Les mauvaises herbes de l'Ontario :
Rorippe sylvestre

Nom : Rorippe sylvestre, Rorippa sylvestris (L.) Bess.,

Autres noms : RORSY, creeping yellow cress, cresson des bois, cresson jaune.

Famille : familles des Crucifères - Moutarde 

Description générale : plante vivace se reproduisant par rhizomes (a) et par germination (graines).

Photos et illustrations

Rorippe sylvestre

Rorippe sylvestre. A. Trois tiges jaillissant d'un rhizome traçant, dont une est garnie d'une rosette de feuilles basilaires à la surface du sol. B. Sommet d'une tige florifère.

Rorippe sylvestre. A. Trois tiges jaillissant d'un rhizome traçant, dont une est garnie d'une rosette de feuilles basilaires à la surface du sol. B. Sommet d'une tige florifère.

 

Tiges et rhizomes : tiges étalées ou ascendantes (10-60 cm, soit 4-24 po de hauteur), simples ou à ramification variable.

Feuilles : feuilles étroites, pinnatiséquées (échancrures rejoignant presque la nervure médiane) (b), à contour lancéolé, chaque segment lui-même denté ou découpé de façon linéaire ou lancéolée; longueur des feuilles atteignant jusqu'à 20 cm (8 po) en bas, mais diminuant graduellement vers le haut de la plante.

Fleurs et fruits : fleurs (c) en petites grappes à l'extrémité des rameaux; grappes se transformant progressivement en racêmes longs et lâches après la floraison; chaque fleur de 3 à 10 mm (1/8-2/5 po) de diamètre, comportant 4 pétales jaune vif plus longs que les 4 sépales; siliques (capsules) (d) étroites, linéaires-cylindriques, longues de 2 à 15 mm (1/12-3/5 po) et larges de 0,4 à 1,5 mm (1/50-1/16 po), portées par des pédicelles (e) filiformes de 3 à 20 mm (1/8-4/5 po) de longueur qui s'écartent à angle droit des rameaux; graines de 0,6 à 0,8 mm (1/40-1/30 po) de longueur. Nombreuses sont les taches de rorippe sylvestre où la plante ne monte pas en graine et les siliques ne parviennent jamais à la maturité (grenaison incomplète). Floraison de juin à septembre.

Habitat : naturalisé d'Eurasie, le rorippe sylvestre se trouve partout au sud de l'Ontario, dans les sols humides, les lits de rivières, le long des monticules sablonneux, dans les prés humides et les dépressions des champs et des jardins.

Espèces similaires : il se distingue par son type de croissance vivace, résultant fréquemment en des taches denses de rhizomes enchevêtrés, ses pétales beaucoup plus longs que les sépales, ses segments foliaires latéraux qui, souvent, sont profondément dentés et plus espacés que ceux du rorippe d'Islande, ainsi que par l'absence de grenaison.

| Retour à la galerie de mauvaises herbes de l'Ontario |


Liens connexes

 


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 12 avril 2005
Dernière révision : 12 avril 2005

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca