Les mauvaises herbes de l'Ontario : Berle douce

Nom : Berle douce, Sium suave Walt.,

Autres Noms : SIUSU, water-parsnip, berle à larges feuilles.

Famille : famille des Ombellifères - Carotte, persil

Description générale : Plante vivace se reproduisant seulement par germination (graines). Racines fasciculées épaisses ou filiformes (A) mais jamais tubéreuses.

Photos et illustrations

Berle douce

Berle douce. A. Base de la plante.
Berle douce.
A. Base de la plante.

Berle douce.  B. Sommité florifère. C. Feuille submergée extrêmement divisée.
Berle douce. B. Sommité florifère. C. Feuille submergée extrêmement divisée.

 

Tiges et rhizomes : Tiges dressées, de 60 à 200 cm (2-6 1/2 pi) de hauteur, ramifiées dans le haut, creuses, mais cloisonnées à chaque noeud.

Feuilles : feuilles alternes (1 par noeud), pinnatiséquées, possédant 2 à 7 paires de folioles (a, B) disposées le long de l'axe foliaire (rachis) (b) plus 1 foliole terminale (c), la base du pétiole étant large, à ailes minces (d), embrassant la tige au niveau du noeud (e); folioles de forme variable, variant de très étroites et linéaires à lancéolées, mais à bord invariablement serré (muni de dents de scie); feuilles basilaires submergées pennées deux fois (C) ou plus et très différentes des feuilles caulinaires qui croissent au-dessus de l'eau (B).

Fleurs et fruits : fleurs (f) très petites, blanches, en ombelles composées [1 grande ombelle (g) constituée de plusieurs petites ombellules (h)] de diamètre variant entre 3 et 12 cm (1 1/4-4 1/2 po), dont la base est garnie de plusieurs bractées étroites, pointues (j); fruits (paires de « graines ») ovales, de 2 à 3 mm (1/12-1/8 po) de longueur. Floraison de juillet à septembre.

Habitat : Plante indigène de toutes les régions de l'Ontario, la berle douce croît dans les creux humides, souvent dans l'eau stagnante d'une profondeur pouvant aller à 1 m (40 po). Certains soupçonnent la berle douce d'être toxique pour le bétail, bien que des animaux à qui on en a fait consommer au cours d'essais n'aient montré aucun symptôme; les éleveurs devraient être avertis des risques possibles associés à cette plante indigène.

Espèces similaires : Elle se distingue des cicutaires, connues pour leur extrême toxicité, par ses feuilles caulinaires non submergées qui sont pennées, la présence de nombreuses bractées fines (j) à la base de chaque ombelle composée (g), ses nombreuses racines minces ou filiformes à la base de chaque tige (A), et par l'absence, à la base de la tige, de cloisons transversales parfaites, lesquelles sont caractéristiques de la cicutaire maculée (fig. 128C).

Mise en garde: Comme il y a de fortes présomptions que la berce douce soit toxique pour les porcs et les bovins, les éleveurs ne doivent prendre aucun risque avec cette plante.

| Retour à la galerie de mauvaises herbes de l'Ontario |


Liens connexes

 


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 28 octobre 2004
Dernière révision : 28 octobre 2004

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca