Les mauvaises herbes de l'Ontario : Nielle

Nom : Nielle, Agrostemma githago L.,

Autres noms : AGOGI, purple cockle, nielle des blés, nielle des champs, corn cockle

Famille : famille des Caryophyllacées - Oeillet

Description générale : plante annuelle ou quelquefois bisannuelle, se reproduisant seulement par germination (graines).

Photos et illustrations

Nielle

Nielle
Nielle.

 

Tiges et rhizomes : tiges dressées, faisant de 30 à 120 cm (1-4 pi) de hauteur, velues, aux noeuds renflés.

Feuilles : feuilles opposées (2 par noeud), sessiles, linéaires ou lancéolées, mesurant de 5 à 13 cm (2-5 po) de longueur, étroites et soyeuses-velues;

Fleurs et fruits : fleurs grosses, voyantes, portées par de longs pédoncules, pourpres ou rouge violacé, à 5 sépales verts soudés sur 1/3 ou 1/2 de leur longueur et formant un calice tubulaire (a) de 12 à 18 mm (1/2-3/4 po) de longueur; les lobes du calice (extrémités des sépales) (b) de 2 à 4 cm (4/5-1 1/2 po) de longueur, se prolongeant par des pointes longues et étroites entre les pétales qu'ils dépassent nettement (c); 5 pétales, larges, étalés, pourpres ou rouge violacé, tachetés de noir; à mesure que la capsule se développe à l'intérieur du tube du calice, les 10 nervures longitudinales vertes et velues de ce dernier deviennent plus proéminentes; à maturité, la capsule, qui est lisse, glabre et brun orangé, s'ouvre par le dessus par 4 ou habituellement 5 dents; graines noir violacé, arrondies-angulaires, d'environ 3 mm (1/8 po) de diamètre et recouvertes d'innombrables bosses minuscules. Floraison de juin à septembre.

Habitat : la nielle était une mauvaise herbe très commune dans le sud de l'Ontario à l'époque où les instruments aratoires étaient tirés par des chevaux, mais les nouvelles techniques agricoles l'ont presque fait disparaître. Cependant, on la trouve encore de façon sporadique dans les champs cultivés, en particulier dans les céréales d'automne, telles que le blé et le seigle dans le centre et l'ouest du sud de l'Ontario.

Espèces similaires : on la reconnaît à ses tiges soyeuses et velues, ses feuilles opposées, longues et étroites, ses grandes fleurs violettes et ses larges graines noir violacé.

Mise en garde: bien que rare, elle est importante car ses graines sont vénéneuses pour le bétail et la volaille; elle doit donc être éliminée des céréales de provende.

| Retour à la galerie de mauvaises herbes de l'Ontario |


Liens connexes

 


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 4 mars 2005
Dernière révision : 4 mars 2005

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca