Les pucerons des fraisiers et sa gestion dans les exploitations productrices de fraises de l'Ontario

Le puceron du fraisier (Chaetospihon fragaefolii) appartient à l'une des nombreuses espèces de pucerons que l'on trouve dans les champs de fraises. La fumagine qui se forme sur le miellat sécrété par ces ravageurs provoque, à l'occasion, des dommages aux feuilles et aux fruits. Mais le plus important, c'est que les pucerons peuvent transmettre des virus d'un plant de fraisier à un autre. Le puceron du fraisier est le principal vecteur de plusieurs importantes maladies virales, dont celles causées par le virus de la marbrure du fraisier, le virus du liséré des nervures du fraisier, le virus de la jaunisse du fraisier et le virus de la frisolée du fraisier.

Le puceron du fraisier se distingue des autres espèces de pucerons par la présence sur tout le corps de petits poils aux extrémités ondulées. Il est de couleur vert pâle à jaune, d'une longueur de 0,8 à 1,1 mm pour la nymphe et de 1,3 à 1,5 mm pour l'adulte qui porte des antennes aussi longues, voire plus longues, que son corps. Il préfère se nourrir sur la face inférieure des feuilles où on le trouve généralement. Le puceron du fraisier peut être ailé ou aptère. La forme ailée (aussi connu comme alifère) (figure 3) se déplace d'un champ à l'autre et peut parcourir plusieurs kilomètres avec une brise légère.

Pour dépister les pucerons du fraisier, examinez le revers des nouvelles feuilles avant qu'elles ne soient déroulées (figure 1).

Figure 1 : Pucerons (espèce non déterminée) sur une nouvelle pousse de fraisier

Figure 1 : Pucerons (espèce non déterminée) sur une nouvelle pousse de fraisier

Si vous voyez des pucerons, utilisez une loupe ou un microscope pour confirmer la présence de poils avec des extrémités ondulées, lesquels sont une caractéristique du puceron du fraisier (figure 2).

Figure 2 : Puceron du fraisier reconnaissable aux extrémités ondulées de chacun de ses poils

Figure 2 : Puceron du fraisier reconnaissable aux extrémités ondulées de chacun de ses poils

Il est important de lutter contre le puceron du fraisier pour prévenir la propagation de virus d'une plante à une autre, ou d'une vieille fraisière infectée à une nouvelle plantation en bonne santé. Le contrôle est nécessaire tout au long de la saison. Cependant, le moment le plus critique pour le contrôle est en mai et juin, lorsque les populations de pucerons atteignent leur pic et que les adultes ailés se déplacent d'un champ à l'autre.

Il existe plusieurs produits pour lutter contre les pucerons (tableau 1). Pour de plus amples détails, consultez la publication 360F du MAAO, Guide de la culture fruitière, et les étiquettes des produits.

Fraisiers hivernants

Effectuez la première application quand les nouvelles feuilles apparaissent en utilisant un insecticide systémique comme Admire/Alias ou Cygon/Lagon. Ils sont tous les deux très toxiques pour les abeilles et doivent être utilisés bien avant la floraison. À cette période, vous pouvez choisir d'appliquer Admire ou Alias comme traitement au sol par trempage ou Admire en pulvérisation foliaire. Procédez à un autre traitement si nécessaire durant la floraison avec des applications foliaires de Beleaf 50 SG. À partir du moment où les fruits sont verts jusqu'à la récolte, choisir Assail ou Beleaf. Ne pas utiliser Assail ou d'autres produits du groupe 4 si vous avez utilisé Admire ou Alias comme traitement au sol par trempage. Le Cygon ou le Lagon sont un bon choix pour un traitement suivant une rénovation.

Nouvelles plantations

Vous pouvez retarder le contrôle des pucerons jusqu'à ce que les nouvelles feuilles apparaissent et que des pucerons sont présents. Une application au sol en utilisant Admire ou Alias devrait fournir au moins trois semaines de protection. Faire un second traitement au besoin avec des applications foliaires de Beleaf ou de Cygon/Lagon. Une deuxième possibilité est de commencer avec une application foliaire d'Admire et de procéder, au besoin, à un second traitement avec du Beleaf, Assail ou du Cygon/Lagon.

Fraisiers à jours neutres

Une application au sol d'Admire n'est pas recommandée sur paillis de plastique. Vos choix sont limités à des applications foliaires de Beleaf ou d'Assail. Comme vos choix sont limités, vous devez attendre aussi longtemps que possible avant de traiter les pucerons, et de commencer quand les populations de pucerons sont élevées ou au premier signe de vol de pucerons ailés dans la région. Heureusement, nous n'avons pas vu beaucoup de virus dans les fraisiers à jours neutres.

La surveillance des ravageurs dans les fraisiers est très importante. Votre stratégie de lutte contre le puceron aura un impact sur d'autres parasites et sur les insectes bénéfiques. Assurez-vous de procéder au dépistage, car les ravageurs typiques peuvent être absents et de nouveaux ravageurs pourraient être plus forts. Par exemple :

  • Les produits tels que Admire/Alias et Cygon/Lagon utilisés contre le puceron peuvent réduire ou retarder la nécessité de lutte contre l'anthonome de la fleur du fraisier et la punaise terne.
  • Beleaf est également homologué pour la maîtrise de la punaise terne et peut aussi contribuer à une maîtrise partielle des thrips. Beleaf n'est pas homologué contre les thrips, et il n'est pas évident que les doses homologuées pour lutter contre les pucerons seront suffisantes pour maîtriser les thrips. Il est important de surveiller l'activité des insectes avant d'appliquer d'autres pesticides.
  • Les produits Admire/Alias tuent également les cicadelles, mais ont parfois été associés à des éclosions de tétranyques.
Tableau 1: Produits de lutte contre le puceron du fraisier
Produit
Groupe d'ingrédient actif
Dose Commentaires Délai d'attente avant récolte (DAR) et Délai de sécurité (DS) Nombre maximum de traitements par année Toxicité pour les abeilles

Admire 240 or Alias 240 SC

imidaclopride Groupe 4

Environ 1,2 L/ha, mais dépend de l'espacement entre les rangs. Voir l'étiquette. Appliquer dans 2000 L d'eau par hectare dans le rang et faire immédiatement infiltrer dans le sol avec la pluie ou l'irrigation.

30 jours DAR
24 heures DS

1 (application au sol)

Extrêmement toxique pour les abeilles. Appliquer bien avant que les boutons soient blancs ou la présence de fleurs.

Admire 240

 

imidaclopride Groupe 4

175 mL/ha Pulvérisation foliaire. Ne pas utiliser si Admire ou Alias ont été appliqués préalablement au sol par trempage.

7 jours DAR
24 heures DS

2 (applications foliaires)

Extrêmement toxique pour les abeilles. Appliquer bien avant que les boutons soient blancs ou la présence de fleurs.

Assail 70 WP

acétamipride

Groupe 4

56-86 grammes/ha

Pulvérisation foliaire. Traiter à dose plus élevée quand les populations sont importantes et répéter le traitement au besoin.

Maitrise aussi la punaise terne, mais à des doses différentes. Consulter l'étiquette.

Ne pas utiliser si Admire ou Alias ont été appliqués préalablement au sol par trempage.

1 jour DAR
12 heures DS

2

Toxique pour les abeilles. Éviter d'appliquer lorsqu'il y a des fleurs et que les abeilles butinent.

Thionex 50 WSP

endosulfane

Groupe 2A

2,0 kg/ha

Pulvérisation foliaire. Évaluer les résultats après le traitement. Semble fournir un contrôle ou une protection à court terme.

12 jours DAR
12 jours DS, (sauf 7 jours pour certaines tâches), voir l'étiquette.

2
Toxique pour les abeilles. Éviter d'appliquer lorsque les abeilles sont actives.

Cygon 480-Ag

diméthoate

Group 1B

2,25 L/ha Maitrise aussi la punaise terne, mais à des doses différentes. Consulter l'étiquette.

7 jours DAR
Pas de DS d'indiqué sur l'étiquette, 12 heures par défaut.

2
Extrêmement toxique pour les abeilles.

Lagon 480 E

diméthoate

Groupe 1B

2,25 L/ha Maitrise aussi la punaise terne, mais à des doses différentes. Consulter l'étiquette.

7 jours DAR
Pas de DS d'indiqué sur l'étiquette, 12 heures par défaut.

3
Extrêmement toxique pour les abeilles.
Beleaf 50 SG

flonicamide

Groupe 9C

Homologation pour utilisation d'urgence jusqu'en novembre 2014.

 

120-160 grammes/ha

Les pucerons traités cessent de se nourrir, mais ne meurent pas immédiatement.

Maitrise aussi la punaise terne, mais à des doses différentes. Consulter l'étiquette.

Alterner avec d'autres produits comme Assail.

 

0 jour DAR
12 heures DS.

3
Relativement non toxique pour les abeilles.

 


Auteur : Pam Fisher - spécialiste de la culture des petits fruits/MAAARO
Date de création : 01 août 2013
Dernière révision : 01 juin 2015

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca