Manuel du jardinier
Chapitre 2: Lutte Intégrée
Introduction

Introduction

Il est normal que les plantes de jardin subissent certains dommages dus aux ravageurs. Les plantes en santé résistent mieux aux attaques de ces derniers que celles qui poussent dans des conditions difficiles. Quelques taches sur les fruits ou sur le feuillage ne valent souvent pas le temps et l'argent qu'impliquerait un effort de lutte antiparasitaire. Pour les jardiniers, le maintien d'une pelouse en bonne santé est la meilleure forme de défense contre les ravageurs. Nous les encourageons à employer des méthodes naturelles (mécaniques, culturales et biologiques) aussi souvent qu'ils le peuvent. Dans tout le présent manuel, ils trouveront des informations sur les méthodes de lutte sans pesticides. Si celles ci ne donnent pas les résultats escomptés et si vous voulez en savoir plus sur l'utilisation des pesticides autorisés, limitez vous aux produits à risque réduit ou aux biopesticides encore permis à la suite de l'interdiction des pesticides utilisés à des fins esthétiques; vous pouvez également communiquer avec une entreprise professionnelle de lutte contre les ravageurs, consulter le personnel d'un centre jardinier, un paysagiste professionnel ou un maître jardinier de votre région.

Pour savoir quelles sont les méthodes de lutte qui sont appropriées et efficaces, il est essentiel d'identifier le ravageur en cause et de connaître son cycle vital et ses caractéristiques biologiques, par exemple les moments où il est présent, les stades auxquels il est nuisible et ceux auxquels il est le plus vulnérable. Pour que les mesures de lutte soient efficaces, elles doivent être mises en œuvre lorsque le ravageur est au stade de développement approprié.

Lutte intégrée contre les ennemis des cultures

Une stratégie de lutte intégrée consiste à combiner tous les outils disponibles pour réduire les populations de ravageurs à un niveau acceptable de la façon la plus économique et la plus écologique possible. Il peut s'agir de méthodes culturelles, mécaniques, biologiques et chimiques, ainsi que d'un suivi régulier des ravageurs. Il importe de remarquer que la plupart de ces outils ne font pas appel à des substances chimiques. Pour prévenir ou limiter les effets des ravageurs sur les pelouses ou les jardins, il existe de nombreuses méthodes non chimiques, notamment culturales et naturelles. Appliquées isolément, bon nombre de ces méthodes ne donnent pas de résultats satisfaisants, mais combinées, elles peuvent empêcher le problème d'atteindre un certain seuil. C'est le moyen le plus efficace et le plus écologique de protéger un jardin.


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 4 juillet 2005
Dernière révision : 18 août 2010

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca