Paillis réfléchissant pour mieux répartir la lumière dans les vergers

 

Table des matières

Mise en perspective

À mesure qu'ils viennent à maturité, les fruits du couvert inférieur des vergers haute densité tendent à montrer moins de coloration et de teneur en sucre. La lumière qui arrive dans le verger est en quelque sorte unidirectionnelle et une fois qu'elle a atteint les feuilles de l'arbre, presque tous les rayons de courtes longueurs d'onde à haute énergie sont absorbés. Les 2/3 supérieurs du couvert de l'arbre reçoivent la meilleure lumière.

Dans des conditions de culture normales, les fruits du couvert inférieur ne reçoivent probablement pas autant de rayonnement utilisable que ceux qui sont mieux exposés dans le couvert supérieur. Cette situation reste la même aussi dans les vergers avec de bonnes méthodes de taille et des pratiques de conduite efficaces. Dans des conditions habituelles, l'extrémité de l'œil de la pomme reste verte dans de nombreux cultivars car la lumière ne pénètre pas dans le verger avec un angle assez bas pour favoriser une coloration assez uniforme de tous les fruits.

Le phénomène est surtout apparent sur un cultivar tardif comme la Fuji. L'angle d'arrivée des rayons du soleil et la quantité totale d'énergie tirée du rayonnement diminuent beaucoup après la mi-août dans le sud de l'Ontario comparé aux mois de juin et de juillet.

C'est l'énergie fournie par les courtes longueurs d'onde à l'extrémité bleue du spectre qui cause la pigmentation responsable du développement de la coloration dans les cultivars qui ont besoin de beaucoup de lumière, comme les pommes Gala et la Fuji. Un rayonnement direct est nécessaire pour provoquer le processus de la coloration. La lumière est l'un des facteurs influents, de concert avec les températures plus fraîches de l'automne, qui donnent une valeur ajoutée à la récolte.

Pénétration plus facile de la lumière

Des paillis qui réfléchissent la lumière existent maintenant pour rediriger les rayons de lumière du sol du verger vers le couvert de l'arbre. Utilisé sur des cultivars sélectionnés dans les quelques semaines qui précèdent la récolte, ce paillis donne une valeur ajoutée aux fruits qui autrement auraient été transformés en jus. Parmi les avantages notables, mentionnons un meilleur contrôle du développement de la coloration dans la culture. De ce fait, le pomiculteur peut réduire le nombre de cueillettes dans les cultivars qui en exigent d'ordinaire plusieurs et récolter un plus grand pourcentage de fruits de qualité supérieure, représentant jusqu'à 1/3 de la récolte entière autrement transformé en jus.

Le coût pour produire un volume équivalent de fruits en agrandissant la superficie d'un cultivar donné serait plusieurs fois plus élevé que celui d'améliorer la gestion de la lumière de vergers déjà établis.

Ce paillis, utilisé en combinaison avec des tailles d'été et de dormance, permet au pomiculteur d'avoir un énorme contrôle sur la qualité de la culture. Comme le paillis réfléchit le spectre complet des rayons du soleil, entre autres avantages on remarque un taux de sucre plus élevé et des fruits de meilleur calibre. Les facteurs qualitatifs autres que la coloration doivent être étudiés plus avant.

Description du paillis

C'est un produit de plastique métallisé offert en diverses largeurs. On trouve facilement sur le marché les largeurs allant de 1,0 à 1,5 m; ce paillis vient en rouleau de 600 m à 1 200 m selon le fabricant. Un rouleau de 2 000 pi pèse environ 13 kg et est recouvert de 20 g d'aluminium. La densité optique de l'aluminium suffit à rediriger assez bien les rayons du soleil dans leur entier.

Dans des conditions météorologiques normales en Ontario ce produit a une durée de vie utile d'environ deux mois. Il doit être enlevé à la fin de la saison après la récolte. Le paillis doit être perforé pour éviter la formation de flaques d'eau. Il peut être posé à la main ou avec de l'équipement mécanique. Il faut le fixer au sol avec des piquets ou en le recouvrant de terre aux extrémités. Il présente l'avantage supplémentaire de maîtriser l'évaporation de l'eau du sol et peut ralentir la croissance des mauvaises herbes dans les rangs.
Installation du paillis

Le paillis s'étend assez facilement avec un dévidoir fixé au godet d'une chargeuse frontale. L'opérateur recule le long de l'allée à mesure que le paillis se déroule. La terre dans le godet est déversée à la bêche sur les rebords à mesure que le tracteur recule dans l'allée. Voir la figure 1.

Figure 1 - Installation du paillis

Figure 1 - Installation du paillis

Bon moment pour l'installation

Appliqué trop tôt, le paillis n'offre aucun avantage. En général l'effet sur la coloration des fruits est assez rapide et les résultats sont apparents quelques jours après l'installation. Trois à quatre semaines après l'installation de grands changements surviennent dans les fruits du couvert inférieur.

Les arbres étroits réagissent bien au paillis installé du côté ouest seulement alors que les arbres à la base plus large devraient avoir du paillis de chaque côté.

Pour être en mesure de refléter la lumière, le paillis doit en recevoir. Il ne sert à rien de s'en servir sous un couvert excessivement ombragé. Le paillis ne peut remplacer de bonnes pratiques de taille ou de mauvaises décisions de gestion. Pour un cultivar comme la pomme Royal Gala on recommande la pose vers la 3e semaine d'août. Dans le cas d'un cultivar tardif comme la Fuji, ce sera plutôt la fin d'août ou la première semaine de septembre. Il est difficile de prédire la lumière à la fin de l'été et au début de l'automne.

ATTENTION

Sur les variétés de pommes à peau claire, il y a un risque de brûlure des fruits du couvert inférieur selon l'intensité des rayons UV, surtout quand le paillis est installé trop tôt en saison. Lors de son installation, les travailleurs doivent porter des lunettes de protection contre les rayons UV parce que le paillis réfléchit la lumière du soleil presque à son intensité d'arrivée.


Comparaison en trois photos

Les photos qui suivent illustrent bien toute l'efficacité du paillis quand son usage est combiné avec de bons programmes de taille d'été et de dormance dans la pomme Fuji. Le traitement 1 montre la qualité de la récolte résultant de mauvaises pratiques de taille, sans paillis. Les fruits sur la photo sont dans la même position que lors de la croissance dans l'arbre. La meilleure coloration est obtenue au sommet de l'arbre et celle de moins bonne qualité est au bas de l'arbre du côté est. Le traitement 2 illustre les effets d'une bonne taille de dormance combinée à un bon émondage d'été, sans paillis. Le traitement 3 représente la combinaison de tailles de dormance et d'été, avec un paillis réfléchissant.

Fuji/M7 - Étude sur la pénétration de la lumière - comté de Middlesex, 2000

Photos prise le 16 octobre 2000

Traitement 1 : aucune taille les 12 mois précédents. Aucun paillis réfléchissant.

Traitement 1 : aucune taille les 12 mois précédents. Aucun paillis réfléchissant.

Traitement 2 : taille de dormance, taille d'été. Aucun paillis réfléchissant.

Traitement 2 : taille de dormance, taille d'été. Aucun paillis réfléchissant.

Traitement 3 : taille de dormance, taille d'été. Paillis réfléchissant.

Traitement 3 : taille de dormance, taille d'été. Paillis réfléchissant.


Auteur : John Gardner - spécialiste de la pomiculture - désignation antérieure/MAAARO
Date de création : Non disponible
Dernière révision : 15 mai 2005

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca