Lutte contre le pâturin palustre (Poa Palustris) dans les cultures établies de luzerne et de phléole

Autres noms : Pâturin des marais

Description : Graminée vivace à ligule membraneuse et à feuilles enroulées et rugueuses. Les plants à maturité sont jaunâtres. Les tiges sont rondes et pourpres à leur base.

Répercussions : Le pâturin palustre a une croissance extrêmement rapide, de sorte que l'épiaison se produit habituellement avant la troisième ou la quatrième semaine de mai. Au fur et à mesure que les plants parviennent à maturité, ils jaunissent et leurs tiges deviennent très rêches et ce, normalement, avant que la luzerne et la phléole ne soient prêtes pour la première coupe. Cette plante adventice nuit à la qualité du fourrage en raison du goût désagréable qu'elle lui confère et du fait de sa texture qui éloigne les acheteurs de fourrage destiné aux chevaux (voir figure 1).

Méthodes de lutte (recherches préliminaires) : Un essai au champ a été réalisé au printemps 2007 pour évaluer la survie du pâturin palustre et la tolérance de la luzerne et de la phléole à quinze traitements herbicides. Même si bien des produits sont parvenus à maîtriser le pâturin palustre, il n'y a eu que le traitement au Achieve + Turbocharge (figure 2) qui a permis de combattre cette mauvaise herbe tout en épargnant suffisamment la culture (tableau 1).

Tableau 1. Évaluation visuelle de la maîtrise du pâturin palustre et des dommages occasionnés à la luzerne et à la phléole trois semaines après les traitements réalisés avec les trois herbicides suivants.

Traitement

Q/acre

Maîtrise du pâturin palustre (%)

Dommages à la luzerne (%)

Dommages à la phléole (%)

Achieve + Turbocharge

200 ml/ac + 0,5 % v/v

76

0

0

Venture

240 ml/ac

99

0

64

Poast Ultra + Merge

133 ml/ac + 0,5 % v/v

97

0

93

Source : Swanton and Tardif, 2007 Weed Research Report - Trial #07POAPA31JN

Usages homologués : Achieve n'est pas homologué pour être utilisé sur les cultures fourragères de luzerne et de phléole. Des données sur les résidus présents dans les cultures sont nécessaires avant qu'une homologation puisse être obtenue. Toutefois, comme la collecte de données sur les résidus coûte très cher et que les superficies envahies par cette graminée sont limitées, il est peu probable que les fabricants effectuent les essais nécessaires. Les producteurs qui trouveraient utile de pouvoir maîtriser cette graminée dans leurs cultures fourragères sont invités à exprimer leur appui à ce projet en écrivant au Ontario Forage Council, Agricultural Services Centre, C.P. 463, 206, rue Toronto Sud, Markdale (Ontario) NOC 1HO.

Restrictions : Il s'agit d'une étude préliminaire. Davantage d'essais au champ sont nécessaires pour obtenir la confirmation que ces résultats peuvent être reproduits sous diverses conditions environnementales.

Infestation d’un peuplement de luzerne-phléole par du pâturin palustre.

Figure 1. Infestation d'un peuplement de luzerne-phléole par du pâturin palustre.

Maîtrise du pâturin palustre par un traitement avec Achieve + Turbocharge. Observer la présence de phléole dans la zone traitée.

Figure 2. Maîtrise du pâturin palustre par un traitement avec Achieve + Turbocharge.

Observer la présence de phléole dans la zone traitée.

Maîtrise du pâturin palustre par un traitement avec Poast Ultra.

Figure 3. Maîtrise du pâturin palustre par un traitement avec Poast Ultra.

Observer l'absence de phléole dans la zone traitée.


Auteur : Mike Cowbrough - chef du programme de lutte contre les mauvaises herbes, grandes cultures/MAAARO; François Tardif ainsi que Peter Smith - Département de phytotechnie/ Université de Guelph
Date de création : 28 mars 2008
Dernière révision : 17 juin 2013

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca