Le test du sachet de plastique pour vérifier si les fruits sont infestés par la DAT

Il faut mettre en place un programme efficace de surveillance afin de réduire le plus possible les dommages causés par la DAT à la récolte. On peut procéder à une surveillance périodique pour évaluer la gravité de l'infestation par la DAT, ce qui peut permettre aux producteurs de prendre des décisions plus éclairées concernant l'épandage de pesticides.

Même si les pièges appâtés au vinaigre de cidre peuvent servir à surveiller les populations de DAT adultes, il est également souhaitable de dépister les larves dans les fruits. Le test habituel à l'eau saline est efficace pour les larves de la DAT et les directives pour l'effectuer se trouvent sure la site du web ontario.ca/spottedwing.

Par contre, il existe une autre méthode, celle du test du sachet de plastique, idéale pour les producteurs occupés, puisqu'elle n'exige qu'un effort minimum et peut être utilisée dans les champs.

Ce test est un moyen facile et rapide de surveiller la présence de larves de la DAT dans les fruits. On a constaté qu'il fonctionne pour les framboises et pourrait être pratique pour d'autres fruits attaqués par la DAT, par exemple les fraises, les bleuets et les cerises.

Pour effectuer le test, il est important de choisir des fruits mûrs et sains sans ternissure ou lésions visibles. C'est une façon de s'assurer que toute larve qu'on verra émerger sera une DAT plutôt qu'une autre espèce de drosophile, car seules les DAT ont l'ovipositeur doté de dents de scie nécessaires pour percer les fruits sains.

Il suffit de placer le fruit dans un petit sac de plastique, de le sceller et de le laisser dans un endroit chaud, par exemple l'appui d'une fenêtre par temps ensoleillé pendant quelques heures ou jusqu'à quelques jours. La chaleur fera sortir les larves du fruit. Elles se présenteront comme de petits fils blancs sur la surface du fruit ou à l'intérieur du sac.

La photo ci-dessous montre des larves sorties de framboises. Dans ce cas, le petit sac a été laissé au chaud sur la table d'un bureau pendant plusieurs jours.

Les larvaes de DAT se présenteront comme de petits fils blancs sur la surface du fruit ou à l'intérieur du sac

Les larvaes de DAT se présenteront comme de petits fils blancs sur la surface du fruit ou à l'intérieur du sac

Il faut répéter le test fréquemment à mesure que d'autres fruits mûrissent pour garantir des données aussi précises que possible sur l'infestation de DAT.

En cas de présence de larves de DAT, il faudra intervenir pour réprimer la population et réduire davantage les dommages à la récolte. Récoltez fréquemment et supprimez tous les fruits non commercialisables dans le champ. Vous trouverez en ligne les lignes directrices de lutte du MAAARO contre la DAT, ainsi que compris les pesticides homologués contre ce parasite sur la site du web ontario.ca/spottedwing.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca