Rapport sur les grandes cultures de l'Ontario - Sommaire de la saison 2012 pour le maïs

Table des matières

  1. Sommaire
  2. Période de croissance
  3. Aperçu
  4. Perspectives pour 2012

Vous pourrez également trouver des renseignements techniques sur la page Grandes cultures du site Web du MAAARO. Les publications du MAAARO mentionnées sont la publication 811F Guide agronomique des grandes cultures, la publication 812F Guide de protection des grandes cultures, la publication 75F Guide de lutte contre les mauvaises herbes et la publication 505 Ontario Weeds. Ces publications sont disponibles à votre centre de ressources locales du MAAARO, ou par téléphone au 1 888 466 - 2372.

Sommaire

En 2012 pour le maïs, tant les attentes, la tension et au bout du compte les rendements ont été assez élevés. Les semis de maïs ont été complétés presque en un temps record. Au 1er juin, il y avait une superficie ensemencée presque record et il est permis de le dire, la plus belle culture de maïs jamais vu. Le temps sec en juin et en juillet a grandement stressé la culture mais les intempéries du mois d'août ont accordé une période de remplissage du grain acceptable. À la fin de la saison l'accumulation des unités thermiques du maïs (UTM) en Ontario était supérieure à la normale des 30 dernières années pour la plus grande partie de la province. Ainsi, l'accumulation des UTM (du 1er mai à la fin de la saison) à London était de 5 % supérieure à la normale, à Mount Forest de 4 % plus élevée que la normale et à Ottawa de 6 % au-dessus de la normale sur 30 ans.

Les rendements du maïs ont été curieusement bons; avec environ 77 % des rendements soumis à Agricorp, le rendement moyen provincial se situe à 158 boisseaux/acre (9,9 tonnes/ha); quand tous les calculs seront complétés, le rendement provincial de maïs pour 2012 devrait plus probablement être près de la moyenne des cinq dernières années, autour de 149,6 boisseaux/acre.

La superficie de maïs grain récoltée en 2012 sera d'environ 2,2 millions d'acres (890 700 hectares), une hausse significative en rapport à l'an dernier. L'automne relativement doux jumelé à des UTM élevées et à de bonnes conditions pour la récolte ont permis de récolter presque tout avant le 15 décembre.

Saison de croissance

En avril le temps a été exceptionnellement sec et les conditions de semis étaient excellentes dans presque toute la province, de sorte qu'au 5 mai l'ensemencement était à toute fin pratique terminé. Les pluies ont été près de la normale dans la plupart des régions de la province.

Les secteurs au sud et à l'ouest de London ont eu droit à une bonne distribution des pluies la plus grande partie des mois de juin et de juillet. Cependant le reste de la province a connu un temps assez sec pendant la même période. Certaines zones (comme Niagara, Waterloo et Renfrew) ont été particulièrement frappées par la sécheresse. Cependant, pour la vaste majorité des cultures de maïs les précipitations du mois d'août sont venues à temps pour conserver le nombre de grains et les conditions de croissance favorables des mois d'août et de septembre ont permis de bons rendements dans de nombreux secteurs et des récoltes record dans les régions au sud et à l'ouest de la province.

Tout le maïs a mûri (formation du point noir) avant les gels meurtriers. Une partie du maïs qui a connu un remplissage assez lent à cause de la sécheresse du sol n'a pas séché normalement. Un mois d'octobre assez pluvieux a laissé une partie du grain aussi humide à la fin octobre qu'il ne l'était à la fin septembre. Des conditions favorables en novembre ont séché une récolte dont la plus grande partie a montré peu de problèmes de poids spécifique et de séchage.

Aperçu

De bonnes conditions du sol en début de saison et de faibles précipitations ont en général fourni un excellent début de croissance aux racines, assurant des peuplements bien établis, en mesure de supporter la sécheresse de juillet.

Les conditions climatiques du début de saison ont augmenté la minéralisation de la matière organique du sol, ce qui a causé une hausse de l'azote résiduel. L'analyse PSNT (essai préalable à l'épandage d'azote en bandes latérales) du MAAARO effectuée en mai a indiqué des taux de nitrates du sol supérieurs à la moyenne. Les parcelles de recherche et les champs des producteurs avaient tendance à indiquer des besoins en engrais azotés inférieurs à la moyenne en 2012, même en présence de hauts rendements.

Les maladies des feuilles et des tiges ont été généralement assez faibles en 2012 et la présence de moisissure de l'épi et de la vomitoxine qui en résulte dans les grains était aussi en deçà de la moyenne.

Perspectives pour 2012

Les perspectives sont excellentes pour le maïs en 2013 étant donné la productivité élevée de la culture ces dernières années. Cet optimisme est toutefois tempéré par l'augmentation des prix des intrants dont les engrais, les semences et les loyers des terres. Un nouvel intérêt se dessine pour l'utilisation des pesticides comme une police d'assurance, même en l'absence de tout ravageur identifiable, p. ex. application de fongicide sur le maïs, traitements des semences et protection génétique contre la chrysomèle des racines du maïs dans des sols en rotation.


Auteur : Spécialistes des grandes cultures du MAAARO
Date de création : 24 janvier 2013
Dernière révision : 07 juillet 2017

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca