Les mauvaises herbes de l'Ontario :
Euphorbe cyprès

Nom : Euphorbe cyprès, Euphorbia cyparissias L.,

Autres Noms : EPHCY, cypress spurge, graveyard spurge, rhubarbe des pauvres, rhubarbe du paysan, graveyard weed, poor man's-hedge.

Famille : famille des Euphorbiacées - Euphorbe

Description générale : plante vivace se reproduisant par germination (graines) et par des racines très étalées et ramifiées qui portent de nombreux bourgeons roses et forment des peuplements denses.

Photos et illustrations

Euphorbe cyprès

Euphorbe cyprès

Euphorbe cyprès

Euphorbe cyprès

Euphorbe cyprès
Euphorbe cyprès.

Tiges et rhizomes : tiges dressées, de 10 à 80 cm (4-32 po) de hauteur, habituellement très ramifiées au sommet; feuilles alternes (1 par noeud) (a), très nombreuses, petites, étroites, linéaires ou en forme de gourdin; sommet de la tige, sous l'inflorescence (rameaux florifères), garni d'un verticille de 10 feuilles courtes ou plus (b).

Feuilles :feuilles alternes (1 par noeud) (a), très nombreuses, petites, étroites, linéaires ou en forme de gourdin; sommet de la tige, sous l'inflorescence (rameaux florifères), garni d'un verticille de 10 feuilles courtes ou plus (b)

Fleurs et fruits : fleurs jaune verdâtre sur une ombelle très ramifiée (habituellement 10 axes principaux ou plus) au sommet de la tige principale et sur les rameaux supérieurs; bractées (c) de l'inflorescence foliacées, courtes et larges, cordées, s'effilant à leur extrémité, d'abord vert-jaune clair mais habituellement vert rougeâtre à la maturité; fleurs minuscules, unisexuées, sans sépales ni pétales, groupées en une structure complexe appelée cyathe semblable à celle de l'euphorbe ésule (fig. 112B); cyathes dispersés dans toute l'inflorescence entre les paires de bractées; chaque bouquet de fleurs produisant une capsule trilobée qui contient de 1 à 3 graines ovoïdes, lisses, grisâtres, longues de 1,5 à 2 mm (1/16-1/12 po). Toutes les parties de la plante contiennent un suc blanc, âcre et collant. Floraison depuis la fin du printemps ou le début de l'été, se poursuivant parfois, de façon intermittente, jusque tard à l'automne.

Habitat : on trouve deux variétés d'euphorbe cyprès en Ontario, une forme diploïde stérile qui ne produit pas de graines viables, et une forme tétraploïde fertile qui produit de nombreuses graines fertiles. La forme stérile, qui se multiplie seulement par ses parties souterraines, était autrefois communément cultivée dans les jardins et les cimetières. Elle a survécu dans de nombreuses localités et s'étend en bordure des routes et dans les terrains incultes environnants. On la trouve partout en Ontario. La forme fertile, qui peut se reproduire par germination aussi bien que par ses parties souterraines, est devenue une mauvaise herbe rampante qui suscite de l'inquiétude dans le comté de Dufferin et dans la région de Braeside située dans l'est du comté de Renfrew, où elle a envahi des centaines d'hectares de pâturage, de terres cultivées abandonnées, de régions boisées et de bords de route.

Espèces similaires : elle se distingue de la plupart des autres plantes par son suc laiteux, ses racines vivaces traçantes à bourgeons roses, ses feuilles nombreuses, petites et étroites, et son inflorescence vert jaunâtre. Elle se différencie des euphorbes annuelles à port dressé (euphorbe peplus, euphorbe réveille-matin et euphorbe à grandes feuilles) grâce à son type de croissance vivace. En outre, les caractères suivants permettent de la reconnaître non seulement parmi les plantes précédentes, mais également parmi des plants d'euphorbe ésule : tiges fines, garnies de nombreuses feuilles étroites, serrées les unes contre les autres; ombelles habituellement composées de plus de 10 axes frêles prenant naissance au sommet de la tige principale; inflorescence à bractées ou feuilles cordées s'effilant vers le sommet; rameaux devenant abondamment feuillus après la floraison en début d'été.

Mise en garde: bien qu'on puisse obliger les moutons à ingérer l'euphorbe cyprès et qu'ils préfèrent ensuite cette plante, la documentation à ce sujet précise qu'elle est toxique pour les bovins et les chevaux. Son suc laiteux peut irriter la peau nue et provoquer des démangeaisons graves chez certaines personnes.

| Retour à la galerie de mauvaises herbes de l'Ontario |


Liens connexes


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca