Utilisation efficace et écologique de l'azote dans le maïs

Le projet sur une utilisation efficace et écologique de l'azote dans les cultures de maïs, mieux connu sous le nom de projet « Y-Drop », a été mis sur pied au printemps 2015 et met à contribution dix producteurs agricoles coopérateurs et partenaires locaux de l'agroentreprise de l'Est de l'Ontario.

Objectif

Améliorer l'efficacité avec laquelle la culture utilise l'azote dans le cadre d'une production durable et écologique du maïs. Le projet permettra d'évaluer l'effet sur le rendement de doses comparables d'azote appliquées à différentes périodes : comme engrais de démarrage au semis, épandage en bandes latérales et application tardive au stade 10 à 14 feuilles du maïs.

Contexte

Des recherches récentes ont montré que les hybrides de maïs actuels utilisent plus d'azote (N) après la formation de la panicule mâle que les hybrides des années 1990 et antérieures. Les hybrides modernes prélèvent jusqu'à 37 % de l'azote total après la formation de la panicule mâle. Du nouveau matériel comme le Y Drop™ permet aux producteurs d'épandre de l'azote plus tard en saison jusqu'à la formation de la panicule mâle.

Le prélèvement de l'azote avant la floraison favorise un bon développement de l'épi, le nombre de grains et la taille potentielle de ces derniers. Les producteurs de maïs visaient habituellement à ce que l'azote soit disponible à cette étape, et estimaient que les apports d'azote après la floraison étaient peu utiles.

Étant donné la diversité des types de sols et des conditions environnementales qui changent d'année en année, l'utilisation efficace de l'azote peut être améliorée en épandant une partie de l'azote requis plus près du moment où le plant de maïs va prélever l'azote. Des études effectuées aux États-Unis ont montré que cette pratique favorisait des hausses de rendement et améliorait l'efficacité des apports d'azote tout en réduisant les risques relatifs à la qualité de l'eau. Peu de recherches cependant ont été réalisées jusqu'à maintenant en Ontario en vue d'évaluer ces modifications dans la gestion de l'azote pour le maïs.

Description du projet

Dix sites faisant l'objet de six traitements et de trois répétitions. Exemples des six traitements :

    N - semis N - bandes lat. N - tardif N total
1 PRa
30
100
130
2 PRa - dose fractionnée environ - 2/3b, 1/3c
30
60
40
130
3 PRa - dose réduite de 25 à 30 (lb/ac) - 2/3b, 1/3c
30
50
25
105
4 PRa - dose augmentée de 30 à 50 lb/ac
30
150
180
5 PRa - dose augmentée, fractionnée environ - 2/3b, 1/3c
30
100
50
180
6 6. N de démarrage au semis seulement (N jusqu'à 40 lb/ac)
30
30

aPR = Dose actuelle d'azote utilisée par le producteur
bbandes latérales
capplication tardive (V10 à V14 du stade de croissance du maïs)
livres à l'acre (lb/ac)

Un capteur VERIS est utilisé à chaque site pour mesurer la capacité d'échange cationique (CEC), le pH et la teneur en matière organique, afin de classer les sols en zones de gestion, tout en améliorant notre compréhension des relations entre le sol et l'azote. Des cartes dressées à l'aide d'aéronefs télépilotés sont établies à trois stades durant la saison de croissance afin d'évaluer les différences entre les traitements et les zones de gestion du champ. Des échantillons de sol pour une analyse de l'azote des nitrates avant l'épandage en bandes sont prélevés au site N de démarrage au semis seulement (traitement 6) à chaque site. À la récolte, un capteur de rendement collecte de manière continue les données contiguës de rendement afin de comparer les doses d'azote et les périodes d'épandage dans les différentes zones de gestion du champ.

Partenaires du projet

Les producteurs coopérateurs qui participent à ce projet sont : Agrodrain Systems Ltd., Brugmans Farms, Cedar Lodge Farms, Hilltone Farms Ltd., Jockbrae Farms Ltd., Kemp Farms Inc., Nandale Farms Ltd., Panmure Farms Ltd., Vanden Bosch Farms et Vernon Valley Farms Ltd.

Ce projet reçoit aussi le soutien de plusieurs agroentreprises : 360 Yield Center, Cropland Consulting Inc., Dekalb, DuPont Pioneer, GPS Ontario, le MAAARO, l' OSCIA, Ottawa-Carleton SCIA, P.T. Sullivan Agro Inc., et SGS Agri-Food Laboratories. Le financement de ce projet provient en partie de l'Association pour l'amélioration des sols et des récoltes de l'Ontario (subvention du deuxième volet) et de l'Ottawa Valley Seed Growers Association.

Prochaines étapes:

L'année 2015 marque le premier volet de ce projet étalé sur trois ans. Un rapport résumera les données recueillies et sera diffusé sur le site Web de l'OSCIA sous l'onglet Crop Advances (en anglais seulement) (www.ontariosoilcrop.org/en/resources/cropadvances.htm). Informez-vous auprès de votre association locale pour l'amélioration des sols et des récoltes et dans le cadre des assemblées annuelles de l'association pour l'amélioration des sols et des récoltes de l'Ontario afin de connaître les résultats de ce projet.

Figure 1 - Pendillards de type Y Drop pour application au niveau du rang - Vernon Valley Farms Ltd., juillet 2015

Figure 1 - Pendillards de type Y Drop pour application au niveau du rang - Vernon Valley Farms Ltd., juillet 2015

Figure 2 - Pendillard de type Y Drop dans un champ- Vernon Valley Farms Ltd., juillet 2015

Figure 2 - Pendillard de type Y Drop dans un champ- Vernon Valley Farms Ltd., juillet 2015


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca