Interpréter les résultats d'analyse de sol

Les analyses de sol effectuées régulièrement sont très importantes en production culturale. Ces analyses permettent de surveiller la fertilité du sol, de découvrir les risques de carences nutritionnelles et de prendre des décisions de fertilisation fondées sur les meilleures données. La présente période de l'année constitue une excellente occasion de prélever des échantillons du sol dans les champs de blé récoltés avant les gros travaux des récoltes d'automne. Il se peut que vous ayez déjà prélevé et expédié des échantillons de sol et que vous ayez déjà reçu le rapport d'analyse (voir la figure 1 à titre d'exemple). Que vous procédiez par quadrillage, par transect ou seulement avec un échantillon composite ordinaire, il peut parfois être difficile de comprendre exactement la signification de tous ces chiffres ainsi que la manière de les interpréter pour prendre de bonnes décisions. De plus, si on vous a fourni des recommandations d'engrais, il est utile d'être en mesure de les revérifier afin de s'assurer que les valeurs fournies se situent dans des limites convenables.

Rapport d'analyse de sol

Les résultats d'analyse du MAAARO sont dans les cases avec une *

(1) Numéro de l'échantillon (2) % de mat. org.
* (3) Phosphore, P ppm3
* (4) Potassium K ppm * (5) Magnésium Mg ppm (6) Calcium Ca ppm
* Olsen (Bicarbonate)
Bray 1
TT01
3,0b
22 RFb
34
193 RTF
319
1701

 

(1) Numéro de l'échantillon * (7) pH (8) CEC (9) % de sturation en bases
(10)
(11) Zinc Zn
pH
pH tampon
Méq/100gc
K
Mg
Ca
Soufre S ppm
Zn ppm
* Indice Zn
TT01
7,3
12,9
3,9
20,7
66,1
8
3,4
26

 

(1) Numéro de l'échantillon
(12) Manganèse Mn
(13) Oligoéléments ppm
* (14)
Azote des nitrates ppm
(15)
Analyses et résultats additionnels
Mn ppm
* Indice Mn
Fer Fe
Cuivre Cu
Bore B
TT01
18,1
16,1
22,5
0,5
0,5
Dr nombreux laboratoires commerciaux offrent des analyses et des résultats additionnels à leurs clients.

 

(16) Recommandations (kg/ha)
(1)Numéro de l'échantillon Culture Rendement ciblé Chaux N P205 k20 Mg Ca S Zn Mn Fe Cu B
TT01 Maïs 180 boiss./ac 0   20 0                
  • 3ppm = parties par million
  • bCotes indiquant la probabilité que la fertilisation soit rentable selon les concentrations mesurées dans les analyses de sol :
  • RÉT = probabilité de rentabilité très élevée; RÉ = probabilité élevée; RM = probabilité moyenne; RF= probabilité faible; RTF = probabilité très faible; RN = probabilité nulle
  • OU les cotes basées aussi sur les résultats d'analyse de sol peuvent être notées ainsi : TF = très faible; F= faible; M= moyenne; H= élevée; TÉ= très élevée; E = excessive.
  • cmilli-équivalents par 100 g de sol (méq/100g)

Figure 1. Exemple de rapport d'analyse de sol, avec les résultats des laboratoires accrédités en Ontario dans les cases ombrées.

Interprétation des chiffres

Quand un échantillon de sol est soumis à un laboratoire pour analyse, il est séché et broyé et une série d'extractions sont effectuées sur de petits « sous-échantillons ». Comme ces sous-échantillons peuvent contenir aussi peu que deux grammes de sol, il est indispensable que l'échantillon initial soit le plus représentatif possible. Les produits utilisés pour l'extraction retirent les éléments nutritifs les plus facilement disponibles du sol et une partie de ceux qui le sont modérément. La concentration obtenue pour un élément nutritif donné n'indique pas la quantité totale de cet élément dans le sol?; elle fournit plutôt un indice de la disponibilité de l'élément nutritif qui est reliée à la réaction de la plante. Pour les cations de base (potassium, calcium, magnésium), la valeur obtenue représente la forme « échangeable » de l'élément nutritif, soit la portion fixée aux argiles et à la matière organique qui est en mesure de se déplacer dans la solution du sol.

Les résultats d'analyse de sol sont indiqués en parties par million (ppm), ce qui représente un milligramme d'élément nutritif extrait pour chaque kilogramme de sol. Si vous souhaitez estimer le résultat en livres à l'acre, vous pouvez simplement multiplier la valeur en ppm par deux. Par exemple, une concentration en potassium de 193 ppm correspond à 386 lb/acre de " K échangeable " dans les six pouces supérieurs du sol.

Les résultats doivent avoir un code qui peut varier selon le laboratoire qui effectue les analyses?; chaque résultat provenant d'un laboratoire accrédité du MAAARO doit aussi avoir un code qui lui est associé. Le code vous donne une idée de la probabilité que l'apport de cet élément nutritif soit rentable (ex. : RF signifie que la probabilité que l'apport de cet élément soit rentable est faible, puisque la concentration existante dans le sol est relativement élevée).

La première donnée dont il faut tenir compte est le pH du sol. Voir le tableau 9-2 de la publication 811F : Guide agronomique des grandes cultures afin d'établir à quel pH le chaulage est recommandé. Le pourcentage de matière organique dans le sol est une autre donnée importante?; un suivi des teneurs en matière organique dans le sol peut en dire long sur l'efficacité de vos pratiques culturales à maintenir ou améliorer les quantités de matière organique dans le sol (voir l'article de Chatham-Kent Agri-Development (en anglais seulement).

Recommandations d'engrais

Les recommandations d'engrais du MAAARO, que l'on peut trouver dans la publication 811F du MAAARO, sont formulées en fonction des concentrations convenables, et permettent de minimiser les coûts des engrais par rapport au rendement pour une année donnée, en fonction des analyses de sol et de la culture. Selon l'endroit où se situent les champs, il est possible que vous souhaitiez investir pour hausser les concentrations de phosphore et de potassium dans le sol. Les résultats obtenus pendant des décennies en Ontario montrent que lorsque les résultats d'analyse de sol donnent des concentrations en phosphore se situant entre 12 et 18 ppm, ce sont les doses de démarrage (soit 20 à 30 lb de P2O5/acre) qui ont été les plus rentables économiquement. La même conclusion vaut aussi pour le potassium quand les concentrations dans le sol se situent entre 100 et 130 ppm.

De manière générale, les quantités suivantes au-delà des prélèvements faits par les cultures sont requises pour hausser les concentrations d'un ppm (dans le cas des analyses sur le P et le K par les laboratoires accrédités du MAAARO) : 35 lb/acre de P2O5 et 20 lb/acre de K2O. Ces valeurs vont varier selon le type de sol et les résultats initiaux des analyses de sol. Par exemple, pour un champ dont la concentration du sol en P est de 10 ppm P et de 80 ppm en K, on peut épandre des quantités de P et de K au-delà de la quantité prélevée par la culture pendant un certain nombre d'années pour atteindre les teneurs ciblées de 15 ppm de P et de 115 ppm de K. On peut aussi avoir recours à la technologie à taux variable pour épandre ces éléments nutritifs.

Il est important de se rappeler que les éléments nutritifs ne se comportent pas tous de la même façon dans le sol. En raison de la manière dont se déplace le phosphore dans le sol, il faut épandre le plus possible de cet élément en bande, pour que la culture en retire le plus d'avantages possible durant la saison de croissance. Si le phosphore est épandu en pleine surface, cela doit se faire durant une période où les risques d'érosion du sol et de pertes d'éléments nutritifs par ruissellement sont faibles (soit à la fin de l'été après la récolte du blé).

Vous pouvez aussi envisager d'utiliser d'autres sources d'éléments nutritifs selon leur disponibilité dans la région. Les composts d'origine municipale, les biosolides stabilisés et le fumier (si disponible) peuvent être employés pour améliorer la fertilité des sols tout en offrant l'avantage additionnel d'accroître la quantité de matière organique et d'améliorer la structure du sol à long terme.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca