Manuel du jardinier
Chapitre 4: Légumes
Carotte, céleri, laitue, panais

Table des matières

  1. Introduction
  2. Jaunisse de l'aster
  3. Mouche de la carotte
  4. Mildiou
  5. Tache foliaire et brûlure des feuilles
  6. Mineuse sud américaine
  7. Liens connexes

Introduction

Ce chapitre contient une description de divers ravageurs de la carotte, du céleri, de la laitue et du panais, ainsi que des conseils sur diverses méthodes de lutte excluant l'utilisation de pesticides. Les jardiniers amateurs peuvent encore se procurer certains biopesticides et certains pesticides à faible risque pour lutter contre les mauvaises herbes et les ravageurs des pelouses et des jardins. Pour avoir plus d'information, voir le Chapitre 2 de ce manuel et le site Web du ministère de l'Environnement. Pour obtenir des conseils sur la lutte contre certains ravageurs ou mauvaises herbes en particulier, s'adresser à un horticulteur, à un maître jardinier ou à un centre de jardinage de votre localité.

Jaunisse de l'aster

La jaunisse de l'aster, causée par un mycoplasme des plantes, produit des symptômes semblables à ceux des viroses. Elle infecte la carotte, le céleri et la laitue dont les feuilles jaunissent et la croissance ralentit. Les carottes développent plusieurs petits collets et plusieurs racines latérales. Cette maladie est transmise par la cicadelle de l'aster.

Méthodes de lutte

Il est utile d'enlever rapidement les plants infectés et de les détruire. Désherber le jardin et ses environs. Réduire les populations de cicadelles; voir l'information pertinente dans la partie sur les haricots.

Mouche de la carotte

En mai, les adultes de la première génération de mouches de la carotte pondent près des jeunes plants de carotte et de panais; après avoir éclos, les petits asticots blanc jaunâtre envahissent les racines. Ils peuvent se nourrir des poils absorbants pendant un mois avant de creuser des galeries vers l'intérieur de la carotte. Une deuxième génération apparaît habituellement durant la dernière quinzaine de juillet. Les adultes sont brillants et noirs, d'une longueur d'environ 6 mm. Les asticots sont blanc crème et dépourvus de pattes, avec des crochets buccaux foncés. Les racines sont couvertes de cicatrices superficielles et de galeries rouge rouille, mais ces dommages sont généralement limités aux deux tiers inférieurs.

Méthodes de lutte

Retarder les semis jusqu'au 1er juillet. Ce retard réduit normalement la population de la deuxième génération, qui apparaît à la fin juillet. Malgré tout, on doit s'attendre à quelques dommages par les larves. Semer ces cultures loin des endroits abrités, car la mouche évite les endroits venteux. Enlever et détruire les racines infestées, ne pas les composter. Éliminer les mauvaises herbes de la famille de la carotte qui poussent dans le jardin ou autour (carotte sauvage).

Mildiou

Le mildiou est une maladie fongique qui touche la laitue, principalement par temps frais et humide, au printemps et à l'automne. Le feuillage se couvre de taches jaunes qui deviennent ensuite brunâtres et légèrement bigarrées de marques sombres. Par temps humide, la face inférieure de ces taches peut se couvrir d'une moisissure duveteuse blanche. Généralement, les tissus infectés meurent.

Méthodes de lutte

Cultiver des variétés résistantes, espacer suffisamment les plants et adopter de bonnes méthodes d'arrosage. Enlever et détruire les tissus infectés. Si possible, prévoir une rotation sans laitue et sans céleri.

Tache foliaire et brûlure des feuilles

Les taches foliaires et la brûlure des feuilles sont fréquentes sur la carotte et le céleri, dont le feuillage brunit ou noircit et se recroqueville. Les premiers symptômes se manifestent sur les feuilles du bas, habituellement à la fin juillet. Sur les carottes, il n'est pas nécessaire de traiter les symptômes légers. Sur le céleri, habituellement plus vieux, ce sont les feuilles extérieures qui sont touchées; le plant est donc souvent peu endommagé à moins que la brûlure s'étende aux branches ou à la majorité des feuilles.

Méthodes de lutte

Employer des semences saines, traitées à l'eau chaude. Adopter de bonnes méthodes d'arrosage. Pratiquer la rotation des cultures et améliorer la circulation de l'air.

Mineuse sud américaine

En Ontario, la mineuse sud américaine a été découverte dans la région du marais Holland sur du céleri, de la laitue (notamment pommée et frisée) et d'autres légumes à feuilles. Les adultes sont de petites mouches noires ou grises à marques jaunes. Les femelles pondent dans les feuilles, où elles laissent de petites piqûres " bronzées ". Elles percent les feuilles pour boire la sève. Les larves se nourrissent entre les feuilles en creusant des galeries rectilignes qui suivent les nervures. La mineuse sud américaine est généralement un ravageur de fin de saison dont les populations peuvent atteindre leur maximum à tout moment entre la fin août et la mi septembre.

Méthodes de lutte

Il est possible de récolter les cultures susceptibles avant le début septembre pour éviter le pic de population, pendant lequel les dommages sont les plus importants.

Liens connexes


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 16 juin 2010
Dernière révision : 9 août 2010

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca