Les mauvaises herbes de l'Ontario :
Moutarde des champs

Nom : Moutarde des champs, Sinapis arvensis L.,

Autres noms : SINAR, wild mustard, moutarde sauvage, sénevé, jotte, ravonée jaune, snôve, moutarde d'été, charlock, common mustard, field mustard, herrick, kale, mustard, yellow mustard, Brassica kaber (DC.) L.C. Wheeler var. pinnatifida (Stokes) L.C. Wheeler.

Famille : familles des Crucifères - Moutarde

Description générale : Plante annuelle se reproduisant seulement par germination (graines).

Photos et illustrations

Moutarde des champs

Moutarde des champs
A - plantes entières
B - fleurs et siliques

Moutarde des champs.

Moutarde des champs.

Moutarde des champs. A. Base de la plante. B. Tige florifère. C. Silique. D Jeune plant. E. Plantule (vue latérale et vue de haut). F. Plantule au stade 2 vraies feuilles.

Moutarde des champs. A. Base de la plante. B. Tige florifère. C. Silique. D Jeune plant. E. Plantule (vue latérale et vue de haut). F. Plantule au stade 2 vraies feuilles.

Tiges et rhizomes : tiges dressées, verdâtres, parfois violacées, de 20 à 90 cm (8-36 po) de hauteur, se ramifiant dans le haut, couvertes de poils hérissés près de la base, mais légèrement velues ou glabres dans le haut.

Feuilles : plantules à larges cotylédons réniformes (a); feuilles caulinaires alternes (1 par noeud), légèrement velues; chez la plantule, feuilles inférieures longuement pétiolées, et soit non découpées en lobes (D), soit profondément lobées (b) à la base du limbe; feuilles supérieures sessiles, grossièrement dentées, mais habituellement non divisées.

Fleurs et fruits : fleurs jaune citron, réunies en petites grappes qui s'allongent au fur et à mesure que les siliques se développent, faisant environ 1,5 cm (3/5 po) de diamètre et constituées de 4 petits sépales, de 4 pétales plus grands disposés en croix (le nom de la famille Crucifères vient de « crucifix » ou « croix »), de 4 longues étamines et de 2 courtes (6 au total) et de 1 pistil mince; pédoncules minces et courts (3-5 mm, 1/8-1/5 po de longueur), devenant plus épais sans toutefois s'allonger à mesure que les siliques se développent, atteignant quelquefois l'épaisseur des siliques; siliques (capsules) de 3 à 5 cm (1 1/4-2 po) de longueur, parfois couvertes de poils hérissés, mais habituellement glabres, portant souvent des nervures longitudinales; siliques dressées et appliquées contre la tige ou étalées, chacune se terminant par un bec aplati (c) dont la base contient 1 ou plus rarement 2 graines (d) et comportant une section principale (e) à plusieurs graines qui sont libérées quand les deux côtés ou valves s'entrouvrent à la base ou tombent au sol; graines sphériques de 1,5 mm (1/16 po) de diamètre, noires ou violacées. La floraison peut commencer dès la fin de mai et se poursuivre tout l'été.

Habitat : la moutarde des champs se rencontre partout en Ontario, surtout dans les champs cultivés et les jardins, mais parfois le long des clôtures et des routes et dans les terrains incultes.

Espèces similaires : elle se distingue des autres « moutardes » par ses larges cotylédons (a) un peu réniformes dont le sommet arrondi est profondément échancré, ses tiges velues, ses feuilles inférieures pétiolées, parfois lobées parfois non, ses feuilles supérieures sessiles et seulement dentées (b), ses grosses fleurs et sa silique à court pédicelle épais et à bec aplati (c) mesurant le tiers de la longueur totale de la silique, et contenant en général une ou deux graines supplémentaires. La moutarde des champs se différencie de la barbarée vulgaire par son mode de végétation annuel, ses tiges velues, ses fleurs jaune citron n'apparaissant pas en général avant la fin de mai, et ses siliques à court pédicelle épais, terminées par un long bec plat contenant 1 ou 2 graines.

| Retour à la galerie de mauvaises herbes de l'Ontario |


Liens connexes

 


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 14 mars 2005
Dernière révision : 14 mars 2005

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca