Les mauvaises herbes de l'Ontario : Linaire vulgaire

Nom : Linaire vulgaire, Linaria vulgaris Mill.,

Autres Noms : LINVU, toadflax, linaire commune, muflier sauvage, gueule-de-lion, butter-and-eggs, common toadflax, yellow toadflax, wild snapdragon.

Famille : famille des Scrophulariacées - Linaire, scrofulaire

Description générale : Plante vivace se reproduisant par ses graines (germination) et se propageant par ses racines traçantes (a) très étendues d'où partent de nouvelles pousses formant des peuplements très denses.

Photos et illustrations

Linaire vulgaire

Linaire vulgaire

Linaire vulgaire

Linaire vulgaire.

Tiges et rhizomes : Tiges dressées, de 20 à 90 cm (8-36 po) de hauteur, habituellement ramifiées dans le haut, lisses et glabres; feuilles alternes (1 par noeud), mais parfois si nombreuses et rapprochées qu'elles semblent opposées (2 par noeud) ou verticillées (3 ou plus par noeud), très étroites.

Fleurs et fruits : fleurs, semblables à celles du muflier cultivé, en grappes au sommet des tiges et des rameaux, à pédicelle court; 5 sépales (b) étroits; corolle de 2 à 3 cm (4/5-1 1/4 po) de longueur, jaune avec une tache orange sur la lèvre inférieure, formée de 5 pétales soudés, très irrégulière, munie d'un long éperon (c) à la base, divisée en deux lèvres, la lèvre supérieure découpée en 2 petits lobes (d), la lèvre inférieure en 3 lobes plus grands (e); capsules ovoïdes contenant de nombreuses graines aplaties, ailées, brun foncé ou noires. Floraison de juin à l'automne.

Habitat : La linaire vulgaire est répandue partout en Ontario et affectionne de nombreux habitats, comme les terrains incultes, les pâturages, les champs cultivés, les lisières des bois et des champs et les bords de routes.

Espèces similaires : On la reconnaît grâce aux caractères suivants : son réseau de racines vivaces étendu; ses tiges courtes et lisses, garnies de nombreuses feuilles alternes, lisses et très étroites remplies d'un suc aqueux (contrairement à l'euphorbe ésule et à l'euphorbe cyprès), ses fleurs jaune vif et orange semblables aux fleurs du muflier, dont les lèvres s'écartent quand on en presse délicatement les côtés entre le pouce et l'index. Les capsules de la linaire vulgaire paraissent souvent très verruqueuses à cause d'un insecte qui s'y loge et se nourrit des graines en formation.

| Retour à la galerie de mauvaises herbes de l'Ontario |


Liens connexes

 


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 04 novembre 2004
Dernière révision : 04 novembre 2004

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca