Les mauvaises herbes de l'Ontario : Renouée des oiseaux

Table des matières

Nom : Renouée des oiseaux, Polygonum aviculare L.,

Autres noms : POLAV, prostrate knotweed, traînasse, renouée aviculaire, doorweed, knot-grass, mat-grass, road-spread.

Famille : famille des Polygonacées - Renouée, sarrasin

Description générale : Plante annuelle se reproduisant seulement par graines.

Photos et illustrations

Renouée des oiseaux

Renouée des oiseaux

Prostrate knotweed (A - plant on a dry lawn; B - portion of stems showing ocrea).

Renouée des oiseaux (A - pied de renouée dans une pelouse desséchée, B - partie de tiges laissant voir les ochr).
 Renouée des oiseaux A. Plante B. Extrémité de rameau portant plusieurs fleurs axillaires C. « Graine » encore enveloppée dans ses sépales, à l'aisselle d'une feuille adulte.

Renouée des oiseaux A. Plante B. Extrémité de rameau portant plusieurs fleurs axillaires C. « Graine » encore enveloppée dans ses sépales, à l'aisselle d'une feuille adulte.

Tiges et rhizomes : Tiges couchées ou semi-dressées issues d'une mince racine pivotante, résistante, filiforme et profonde; leur port est variable : en plein soleil, les tiges qui font 1 m (40 po) ou plus de longueur, sont complètement couchées ou bien les tiges maîtresses sont couchées mais leurs rameaux courts sont dressés; en situation partiellement ombragée, par exemple, dans un champs de céréales, les tiges, hautes de 30 à 40 cm (12-16 po), sont pratiquement dressées; noeuds (a) de la tige nettement marqués, gonflés et entourés d'un mince ochréa (gaine membraneuse) (b) parcheminé et à bord généralement découpé.

Feuilles : feuilles alternes (1 par noeud), pouvant atteindre 5 cm (2 po) de longueur, mais habituellement beaucoup plus courtes, 3 à 5 fois plus longues que larges (en général, largeur maximale vers le milieu ou dans la 2e moitié du limbe) et plus étroites aux deux extrémités.

Fleurs et fruits : petites fleurs discrètes, 2 mm (1/12 po) ou moins de longueur, sans pétales mais avec 5 minuscules sépales (c) verdâtres, rosâtres ou violacés, nichées aux aisselles des feuilles et partiellement dans l'ochréa; à maturité, la « graine » (d) est plus ou moins enveloppée par les sépales séchés, légèrement rugueuse, brun mat, de section triangulaire et d'environ 2 mm (1/12 po) de longueur. Floraison de juin à septembre.

Habitat : On trouve la renouée des oiseaux partout en Ontario dans les endroits modérément piétinés ou tassés par des véhicules et là où les sols peu fertiles sont si compactés que les autres plantes ne peuvent y survivre. C'est une mauvaise herbe commune le long des chemins, sur les bords et dans les fissures de trottoirs ou des allées, et dans les zones très piétinées des pelouses. Quand on la trouve dans les jardins et les champs cultivés, son port est en général plus dressé.

Espèces similaires : La renouée des oiseaux se reconnaît à ses tiges filiformes, ses petites feuilles, son ochréa à bord découpé, ses minuscules fleurs dont le coloris varie du verdâtre au violacé, nichées aux aisselles des feuilles. La renouée des oiseaux, originaire d'Eurasie, ressemble à plusieurs variétés indigènes de renouées auxquelles elle est étroitement apparentée. Une des plus communes est la renouée coriace, Polygonum achoreum Blake, (non illustrée) [POLAH, striate knotweed]. On retrouve cette plante quelquefois aux mêmes endroits, surtout en bordure des routes; elle se différencie de la renouée des oiseaux par ses tiges plus trapues et plus dressées, ses feuilles plus larges et plus arrondies et par ses graines triangulaires, lisses et olivâtres. Toutes les renouées ont des tiges filiformes à noeuds gonflés, des ochréas membraneux (b) et des fleurs minuscules nichées dans l'ochréa aux aisselles des feuilles.

| Retour à La galerie de mauvaises herbes de l'Ontario |


Liens connexes

 


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 01 juillet 2000
Dernière révision : 12 octobre 2004

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca