Existe-t-il une dose sûre pour l'engrais appliqué dans la raie de semis de soya?

Certaines cultures réagissent bien aux engrais appliqués sur les semences. L'épandage de phosphore dans la raie de semis de blé est devenu une pratique courante pour bon nombre de producteurs. La quantité d'engrais qui peut être appliquée sans danger dépend de la culture, du type d'engrais, du taux d'application, du type de sol et de la teneur en humidité de ce dernier. Il est possible de manquer complètement une culture si les semences ou les plantules sont « brûlées » en raison d'un excès d'engrais. Quelles sont les doses d'engrais secs de phosphore (P) et de potassium (K) qui peuvent être appliquées sans danger dans la raie de semis de soya?

Qu'est-ce qui cause les brûlures par les engrais?

Les engrais commerciaux peuvent causer des dommages de deux manières. La première est due aux sels et la seconde à la toxicité de l'ammoniaque. En fait, tous les engrais commerciaux contiennent des sels. Lorsque les sels se dissolvent, leur concentration augmente dans la solution du sol. Les dommages dus aux sels surviennent lorsque les quantités de ces derniers à proximité de la semence sont supérieures à celles que l'on retrouve naturellement dans les cellules de la semence. Les différences de pression osmotique provoquent un déplacement de l'eau contenue dans la semence vers la solution du sol, ce qui assèche celle-ci. Si l'assèchement est important, la semence ou même le jeune plant vont mourir. La semence ou les racines des plants affectés peuvent devenir gris foncé ou noires. L'expression « brûlure par les engrais » provient de ce noircissement ainsi causé.
La quantité d'humidité dans le sol aura beaucoup d'effet sur l'ampleur des brûlures causées par les engrais. C'est ce qui explique que les buttes peuvent être davantage affectées que les zones plus basses qui demeurent plus humides. Si le sol est mouillé, les sels d'engrais dissous se dilueront et s'éloigneront des semences, ce qui réduira la pression osmotique et l'ampleur des dommages. Ce sont les sols sableux séchant rapidement, surtout au cours des printemps secs, qui affichent les dommages les plus importants à cet égard.

Indice de salinité des engrais

L'indice de salinité est une mesure de la concentration en sels apportée par l'engrais à la solution du sol. On le calcule en comparant l'augmentation du potentiel osmotique qu'un engrais fournit comparativement à l'augmentation de potentiel osmotique de nitrate de sodium ajouté à de l'eau. L'indice de salinité du nitrate de sodium correspond à 100. L'indice de salinité d'un engrais mixte contenant du N, P, K est calculé en faisant la somme des valeurs de chaque composant. L'indice de salinité des engrais contenant de l'azote, du potassium et des engrais à base de sulfates et de soufre est plus élevé que celui des engrais phosphatés.

Il est important de savoir que les valeurs des indices de salinité ne permettent pas de prédire l'ampleur des dommages qui pourront survenir dans une culture dans un champ donné. Ces valeurs ne procurent qu'une valeur relative d'un produit par comparaison à un autre. L'indice de salinité de certains engrais est présenté au tableau 1. La quantité d'engrais qui peut être appliquée sans risque dépend de la culture, du type d'engrais, de la dose utilisée, du type de sol et de la teneur en humidité de ce dernier. Ainsi, le blé est modérément tolérant à des concentrations élevées en sel, le maïs y présente une certaine tolérance alors que le soya y est très sensible.

Tableau 1. Indice de salinité de certains engrais

Type d'engrais Indice de salinité
Chlorure de potassium, 60 % de K2O (0-0-60)
116
Nitrate d'ammonium, 34 % de N
104
Nitrate de sodium, 16,5 % de N
100
Thiosulfate d'ammonium, 12 % de N, 26 % de S
90
Sulfate d'ammonium, 21 % de N, 24 % de S
69
Urée, 46 % de N
75
32 % de N (44 % de nitrate d'ammonium, 35 % d'urée)
71
Thiosulfate de potassium, 25 % de K2O, 17 % de S
68
28 % de N (39 % de nitrate d'ammonium, 31 % d'urée) 63
63
K-Mag
43
Phosphate de monoammonium : 11 % de N, 52 % de P2O5
27
MicroEssentials SZ
23

Les engrais qui produisent de l'ammoniaque libre comme l'urée intensifient également le stress imposé aux plantules, ce qui peut accroître les dommages. La toxicité due à l'ammoniaque survient lorsque l'urée se décompose en ammoniaque. Des concentrations élevées d'ammoniaque à proximité des semences qui sont en train de germer sont toxiques et nuisent à l'assimilation de l'eau et des éléments nutritifs. L'ammoniaque libre dans le sol s'accroît en présence d'un pH élevé du sol, d'une faible CEC et sous des conditions sèches. Lorsque l'humidité dans le sol est élevée, l'hydrogène de l'eau se fixe à l'ammoniaque et le transforme en ammonium, ce qui réduit les risques de dommages causés par l'ammoniaque.

Existe-t-il une dose d'engrais sans danger pour le soya?

Étant donné que la teneur du sol en humidité est importante pour prédire l'ampleur de la brûlure causée par les engrais, il est très difficile d'établir une dose considérée sûre pour une culture sensible comme le soya. Cela n'est certainement pas aussi simple que de choisir un engrais qui possède un indice de salinité relativement bas. Une seule pluie peut faire la différence entre une absence de dommages et une réduction majeure de la densité de peuplement.

Un essai a été réalisé en 2018 dans le cadre des journées de diagnostic du Sud-Ouest au collège de Ridgetown, au cours duquel on a montré des cas de brûlure par les engrais dans le soya. Trois produits ayant différents indices de salinité ont été appliqués dans la raie de semis, à quatre dates de semis afin que les teneurs en humidité du sol soient différentes. Les résultats ont montré qu'il était difficile d'établir des doses sûres pour le soya. La quantité d'humidité dans le sol ce printemps a constamment diminué, de la première date de semis jusqu'à la dernière. Les semis ont été effectués les 23 avril, 7 mai, 23 mai et 11 juin. Les trois engrais utilisés étaient de l'urée (indice de salinité de 75), du sulfate d'ammonium (indice de salinité de 88) et un mélange 50/50 de MESZ/K-Mag (indice de salinité de 33).

La figure 1 montre que dans le cas des semis effectués le 23 avril, MESZ/K-Mag n'a pas réduit de manière significative la densité de peuplement. L'engrais a été appliqué dans la raie de semis. Toutefois, le sulfate d'ammonium a réduit les densités de peuplement d'environ 30 % et l'urée, qui possédait l'indice de salinité le plus élevé, a réduit les densités de peuplement de plus de 70 % (voir la figure 2). À partir de cette comparaison, on pourrait conclure qu'un indice de salinité de 33 ou moins serait sans danger pour le soya. Toutefois, pour les semis effectués le 23 mai, même le MESZ/K-Mag, dont l'indice de salinité est relativement faible, a causé une importante réduction dans la densité de peuplement. Dans le cas des semis effectués le 11 juin, plus de 70 % des plants ont été détruits lorsqu'on avait appliqué le mélange MESZ/K-Mag (voir la figure 3). L'urée a entièrement décimé la parcelle des semis effectués à cette date.

Cette démonstration relativement simple montre que la date de semis (qui conditionne l'humidité du sol) peut faire la différence entre une dose sûre et une récolte manquée.

Alors, revenons à la question de départ : existe-t-il une dose sûre pour l'engrais appliqué dans la raie de semis de soya?

La réponse courte est oui, mais les doses sûres pour tous les types de sols et de teneurs en humidité ne sont pas utiles, car les valeurs sont extrêmement basses. Par conséquent, le MAAARO recommande qu'aucun engrais sec ne soit appliqué avec les semences de soya. Cela se justifie surtout par le fait que le soya est l'une des cultures les plus sensibles à la brûlure par les engrais et parce qu'il y existe peu de preuve que les rendements de soya augmentent lorsque les semences sont mises en terre avec des engrais secs comparativement aux applications en pleine surface. Bien que certains essais réalisés en Ontario aient montré qu'une dose de 25 lb/acre de phosphate réel sous forme de PMA est sûre dans des rangs espacés de 15 po, les gains de rendement obtenus étaient décevants. Manitoba Agriculture suggère qu'une dose de 10 lb/acre de phosphate réel sous forme PMA est sûre pour les semences de soya placées dans des rangs espacés de 6 ou 7 po lorsque l'humidité du sol est adéquate. Des réductions dans les densités de peuplement peuvent toutefois se produire avec ces faibles doses de PMA, mais les pertes seront relativement peu élevées.

Figure 1. Semis effectués le 23 avril avec application de MESZ/K-Mag - Pas de réduction dans les densités de peuplement.

Figure 1. Semis effectués le 23 avril avec application de MESZ/K-Mag - Pas de réduction dans les densités de peuplement.

Figure 2. Semis effectués le 23 avril avec application d'urée - 70 % de réduction dans les densités de peuplement.

Figure 2. Semis effectués le 23 avril avec application d'urée - 70 % de réduction dans les densités de peuplement.

Figure 3. Semis effectués le 11 juin avec application de MESZ/K-Mag - 70 % de réduction dans les densités de peuplement

Figure 3. Semis effectués le 11 juin avec application de MESZ/K-Mag - 70 % de réduction dans les densités de peuplement.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca