelles extérieures. Les rendements du Québec ont été améliorés grâce à l'utilisation de paillis plastique blanc dans les serres-tunnels et les abris-parapluies, et ce, pour les deux types de framboisiers. Aucun effet n'a été mesuré dans la culture extérieure.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca