Stratégies concernant l'apport d'azote dans le blé

Des rendements en blé atteignant 150 boisseaux/acre sont très possibles avec de bonnes pratiques et une hausse de l'apport en azote (N). Des recherches récentes montrent clairement une interaction entre les fongicides et l'azote. Des doses élevées d'azote soulèvent cependant des questions sur la verse, la source d'azote et le moment idéal de l'application. La demande en azote pour le blé survient beaucoup plus tôt que celle du maïs, les méthodes utilisées sont donc différentes. Quel est le bon dosage, et existe-t-il des stratégies qui pourraient aider à obtenir ces rendements énormes sans que ce soit trop coûteux?

Dosage sans fongicides

90 lb de N /acre, point final! Vous n'obtiendrez jamais de gros rendements de blé sous les conditions climatiques de l'Ontario sans fongicides. Alors résignez-vous ou vous serez dépassé par les vrais producteurs de blé!

Dosage avec fongicides
120 lb de N/acre est la dose de base. Dans plus de 50 % de nos essais, la dose la plus économique d'azote (MER-N) était très près de 150 lb de N/acre. Toutefois, 150 lb de N/acre n'a permis que peu de gains, alors si vous craignez la verse, procédez avec prudence. Faites des essais sur deux ou trois rangées dans le champ à raison de 150 lb/acre, et le reste à une dose de 120 lb/acre, jusqu'à ce que vous puissiez évaluer à quel point les doses plus élevées se traduisent par des hausses de rendement rentables, sans que le blé se couche.

Doses et rotation

Le blé semé après des pois ou semé très hâtivement et très densément devrait moins recevoir d'azote. L'azote libéré par la culture de pois convient très bien au blé, ce qui signifie que 60 à 90 lb de N/acre exerce la même action que 120 à 150 lb de N/acre sans pois. Le blé semé tôt et densément est plus sujet à la verse et des doses de 120 lb /acre peuvent accentuer le problème. Allez-y prudemment.

Source

Les essais réalisés au cours des dernières années ont montré que la source d'azote avait peu d'effet sur le rendement. Des sources liquides à 28 ou 32 % ont constamment donné de légères hausses de rendement (2,5 boisseaux/acre) comparativement aux formes sèches, surtout en raison d'une répartition plus uniforme.

ESN, Agrotain Plus®

ESN a n'a pas eu d'effet sur le rendement dans le blé d'automne, mais il a accru les teneurs en protéines. Agrotain Plus® a en fait eu un effet à la baisse sur les rendements lorsque les applications d'azote ont été retardées jusqu'à la mi-mai en raison de la température. Agrotain Plus® peut convenir aux applications hâtives d'azote, mais ne doit pas être utilisé plus tard. ESN convient dans les mélanges d'azote destinés au blé vitreux, mais uniquement lorsque les protéines constituent une source de valeur ajoutée. On est encore à évaluer s'il est pertinent d'acheter ces produits azotés « protégés », ou s'il vaut mieux réserver cette dépense additionnelle à un apport supplémentaire en azote.

Soufre

Les besoins en soufre (S) n'ont pas été aussi constants que prévu lorsque les carences sont apparues pour la première fois en 2011. Dans les cas de carence, il n'y a plus d'effet au-delà de 10 lb de S/acre. Jusqu'à maintenant, la meilleure recommandation générale est d'appliquer 10 lb de S/acre (40 lb/acre sous forme de sulfate d'ammonium ou 3 gal/acre de thiosulfate d'ammonium) pour ne pas prendre de risque, et de réaliser des essais à chaque ferme pour déterminer les parcelles où l'apport de souffre est efficace et celles où il ne l'est pas. On ne sait jamais quand l'apport de soufre donnera des résultats.

Applications uniques

Effectuer les applications uniques à la fin d'avril. Cela permet d'éviter des risques importants de pertes de N en sols détrempés qui peuvent survenir plus tôt, tout en apportant l'azote au moment où les besoins de la culture augmentent. Les apports de doses uniques et élevées de N peuvent cependant entraîner des problèmes de verse.

Applications fractionnées

On a observé des hausses de rendement à la suite d'applications fractionnées d'azote, mais elles ne sont pas constantes. Les applications fractionnées d'azote apportent d'autres avantages plus intéressants que les hausses de rendement. Elles permettent notamment de réduire le lessivage de l'azote, de faciliter la lutte contre les mauvaises herbes en rendant la culture plus compétitive, en permettant une épiaison plus uniforme et moins de verse. Appliquer de 50 à 80 lb de N/acre dès que possible (sur sol gelé) et le reste entre le premier et le deuxième nœud.

Le blé est la culture qui répond le mieux aux pratiques de gestion. En portant une plus grande attention aux détails, on obtiendra des rendements plus élevés. De bonnes pratiques permettront d'éliminer la verse tout en obtenant des rendements très élevés. Quelle que soit la stratégie utilisée, vous serez récompensés de vos efforts. Soignez bien votre culture et soyez un VÉRITABLE producteur de blé!


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca