Manuel du jardinier
Chapitre 1: Comment les dommages sont causés
Les ravageurs de plus grande taille

Table des matières

  1. Les ravageurs de plus grande taille
  2. Liens connexes

Les ravageurs de plus grande taille

Souris, rats et campagnols

En hiver, les souris vivent sous la neige et circulent sur le sol ou dessous. Elles peuvent devenir nuisibles lorsque leur source de nourriture habituelle se raréfie. Ce n'est qu'au printemps qu'on constatera les dommages qu'elles ont infligés à l'écorce, aux racines et aux pelouses.

Les campagnols peuvent causer des dommages considérables aux jeunes arbres et aux plantes pluriannuelles; ils encerclent le bas des tiges et se nourrissent des racines et du collet de ces dernières. Les campagnols des champs se nourrissent généralement de graines de gazon et d'herbes mais se tournent vers l'écorce en automne et en hiver.

Prévention et lutte

Pour éviter les invasions de rongeurs dans les jardins, éliminer les sources de nourriture, l'eau et les abris. Couvrir les poubelles, les boîtes de recyclage et de compost et toutes les autres sources de nourriture (p. ex. graines pour oiseaux), et enlever tout ce qui permet à ces animaux de construire leur nid (p. ex. bois de construction ou de chauffage empilé à faible hauteur). Près des jardins, garder les pelouses bien tondues parce que les herbes hautes constituent un abri pour les campagnols.

Entourer les jeunes arbres d'un corset métallique qu'on enfoncera à 5 cm de profondeur et qu'on entourera de cailloux pour empêcher le creusage. Ne pas laisser l'herbe pousser près du tronc des jeunes arbres et arbustes et garder le gazon court pour éviter de créer un milieu où les animaux pourront s'installer et se nourrir au cours des mois d'été et d'automne.

Il existe des antiappétants à usage domestique; ces produits ont un goût amer qui repousse les animaux sans leur nuire. Pour voir la liste des répulsifs et appâts permis depuis l'interdiction d'utilisation des pesticides à des fins esthétiques, voir le site du ministère de l'Environnement. Étendre les répulsifs ou les vaporiser sur l'écorce ou le sol pour former une bande protectrice autour des arbres (voir les instructions spécifiques sur l'étiquette du produit) à la fin de l'automne, avant la première forte chute de neige. La température doit être au dessus de zéro. Appliquer lorsque l'écorce est sèche et qu'on ne prévoit pas de pluie pour laisser au répulsif le temps de sécher complètement. Si le traitement est effectué correctement, son effet protecteur durera jusqu'au printemps. Entourer la base des plantes d'une couche de pierre concassée pour empêcher les souris de se nourrir d'écorce sous la partie traitée ou de manger les racines. Les infestations graves sont rares dans les jardins urbains ordinaires, et elles ne surviennent généralement que dans les zones rurales.

Taupes

La taupe est un petit animal fouisseur trapu, à la queue courte, sans oreilles visibles et aux yeux petits et peu développés. Elle passe la plus grande partie de sa vie sous terre, où elle creuse constamment à la recherche de vers, de vers blancs et d'autres insectes terricoles. Les taupes peuvent causer des dégâts importants parce qu'elles arrachent les racines des plantes pluriannuelles, des bulbes, des pelouses et des plantations de fraisiers et de framboisiers. Les galeries qu'elles creusent laissent entrer de l'air qui assèche les racines.

Prévention et lutte

Si les dommages sont limités, il est possible d'aplanir les taupinières et de semer par dessus.

Lapins

En hiver, lorsque la nourriture se raréfie, les lapins mangent l'écorce, les rameaux et les bourgeons des arbres fruitiers et de nombreux arbres et arbustes d'ornement. Lorsque la surface de la neige est gelée, ils peuvent atteindre des hauteurs surprenantes. Les arbres, les arbustes et les branches qui sont complètement encerclés finissent par mourir. En été, les lapins peuvent aussi s'attaquer aux potagers. Ils causent généralement davantage de dégâts dans les zones rurales.

Prévention et lutte

Entourer les arbres et les arbustes d'un corset de protection (offert chez les fournisseurs d'articles de jardinage) ou de grillage à volaille. Ces corsets doivent s'élever assez haut pour protéger les arbres même lorsque la couche de neige est très épaisse. En été, on peut couvrir les légumes d'un grillage à volaille ou entourer les parties vulnérables du jardin d'une clôture à volaille grillagée. Les clôtures doivent être résistantes et partiellement enterrées pour empêcher l'animal de passer dessous en creusant.

À la fin de l'automne, avant une forte chute de neige, étendre le répulsif ou le pulvériser sur l'écorce des arbres fruitiers, des pommetiers d'ornement et des autres plantes ligneuses sensibles. La température doit être au dessus de zéro. Appliquer lorsque l'écorce est sèche et qu'on ne prévoit pas de pluie, pour laisser au répulsif le temps de sécher complètement. Si le traitement est effectué correctement, son effet protecteur durera jusqu'au printemps. Ces produits ont un goût amer qui repousse les lapins, les cervidés et les rongeurs sans leur nuire. Pour voir la liste des répulsifs permis depuis l'interdiction d'utilisation des pesticides à des fins esthétiques, voir le site du ministère de l'Environnement.

Mouffettes

Les mouffettes creusent les pelouses à la recherche de vers blancs.

Prévention et lutte

On peut restreindre la quantité de nourriture dont les mouffettes disposeront en limitant les populations de vers blancs dans les pelouses. Voir au Chapitre 8 les suggestions sur la réduction des populations de vers blancs dans les pelouses.

Écureuils

Les écureuils peuvent arracher l'écorce des érables, dévorer les bourgeons des arbres et notamment des rhododendrons, grignoter les cerises, les pêches, les poires et les pommes, déterrer des bulbes et planter inopinément des glands et des noix de noyer noir dans les plates bandes.

Prévention et lutte

Installer des morceaux de grillage en fil galvanisé au dessus des bulbes nouvellement plantés et les fixer avec des piquets ou des pierres.

Si les écureuils ne peuvent pas sauter à partir d'arbres voisins, autour du tronc à protéger, clouer un corset d'aluminium de 45 à 50 cm (du type de ceux qu'on utilise dans la construction des toits). Ces bandes métalliques doivent avoir au moins deux mètres de hauteur. Clouer les coins d'un côté et glisser l'autre côté dessous. Laisser assez de jeu pour permettre la croissance du tronc et dégager les clous de façon périodique pour empêcher les coins de s'enfoncer dans l'écorce. Par ailleurs, il est conseillé d'élaguer les branches qui se trouvent à moins de deux mètres du sol. Cette méthode permet également d'empêcher les porcs épics de grimper aux arbres pour se nourrir d'écorce.

Marmottes

Les marmottes fréquentent divers habitats : champs, anciens pâturages, bordures des terrains agricoles, jardins et haies des terrains résidentiels. Elles se nourrissent de graminées, de trèfles et de plantes potagères succulentes. Elles peuvent aussi endommager les arbres fruitiers et d'ornement dont elles rongent l'écorce, et détruire les systèmes racinaires en creusant leurs terriers.

Prévention et lutte

Il faudra obtenir l'aide des voisins pour empêcher les marmottes de migrer d'une propriété à l'autre.

On peut entourer le jardin d'un grillage de façon à les empêcher de passer dessous en creusant. Tracer un sillon et enfoncer la base du grillage à une profondeur de 15 à 20 cm en la tournant vers l'extérieur pour former un coin qui arrêtera la marmotte.

Liens connexes


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 4 juillet 2005
Dernière révision : 18 mai 2010

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca