Identification : La drosophile à aile tachetée en Ontario

Table des matières

  1. Introduction
  2. Adultes
  3. Œufs
  4. Larves
  5. Pupes
  6. Pour plus de renseignements

Introduction

Les adultes et les asticots de la DAT ont une apparence très semblable aux mouches du vinaigre habituellement associées aux fruits trop mûrs, pourris ou endommagés. Ils ne sont pas apparentés de près aux asticots plus gros des mouches à fruits que l'on trouve dans les fruits comme la mouche de la pomme, la mouche de l'airelle et la trypète des cerises.

Adultes : petites (2-3 mm), mouches aux yeux rouges avec l'abdomen jaune pâle et des stries brunes.

Les mâles ont un point noir à l'extrémité de chaque aile, des antennes courtes et tronquées. Les pattes antérieures sont munies de peignes foncés sur les premier et deuxième segments, avec chacun de trois à six <<dents >> (figure 1).

Figure 1 : les adultes mâles de DAT sont de petites mouches (2-3 mm de longueur) de couleur jaune pâle ou brune. Les ailes ont un point noir sur le bord antérieur de l'aile, près de l'extrémité, centré autour de la première nervure de l'aile. Les antennes sont courtes et trapues. Les pattes avant portent des peignes foncés sur les premier et deuxième segments. Crédit photo : Sheila Fitzpatrick, Agriculture & Agri-Food Canada, Pacific Agri-Food Research Centre, Agassiz.

Figure 1. les adultes mâles de DAT sont de petites mouches (2-3 mm de longueur) de couleur jaune pâle ou brune. Les ailes ont un point noir sur le bord antérieur de l'aile, près de l'extrémité, centré autour de la première nervure de l'aile. Les antennes sont courtes et trapues. Les pattes avant portent des peignes foncés sur les premier et deuxième segments. Crédit photo : Sheila Fitzpatrick, Agriculture & Agri-Food Canada, Pacific Agri-Food Research Centre, Agassiz.

Les femelles sont légèrement plus grosses que les mâles; sans point sur les ailes, elles ont un ovipositeur en forme de scie; le bord dentelé est plus foncé (figures 2 et 3).

Figure 2 : les ailes des femelles ne portent pas de point. Comme pour les mâles, les bandes foncées au bord de chaque segment abdominal sont continues vu du haut.

Figure 2. les ailes des femelles ne portent pas de point. Comme pour les mâles, les bandes foncées au bord de chaque segment abdominal sont continues vu du haut.Crédit photo : E. Beers, Washington State University.

Figure 3 : les femelles sont dotées d'un ovipositeur bien développé, semblable à une scie. Le bord dentelé est plus foncé. À noter l'œuf qui y est encore rattaché. Crédit photo : E. Beers, Washington State University

Figure 3. les femelles sont dotées d'un ovipositeur bien développé, semblable à une scie. Le bord dentelé est plus foncé. À noter l'œuf qui y est encore rattaché. Crédit photo : E. Beers, Washington State University

Œufs : ils sont pondus sous la peau; de couleur blanche et translucide, de forme allongée, d'environ 0,6 mm de longueur et 0,18 mm de largeur; ils sont munis d'une paire de << tubes de respiration >> semblables à des fils sortant du trou de ponte, visibles à la surface du fruit (figure 4).

Figure 4. les orifices de respiration fins comme un fil ressortent du trou de ponte et sont souvent visibles à la surface des fruits.

Figure 4. les orifices de respiration fins comme un fil ressortent du trou de ponte et sont souvent visibles à la surface des fruits. Crédit photo : E. Beers, Washington State University

Larves : jusqu'à 6 mm de longueur, blanches, cylindriques, avec des crochets buccaux foncés à l'avant et une paire de spiracles caudaux de couleur havane à l'arrière; un fruit peut être infesté de plusieurs asticots. À maturité, les larves sortent partiellement ou complètement du fruit et se pupifient (figure 5). Les larves doivent être élevées jusqu'au stade adulte pour une identification certaine.

Figure 5. les larves atteignent jusqu'à 6 mm à maturité, avec des crochets buccaux foncés (à gauche) et des spiracles caudaux de couleur havane pour respirer (à droite). Les spiracles caudaux saillent parfois du fruit infesté.

Figure 5. les larves atteignent jusqu'à 6 mm à maturité, avec des crochets buccaux foncés (à gauche) et des spiracles caudaux de couleur havane pour respirer (à droite). Les spiracles caudaux saillent parfois du fruit infesté. Crédit photo : E. Beers, Washington State University

Pupes : 3 mm de longueur, brunes; deux tiges avec d'un côté de minuscules projections comme de petits doigts qui sortent du fruit infesté (figure 6).

Figure 6. Pupes : 3 mm de longueur, brunes; deux tiges avec d'un côté de minuscules projections comme de petits doigts qui sortent du fruit infesté.

Figure 6. Pupes : 3 mm de longueur, brunes; deux tiges avec d'un côté de minuscules projections comme de petits doigts qui sortent du fruit infesté.

Pour plus de renseignements


Auteur : Hannah Fraser, chargée de programme, entomologie des cultures horticoles, Denise Beaton, chargée de programme, protection des cultures et Pam Fisher, spécialiste de la culture des petits fruits MAAARO
Date de création : 6 juillet 2012
Dernière révision : 30 mai 2016

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca