La cochenille du gazon

Série sur les pelouses - MAAARO (1998)

Table des matières

  1. La cochenille du gazon
  2. Historique
  3. Description
  4. Cycle de vie
  5. Lutte contre la cochenille du gazon

La cochenille du gazon

Plusieurs entreprises d'entretien de pelouses ont signalé la présence cette saison de cochenilles du gazon dans les pelouses de leurs clients. Les nymphes de la cochenille du gazon ont été trouvées cette année dans des touffes de gazon mort n'ayant pas repris au printemps. Plus la saison avançait et plus les dégâts étaient visibles. Une mise à jour des connaissances sur la cochenille du gazon est incluse à l'usage des personnes confrontées à ces insectes ravageurs.

Historique

La cochenille du gazon, ou Lecanopsis formicarium est un parasite relativement récent en Ontario. Il a été identifié pour la première fois en 1983 et 1984 dans des pelouses de particuliers, des parcs et des gazonnières de l'Ontario. On le retrouve principalement dans des parties de pelouses nouvellement gazonnées. La plupart des pelouses de 3 à 5 ans sont également infestées.

Description

Les cochenilles du gazon femelles sont de forme oblongue et de couleur jaune avec de larges rayures brunes de chaque côté du corps (voir figure 1). Leur largeur atteint environ 1,5 mm et leur longueur 2,5 mm. Les femelles pondent des œufs enveloppés dans une masse cotonneuse (voir figure 2). Les nymphes qui sortent de ces œufs sont minuscules (plus petites qu'une tête d'épingle), rouges et laissent une tache rouge lorsqu'on les écrase.

Figure 1. Vue supérieure de la cochenille du gazon

Vue supérieure de la cochenille du gazon

Figure 2. Masse cotonneuse enveloppant les œufs rosés de la cochenille du gazon.

Masse cotonneuse enveloppant les œufs rosés de la cochenille du gazon.

Cycle de vie

La cochenille du gazon hiverne sous la forme d'une nymphe mature. Ses nymphes atteignent l'âge adulte vers mai ou juin et produisent les masses cotonneuses de soie qui contiennent les œufs. Les œufs éclosent pour devenir des larves mobiles vers la fin des mois de juin et juillet. Au plus fort de leur période active, les larves grimpent jusqu'au bout des limbes des feuilles en laissant un dépôt rougeâtre. Elles peuvent être propagées par le vent, les animaux, les chaussures, etc. Les lymphes s'installent alors sur la couronne du plant de gazon et se nourrissent jusqu'à l'hiver. La cochenille du gazon hiverne sous la forme de jeunes nymphes de couleur saumon d'une longueur de 2 à 3 mm. Durant l'hibernation, elles restent dans les couronnes et le chaume de la pelouse.

Lutte contre la cochenille du gazon

Bien que la cochenille du gazon soit connue en Ontario depuis 1983, nous ignorons toujours le degré de gravité de ce problème. Il semblerait qu'il y ait un lien avec la formation de plaques ou la pelouse clairsemée apparaissant à la fin du printemps et ayant tendance à disparaître en automne. Il n'existe actuellement aucun insecticide homologué contre la cochenille du gazon. Le docteur Mark Sears de l'Université de Guelf (Environmental Biology Department) signale cependant que le lavage au tuyau d'eau des limbes porteurs de nymphes peut constituer un moyen efficace de les éliminer de la pelouse. Leur fragilité ne devrait pas leur permettre de survivre à ce traitement.

Remerciements : Les images 1 et 2 proviennent de Mark Sears de l'Université de Guelf (Environmental Biology Department).

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca

Auteur : Pam Charbonneau - Spécialiste des pelouses/MAAARO
Date de création : Non disponible
Dernière révision : 7 août 2003

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca