Vos clients veulent des aliments sains

Comment pouvez-vous garantir la salubrité des aliments que vous produisez? Les dangers peuvent être à la fois chimiques, physiques et biologiques. Avez-vous fait preuve de diligence pour minimiser les risques associés à ces dangers dans les aliments que vous produisez et vendez?

Les dangers chimiques incluent les pesticides et les nitrates. Les agriculteurs biologiques n’utilisent pas de pesticides interdits, mais même les quelques produits de lutte contre les ennemis des cultures que nous utilisons énumèrent sur leurs étiquettes et dans d’autres documents une série de précautions précisant comment les utiliser sans danger et de manière à réduire les possibilités de résidus. Un usage excessif de fumier ou de compost peut élever les niveaux de nitrates dans le sol et les cultures. Ce n’est généralement pas un problème sur les fermes biologiques, mais le potentiel existe.

Les dangers physiques incluent l’acier et le verre. Pendant la récolte, faites des efforts particuliers pour éviter la contamination de vos produits par des outils brisés et autres rebuts.

Les organismes pathogènes constituent le principal danger biologique. Ils incluent, par exemple, E. coli et bien d’autres. Les sources principales sur la ferme proviennent des animaux d’élevage et des gens qui manipulent les produits pendant et après la récolte. Une source possible est l’eau utilisée pour l’irrigation et le traitement des aliments après la récolte. Un refroidissement rapide et des températures de conservation appropriées sont critiques afin de maintenir la qualité des produits.

Afin de réduire les populations d’organismes pathogènes :

  • Utilisez un fumier convenablement composté. Les normes de l’agriculture biologique stipulent que le compost de fumier doit être maintenu à une température de 55 ° C pendant 15 jours. Il doit être incorporé au sol avant la mise en place de la culture.
  • Rincez et refroidissez les produits avec de l’eau potable.
  • Les employés doivent se laver les mains régulièrement et avant de manipuler fruits et légumes.
  • Nettoyez fréquemment toutes les surfaces de travail.

Les producteurs ont besoin d’un programme de salubrité des aliments à la ferme qui soit efficace. Il leur faut notamment disposer d’un plan écrit, être capable de le suivre et conserver des dossiers prouvant qu’il a été respecté.

Les avantages d’un bon plan de salubrité des aliments sont :

  • une plus grande salubrité des aliments,
  • un meilleur accès aux différents marchés,
  • des clients satisfaits.

Produire des aliments de grande qualité relève du bon sens. Un plan de salubrité alimentaire consiste simplement :

  • à décrire ce qui sera fait
  • à faire ce qui a été décrit
  • et à documenter le tout.

(Publié dans le bulletin de l’Ecological Farmers Association of Ontario, été 2003)

 


Auteur :

Hugh Martin - chef de programme, production de cultures biologiques/MAAO; Sandra Jones - chef de programme, salubrité des aliments à la ferme/MAAO

Date de création : 07 juillet 2004
Dernière révision : 07 juillet 2004

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca