Manuel du jardinier
Chapitre 2: Lutte Intégrée
Les pesticides et la stratégie de lutte intégrée

Le terme de pesticide est un nom générique qui désigne toute substance employée pour prévenir, détruire ou repousser tout animal ou plante indésirable ou toute maladie, ou bien pour en atténuer les effets. Parmi les pesticides, les insecticides servent à lutter contre les insectes, les fongicides contre les maladies provoquées par les champignons, les herbicides contre les mauvaises herbes, etc.

Interdiction des pesticides utilisés à des fins esthétiques (Ontario)

Dans la province, l'interdiction qui est entrée en vigueur le 22 avril 2009 vise la vente et l'utilisation des pesticides utilisés à des fins esthétiques. Les détails pertinents sont exposés dans le Règlement de l'Ontario 63/09. L'interdiction provinciale visant les pesticides employés à des fins esthétiques a préséance sur les règlements municipaux qui peuvent déjà avoir été en vigueur dans certaines régions.

Le Règlement de l'Ontario 63/09 définit 11 catégories de pesticides qui sont présentées sur le site Web du ministère de l'Environnement (MEO). Les produits dont la vente et l'utilisation sont interdites sont regroupés dans la catégorie 8.

En vertu du Programme de réacheminement des déchets municipaux dangereux ou spéciaux (DMDS) qui est entré en vigueur le 1er juillet 2008, les consommateurs peuvent s'en débarrasser en les apportant aux événements ou aux points de collecte qui participent au programme. Ils peuvent consulter le site Web suivant pour trouver un point de collecte dans leur localité.

Depuis l'interdiction, en Ontario, il est permis de vendre et d'utiliser les types de produits à usage domestique suivants :

  • Produits servant à protéger la santé humaine, par exemple contre les guêpes ou les moustiques qui transmettent le virus du Nil occidental;
  • Produits essentiels à la protection de la santé des animaux de compagnie (p. ex. prévention des puces);
  • Produits employés à l'intérieur des résidences contre les ravageurs qui peuvent s'attaquer aux aliments ou aux meubles, ou qui peuvent endommager la structure des habitations;
  • Certains pesticides et biopesticides à faible risque (catégorie 11) employés sur les pelouses, dans les jardins, dans les parcs et dans les cours d'école et sur d'autres types de terrains pour lutter contre les mauvaises herbes, les insectes et les maladies des plantes.

Ces produits à usage domestique sont énumérés dans les catégories 5, 6 ou 7 (voir les listes sur le site Web du MEO). À noter qu'en ce qui concerne les pesticides de la catégorie 7, l'étiquette peut également mentionner une utilisation à des fins esthétiques, mais ils ne peuvent être employés qu'à des fins autres qu'esthétiques. Par exemple, un pesticide qu'on peut utiliser contre l'herbe à puce ne peut être employé pour lutter contre les mauvaises herbes sur une terrasse ou dans une entrée de garage.

Depuis l'interdiction, il est permis d'utiliser des biopesticides et certains pesticides à faible risque contre les mauvaises herbes et les ravageurs sur les pelouses et dans les jardins. Les jardiniers amateurs peuvent se procurer des biopesticides (p. ex. Btk, une bactérie qui s'attaque à certaines chenilles) et certains pesticides à faible risque (p. ex. certains savons insecticides) pour lutter contre les insectes. Les biopesticides sont les produits désignés comme tels par l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada. Les pesticides à faible risque ont été sélectionnés à la lumière des critères proposés par l'ARLA pour les produits ayant certaines caractéristiques (faible toxicité pour les humains, effet minime sur l'environnement) et qui permettent de lutter contre les espèces visées sans effets toxiques.

Pour avoir plus d'information sur l'interdiction des pesticides à des fins esthétiques en Ontario, voir le site Web du ministère de l'Environnement.

Pesticides maison

Il existe un grand nombre de sites Internet et d’autres sources où l’on trouve des « recettes » de pesticides maison prétendument efficaces contre une vaste gamme de ravageurs. Les jardiniers doivent savoir que la préparation et l’utilisation de tels produits peuvent présenter divers risques pour leur sécurité personnelle et celle de l’environnement.

Au Canada, tous les pesticides doivent être homologués en vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires, qui est administrée par l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire de Santé Canada. Chacun de ces produits est homologué à la lumière d'une évaluation scientifique qui établit qu'il répond aux normes de santé et de sécurité et qu'il est aussi efficace qu'on le prétend; l'évaluation assure également que l'étiquetage indique comment utiliser le produit efficacement et sans danger. Les pesticides maison n'ont pas fait l'objet d'une telle évaluation et, par conséquent, il est impossible de connaître leur efficacité ou de savoir s'ils présentent un risque pour vous même, pour votre jardin ou pour l'environnement. Par exemple, la préparation d'un produit maison non testé peut vous exposer vous même ou votre famille à des toxines, ou bien il peut endommager les plantes que vous tentez de protéger.

Santé Canada a publié une brochure d'information sur les risques liés à l'utilisation des pesticides maison que l'on peut consulter sur son site Web.

Les pesticides et ce manuel

Le présent manuel ne traite que des méthodes de lutte culturales et biologiques pour les ravageurs répertoriés. On n'y recommande aucun pesticide bien que certains de ces produits puissent être permis depuis l'interdiction visant l'utilisation des pesticides à des fins esthétiques. En ce qui concerne les produits encore permis, on trouvera les informations pertinentes sur le site Web du ministère de l'Environnement.


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 4 juillet 2005
Dernière révision : 18 août 2010

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca