Permit - Lignes directrices pour utilisation dans le maïs de grande culture

L'homologation 2014 de Permit (matière active : halosulfuron) en Ontario offre une méthode intéressante de lutte contre le souchet comestible dans le maïs. L'herbicide Permit exerce également une activité résiduelle contre certaines mauvaises herbes à feuilles larges. Pour ces deux raisons, bon nombre de producteurs vont probablement envisager de mélanger en cuve le glyphosate et Permit pour utilisation sur le maïs tolérant au glyphosate. Voici cinq points qui méritent réflexion quand on a recours au mélange en cuve.

Quand applique-t-on Permit?

Quand il est mélangé en cuve avec du glyphosate, on peut appliquer Permit jusqu'au stade 8 feuilles du maïs. (Permit peut être appliqué seul jusqu'au stade de 10 à 12 feuilles du maïs). Étant donné que Permit sera souvent mélangé en cuve afin d'améliorer la lutte contre le souchet comestible, il vaut mieux effectuer les traitements lorsque la hauteur du souchet comestible se situe entre 8 et 30 cm (3 à 12 po).

À quelle dose doit-on utiliser Permit contre le souchet comestible?

L'étiquette recommande deux échelles de dosage selon la hauteur du souchet comestible :

  • Souchet d'une hauteur de 8 à 15 cm (3 à 6 po) : 35 à 47 g/ha (14 à 19 g/ac)
  • Souchet d'une hauteur de 8à 31 cm (3 à 12 po): 70 à 93 g/ha (28 à 37,7 g/ac)

Lorsqu'on a évalué l'efficacité du produit contre le souchet comestible à la station de recherche d'Elora, la dose de 47 g/ha (19 g/ac) s'est révélée très efficace. Plus récemment, le chercheur Peter Sikkema a évalué l'efficacité du produit contre le souchet à différentes doses et on a obtenu une efficacité plus constante à la dose supérieure mentionnée sur l'étiquette. Je crois que la sensibilité aux herbicides du souchet comestible varie selon la densité des populations de ce dernier. Par conséquent, l'efficacité du produit sera variable. Ultimement, on peut choisir d'essayer différentes doses de Permit pour tenter d'arriver à la dose qui convient le mieux à la situation. Commencer, idéalement, avec la dose la plus élevée et diminuer selon le degré d'efficacité obtenu. L'efficacité visuelle contre les parties aériennes du souchet se manifeste lentement. Il ne faut donc pas se surprendre si le degré d'efficacité semble peu élevé deux ou trois semaines après l'application.

Example: Efficacité visuelle contre le souchet comestible deux semaines après avoir appliqué Permit (19 g/ac) + Agral 90 (0,25 % v/v) (à droite) comparativement à la parcelle témoin non traitée (à gauche).

Example: Efficacité visuelle contre le souchet comestible deux semaines après avoir appliqué Permit (19 g/ac) + Agral 90 (0,25 % v/v) (à droite) comparativement à la parcelle témoin non traitée (à gauche).

Faut-il utiliser un adjuvant?

Le fabricant (Gowan) recommande d'ajouter un surfactant non ionique (soit Agral 90) à raison de 0,25 % v/v (2,5 L/1000 L d'eau) même quand Permit est mélangé en cuve avec un produit contenant du glyphosate.

Est-ce que Permit exerce une activité herbicide résiduelle?

Oui, selon l'étiquette, Permit exerce une activité contre les espèces suivantes qui ne sont pas levées. (J'ai limité la liste aux espèces que l'on observe habituellement dans les champs de maïs) :

  • amaranthes (pas les biotypes résistants du groupe 2)
  • stellaire moyenne
  • lampourde glouteron
  • galinsoga cilié
  • vergerette du Canada (pas les biotypes résistants du groupe 2)
  • stramoine
  • renouée persicaire
  • chénopode blanc
  • ketmie trilobée
  • moutarde des champs
  • souchet comestible (maîtrise partielle des pousses non levées)

Faut-il se préoccuper des risques de dommages aux cultures?

Des essais réalisés en 2013 à l'Université de Guelph (campus de Ridgetown) ont montré que le mélange en cuve glyphosate + Permit + 0,25 % v/v présentait des niveaux acceptables en matière de risques de dommages aux cultures. Cependant, étant donné que Permit est un herbicide à base de sulfonylurée (de la même famille que Accent, Option, Peak, Ultim, etc.) le risque de dommages aux cultures peut être plus élevé si le produit est appliqué dans les conditions suivantes :

  • en présence de grands écarts de température (comme d'un minimum de 7 °C à un maximum de 30 °C);
  • quand il est appliqué à des hybrides sensibles (historiquement, certains distributeurs de maïs de semence publiaient cette information, mais je n'ai pas réussi à trouver des directives précises à ce sujet; il vaut donc mieux s'informer auprès du fournisseur de semences);
  • quand le temps est humide et très chaud (au-dessus de 28 °C);
  • quand un insecticide de la famille des organophosphorés a été appliqué sur le sol ou sur le feuillage (scénario peu probable).

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca