Les mauvaises herbes de l'Ontario :
Moutarde des chiens

Nom : Moutarde des chiens, Erucastrum gallicum (Willd.) O. E. Schulz.,

Autres noms : ERWGA, dog mustard, fausse roquette

Famille : familles des Crucifères - Moutarde

Description générale : plante annuelle ou annuelle d'hiver se reproduisant seulement par germination (graines).

Photos et illustrations

Moutarde des chiens. Notez les siliques portée à l'aisselle des feuilles.

Moutarde des chiens. Notez les siliques portée à l'aisselle des feuilles.

Moutarde des chiens

Moutarde des chiens

Moutarde des chiens.

 

Tiges et rhizomes : tiges dressées, de 10 à 60 cm (4-24 po) de hauteur, partie inférieure garnie de poils courts pointant vers le bas.

Feuilles : feuilles alternes (1 par noeud) se développant souvent en rosette compacte tard à l'automne et au début du printemps, vert foncé ou vert-noir, contour général oblong, pinnatiséquées ou à segments (a) grossièrement lobés, l'échancrure (b) entre les segments plus ou moins arrondie.

Fleurs et fruits : fleurs semblables à celles de la moutarde des champs, mais jaune pâle; les fleurs et les cosses du bas de chaque grappe insérées aux aisselles des petites feuilles (c); siliques (capsules) de 2 à 5 cm (4/5-2 po) de longueur, à bec étroit (d) mesurant environ 3 mm (1/8 po) de longueur, à fin pédicelle, dressées et pointées vers l'extérieur; graines ovales, brun rougeâtre, faisant environ 1,2 mm (1/20 po) de diamètre. Floraison de la fin mai jusque tard à l'automne.

Habitat : la moutarde des chiens se rencontre partout en Ontario, mais elle est plus commune dans le sud. On la trouve fréquemment dans les cours de gares, les terrains incultes, les vergers, les jardins, en bordure des routes et parfois dans les champs de céréales.

Espèces similaires : elle se distingue de la plupart des autres plantes de la famille des Crucifères de l'Ontario par le fait que plusieurs des fleurs et siliques les plus basses sont insérées aux aisselles de petites feuilles (c), caractéristique partagée par la moutarde des chiens et l'alliaire officinale. Les rosettes des jeunes plantes ressemblent à celles du sisymbre élevé, mais les feuilles sont habituellement de couleur plus foncée, les segments (a) sont plus larges et plus grossièrement lobés et les bouts des lobes sont habituellement arrondis (ils sont légèrement pointus chez le sisymbre élevé).

| Retour à la galerie de mauvaises herbes de l'Ontario |


Liens connexes

 


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 17 mars 2005
Dernière révision : 17 mars 2005

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca