Rapport sur les grandes cultures de l'Ontario - Sommaire de la saison 2011 pour le maïs

Table des matières

  1. Sommaire
  2. Période de croissance
  3. Défis
  4. Perspectives pour 2012

Vous pourrez également trouver des renseignements techniques sur la page Grandes cultures du site Web du MAAARO. Les publications du MAAARO mentionnées sont la publication 811F Guide agronomique des grandes cultures, la publication 812F Guide de protection des grandes cultures, la publication 75F Guide de lutte contre les mauvaises herbes et la publication 505 Ontario Weeds. Ces publications sont disponibles à votre centre de ressources locales du MAAARO, ou par téléphone au 1 888 466 - 2372.

Sommaire

En 2011, la saison de croissance du maïs a connu un peu de tout : des conditions exécrables, mauvaises et excellentes! En début de saison, les conditions n'étaient pas propices aux semis, car le mois d'avril a été relativement frais et le mois de mai a été beaucoup plus humide que la normale. Dans certaines régions de la province, les semis de maïs ont traîné jusqu'à la mi-juin. Le temps sec de juillet a été une source de stress pour le maïs, mais les pluies en août ont été très propices au remplissage du grain. À la fin de la saison, dans presque toute la province, l'accumulation des unités thermiques de croissance (UTC) en Ontario a été légèrement au-dessus de la valeur normale calculée sur 30 ans. Ainsi, l'accumulation d'UTC (du 1er mai jusqu'à la fin de la saison) à London a été de 4 % au-dessus de la normale. À Mount Forest, elle a été de 3 % au-dessus de la normale et à Ottawa, de 6 % au-dessus de la valeur normale calculée sur 30 ans.

Les rendements en maïs ont été étonnamment bons. Pour environ 50 % des rendements déclarés à Agricorp, la moyenne provinciale se situe à 161 boisseaux/acre (10,1 tonnes/ha); lorsque tous les rendements des superficies de maïs auront été déclarés pour la province en 2011, la moyenne sera certainement supérieure à celle des cinq dernières années qui était de 149,1 boisseaux/acre.

Les superficies récoltées an maïs-grain en 2011 sont d'environ 1,85 million d'acres (749 000 ha). L'automne relativement clément conjugué à des UTC élevées et des conditions acceptables de récolte a permis de terminer presque toute la récolte avant le 15 décembre.

Saison de croissance

La température en avril a été anormalement fraîche et humide et n'a pratiquement pas offert de possibilités pour semer le maïs. La première période où il a été possible de semer fut entre le 8 et 13 mai. On estime que 60 % de toutes les superficies de maïs ont été semées à ce moment. Les précipitations ont été supérieures à la normale en mai dans la plupart des régions de la province et les semis de maïs après le 13 mai se sont faits au petit bonheur. D'importantes superficies de maïs ont été plantées au cours des deux premières semaines de juin.

Les pluies ont été faibles en juillet, dans bon nombre de régions. Les deux dernières semaines de juillet ont été particulièrement chaudes et sèches et cela a coïncidé avec la période de pollinisation du maïs pour tout le maïs semé hâtivement; par ailleurs, dans certains sols sableux, le développement du grain a été médiocre. Pour la grande majorité des superficies de maïs cependant, les pluies au début d'août sont arrivées à temps pour préserver la quantité de grains et assurer d'excellentes conditions de croissance durant tout le mois d'août et septembre. La taille des grains a donc été plus grosse qu'à l'habitude, ce qui a donné des rendements souvent supérieurs à la moyenne.

Il n'y a pas eu de gels meurtriers dans la plupart des régions productrices de maïs de la province avant la mi-octobre. Cela a donc permis même au maïs semé en juin d'être récolté à des teneurs en humidité acceptables (soit 22 à 26 %).

Défis

Les conditions climatiques au début de la saison ont généralement eu pour effet de réduire le processus de minéralisation de la matière organique ou d'entraîner des pertes d'engrais azoté par dénitrification. L'analyse des nitrates avant l'épandage en bandes du MAAARO, effectuée entre le 10 et le 15 juin, a révélé des teneurs en nitrates du sol bien en dessous de la moyenne. Des résultats provenant de parcelles de recherche et de champs de producteurs montrent des besoins en N supérieurs à la moyenne pour 2011, ce qui est probablement dû à la combinaison de trois facteurs : 1) la présence réduite de N résiduel dans le sol; 2) des pertes de N provenant des engrais; 3) un prélèvement accru par les cultures de maïs à haut rendement.

L'incidence des maladies des feuilles et des tiges a généralement été faible en 2011. Toutefois, l'incidence de moisissure de l'épi était supérieure à la normale et la présence de vomitoxine dans la récolte 2011 de maïs-grain suscite beaucoup d'inquiétudes dans certaines parties de la province.

Le ver gris occidental du haricot a continué à se répandre en Ontario en 2011. Le nombre moyen de noctuelles par piège a presque triplé comparativement aux captures de 2010. Les seuils d'intervention ont été atteints et il a fallu traiter dans certaines régions isolées des comtés de Chatham-Kent, Lambton, Middlesex, Norfolk et d'Elgin. Dans les régions où l'on a observé des œufs et des larves ainsi que des signes de déprédation, les pertes de rendement ont été évaluées à 7 boisseaux/acre, soit 3,4 %.

Perspectives pour 2012

Pour 2012, le secteur du maïs connaît encore un vent d'optimisme en raison des rendements élevés des deux dernières années. Cet optimisme est quelque peu atténué par la hausse du coût des intrants, dont les engrais, les semences, et les prix de location des terres. Parmi les autres points à surveiller en 2012, on note 1) le choix d'hybride ou les traitements fongicides pour améliorer la maîtrise de la moisissure de l'épi et de la vomitoxine; 2) le suivi de la situation concernant le ver gris occidental du haricot et la possibilité choix, dans certains cas, de recourir à des hybrides génétiquement résistants; 3) les recommandations sur les apports d'engrais, étant donné la hausse des rendements attendue.


Auteur : Spécialistes des grandes cultures du MAAARO
Date de création : 01 janvier 2012
Dernière révision : 01 janvier 2012

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca