Risques liés aux conditions climatiques : Stratégies pour atténuer les risques de dommages causés par l'excès d'eau

Table des matières

  1. Introduction
  2. De quoi s'agit-il?
  3. Quand cela se produit-il?
  4. Où cela se produit-il?
  5. Stratégies possibles d'atténuation des risques
  6. Resume
  7. Pour plus des reseignements

Introduction

Voici le 6e article d'une série dont l'objectif est d'aider les producteurs de pommes et fruits tendres de l'Ontario à faire face aux nombreux risques climatiques qui peuvent causer des dommages à leurs arbres et à leurs récoltes. Il est important pour les producteurs de reconnaître les risques climatiques propres à chaque situation géographique et de mettre en place des stratégies pour réduire ou éliminer les effets de ces derniers sur l'exploitation.

De quoi s'agit-il?

Les précipitations excessives, l'excès d'irrigation ou le mauvais drainage peuvent causer des inondations, le compactage du sol et de l'érosion dans les vergers. L'excès d'humidité peut accroître l'incidence des pourritures racinaires, de fruits fendus ou craqués (ex. : dans les cerises douces), de maladies, de dommages hivernaux, la croissance végétative, le compactage du sol, les carences nutritionnelles et le taux de mortalité des arbres. Une humidité excessive peut également restreindre le développement des racines,ce qui réduit les rendements et la vigueur des arbres. Ces derniers risquent alors davantage de se recourber en raison des vents forts ou de charges fruitières trop lourdes. Une mauvaise gestion du ruissellement de l'eau peut entraîner une charges édimentaire dans les cours d'eau et les canalisations de drainage à ciel ouvert, ce qui est néfaste pour la qualité de l'eau.

Quand cela se produit-il?

L'excès d'humidité peut survenir en tout temps durant la saison de croissance. Il est courant de se retrouver avec des excès d'humidité tard l'automne ou au printemps avant le débourrement, et heureusement, les racines des arbres sont alors plus tolérantes à l'excès d'eau dans les sols,qui sont engorgés à cette époque. Toutefois, des fronts atmosphériques violents, sous forme d'orages ou d'ouragans, peuvent en tout temps provoquer des précipitations abondantes. Il arrive parfois qu'après des journées pluvieuses où les précipitations étaient peu abondantes, l'humidité dans les vergers soit suffisante pour causer des problèmes.

Où cela se produit-il?

L'excès d'eau est l'un des principaux risques climatiques aux quels sont confrontés les producteurs d'arbres fruitiers. L'excès d'humidité peut avoir un effet négatif sur la santé des arbres, accroître l'incidence des maladies ainsi que leur sensibilité aux dommages hivernaux.

Stratégies possibles d'atténuation des risques

Certaines des stratégies présentées ci-dessous peuvent contribuer à réduire ou à éliminer les dommages dus à l'excès d'eau.

  1. Assurance-production. On adhère à l'assurance-production avant le début de la saison.L'exploitant est ainsi assuré qu'au moins une partie du coût de ses intrants sera couvert si le rendement de sa culture est réduit en raison d'un excès d'eau.La prime à payer va dépendre de la protection ou couverture choisie, des antécédents de réclamation de l'exploitation, et du potentiel de rendement des vergers. Avec le temps, les primes peuvent être réduites si l'exploitant n'a pas présenté de réclamations. Certains producteurs ont de la difficulté à verser la prime (surtout les premières années d'établissement et lorsqu'ils ont des réclamations), et aussi parce que l'assurance-production n'est pas conçue pour couvrir entièrement les pertes, de rendement ou de prix. D'autre part, les niveaux de protection diminuent au cours des années suivant une réduction de rendement, en raison des répercussions de la perte sur les rendements moyens à long terme. De plus, les pertes locales attribuables au gel ne sont pas couvertes. Les producteurs qui possèdent de nombreux vergers risquent donc d'être pénalisés lorsqu'ils obtiennent de bons rendements dans les sites non touchés par l'excès d'humidité.
  2. Choix du site. On doit éviter de planter des vergers en terrain plat ou dans des sols qui ont tendance à se gorger d'eau. Les zones mal drainées en raison de la présence de flaques d'eau, les sous-sols compactés, les eaux d'infiltration provenant du haut des pentes et les nappes d'eau élevées devraient être améliorés avant toute plantation, ou carrément évités. Si le choix d'un emplacement se limiteà des sols qui présentent un ou plusieurs de ces problèmes,il faudra alors tenter d'améliorer le sol avant la plantation.
  3. Drainage. Le drainage sous-terrain et de surface peut être utilisé pour gérer la circulation de l'eau dans les vergers. Installer des drains souterrains dans le verger et vérifier les canalisations dans les plus vieux vergers afin de s'assurer qu'elles fonctionnent bien. Dans les sols plus lourds, il peut être avantageux d'installer des drains français (gravier partant de la surface jusqu'aux canalisations) afin d'améliorer le drainage.
  4. Préparation du terrain. S'assurer que la circulation d'eau en surface fonctionne bien et orienter la pente du verger de manière à prévenir les engorgements d'eau. Dansles sols plus lourds, il peut être nécessaire de mettre du gravier pour améliorer le drainage.
  5. Compactage et érosion. Le passage de la machinerie dans le verger lorsque le sol est humide ou gorgé d'eau peut créer des problèmes de structure du sol, comme le compactage. Après d'abondantes précipitations, si possible, permettre au sol de se drainer avant d'introduire de la machinerie dans leverger. Utiliser de préférence de la machinerie plus légère, et réduire la pression des pneusafin de minimiser le compactage.
  6. Cultures de couverture ou gazon. Les cultures de couverture et le gazon dans les rangées peuvent aiderà absorber l'humidité au cours de la saison de croissance et aiderles arbres à se préparer à l'hiver. Ces mesures préviennent également les pertes dues au lessivage en fixant les éléments nutritifs durant l'hiver, lesquels sont libérés au printemps au moment où les arbres peuvent les utiliser.
  7. Utilisation efficace de l'irrigation. Surveiller les niveaux d'humidité dans le sol au moment de l'irrigation afin d'éviter un usage excessif d'eau.

Résumé

La gestion de l'eau dans les vergers devient de plus en plus difficile en raison des changements climatiques. Les producteurs doivent se préparer à faire face aux excès d'eau afin d'assurer la bonne croissance des arbres et le développement optimaldes fruits.
http://www.gnb.ca/0173/30/0173300004-e.asp

  1. Pour plus des reseignements

    1. Guide de drainage de l'Ontario - Publication 29F
    2. Problèmes associés aux drains
    3. Sorties de drainage souterrain
    4. Entrepreneurs de drainage agréés (novembre 2012)
    5. Growing Sweet Cherries under High Tunnels in Michigan (disponsible seulement en anglais)
    6. Effect of water on apple trees: not enough or too much (disponsible seulement en anglais)

Auteur :

Leslie Huffman - spécialiste de la pomiculture/MAAARO
Kathryn Carter - spécialiste de la culture des fruits tendres et du raisin/MAAARO

Date de création : 05 février 2013
Dernière révision : 05 février 2013

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca