Les mauvaises herbes de l'Ontario : Euphorbe à feuilles de serpolete

Retour à la galerie de mauvaises herbes de l'Ontario

Table des matières

  1. Nom
  2. Autres noms
  3. Famille
  4. Description générale
  5. Tiges et feuilles
  6. Fleurs et fruits
  7. Habitat
  8. Espèces similaires
  9. Liens connexes
  10. Pour plus de renseignements..

Nom : Euphorbe à feuilles de serpolet, Euphorbia serpyllifolia Pers., (peut comprendre E. glyptosperma Engelm, euphorbe côtelée, ridge-seeded spurge),

Autres Noms : EPHSP, thyme-leaved spurge, euphorbe à feuilles de thym

Famille: famille des Euphorbiacées - Euphorbe (Euphorbiaceae)

Description générale : Plante annuelle se reproduisant uniquement par germination (graines).

 

Photos et illustrations

Euphorbe à feuilles de serpolet.

Euphorbe à feuilles de serpolet. A. Plante couchée sur le sol. B. Sommité d'une tige florifère et fructifère.

 

Tiges et feuilles: Tiges lisses, couchées ou légèrement dressées, de 10 à 30 cm (4-12 po) de longueur, rougeâtres ou vertes; feuilles de 3 à 14 mm (1/8-3/5 po) de longueur, essentiellement oblongues, à bord presque entier et à base asymétrique.

Fleurs et fruits : Fleurs groupées en inflorescences complexes appelées cyathes (décrites pour l'euphorbe couchée), de taille minuscule (0,8-1,2 mm, 1/30-1/20 po de diamètre), produisant un fruit unique (capsule) lisse à trois angles aigus, mesurant environ 1,5-2,0 mm (1/16-1/12 po) de longueur et de largeur et contenant 3 graines grises. Toutes les parties de la plante, sauf les graines, renferment un suc blanc et laiteux. Floraison de juillet à septembre.

 

Habitat: On trouve l'euphorbe à feuilles de serpolet dans les jardins, les pelouses, les champs, les terrains incultes et le long des voies ferrées sur des sols sablonneux ou alluviaux dans tout le sud de l'Ontario.

Espèces similaires : Elle se distingue des autres mauvaises herbes à port couché par les traits suivants : son suc laiteux, ses tiges et feuilles moins charnues et ses feuilles opposées, contrairement au pourpier potager; son suc laiteux, ses feuilles opposées et l'absence d'ochréa, contrairement aux renouées couchées, lesquelles ont souvent des tiges rougeâtres; ses feuilles opposées au lieu de verticilles de 3 à 8 feuilles comme c'est le cas de la mollugine verticillée; ses tiges glabres et ses limbes foliaires presque entiers (à bord rarement lisse) qui la distinguent des autres euphorbes à port couché.

Il existe 5 autres espèces d'euphorbes annuelles couchées ou presque couchées en Ontario. Toutes indigènes, elles poussent naturellement sur des sols sablonneux ou caillouteux le long des lacs et des cours d'eau, sur les monticules de sable et dans d'autres endroits ouverts. Toutefois, comme on les trouve parfois dans les champs cultivés, les jardins, en bordure des routes, des voies ferrées et dans les terrains incultes, on les considère pour la plupart comme des mauvaises herbes. Elles ressemblent toutes à l'euphorbe à feuilles de serpolet par leurs ramifications, la forme des feuilles et le suc laiteux et blanc. Les caractéristiques qui les distinguent sont techniques mais comprennent la pilosité de la tige et des capsules, la taille des capsules et l'aspect de leur enveloppe.

| Retour à la galerie de mauvaises herbes de l'Ontario |


Liens connexes

 


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 12 décembre 2005
Dernière révision : 12 décembre 2005

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca