Les mauvaises herbes de l'Ontario :
Centaurée bleue

Nom : Centaurée bleue, Centaurea cyanus L.,

Autres Noms : CENCY, cornflower, centaurée bluet, bleuet, bluet, barbeau, bachelor's button, bluebottle.

Famille : famille des composées ou Astéracées - Marguerite  

Description générale : Plante annuelle ou annuelle d'hiver se reproduisant seulement par germination (graines).

 

Photos et illustrations

Centaurée bleue (A - plante infestant une luzernière; B - Capitules)

Centaurée bleue (A - plante infestant une luzernière; B - Capitules).

Centaurée bleue

 

Tiges et rhizomes : Tiges grêles, pouvant atteindre 120 cm (47 po) de hauteur, légèrement velues, devenant blanches et tomenteuses près des capitules; feuilles de la rosette et feuilles caulinaires inférieures lancéolées, atteignant jusqu'à 13 cm (4 1/2 po) de longueur et 2 cm (4/5 po) de largeur, souvent garnies de quelques dents ou lobes peu profonds et étroits; feuilles caulinaires médianes et supérieures étroites et linéaires, rarement plus larges que 1 cm (2/5 po), entières, à dessus velu, à dessous tomenteux.

Fleurs et fruits : capitules bleu foncé et vif, parfois roses, violets ou blancs, portés individuellement, composés de fleurons tubuleux seulement, pourvus de 5 lobes (a) pointus; les fleurons externes beaucoup plus grands et beaucoup plus longs que ceux du centre et orientés vers l'extérieur à la façon des rayons jaunes du tournesol; bractées involucrales (b) vert-jaune, à bords membraneux, finement dentés, jaunâtres, brun clair ou brun foncé; chaque graine coiffée d'une aigrette finement poilue de 2 à 3 mm (1/12-1/8 po) de longueur. Floraison de juin à septembre.

Habitat : La centaurée bleue, originaire d'Europe, a été introduite comme plante ornementale. Échappée de culture, on la trouve parfois à l'état sauvage dans le sud de l'Ontario, dans les champs, les lieux incultes et le long des routes et des voies ferrées.

Espèces similaires : Elle se distingue de la chicorée sauvage , dont les capitules sont également bleus, par ses feuilles supérieures étroites et linéaires, et par ses capitules qui n'apparaissent qu'au bout des rameaux. La chicorée sauvage est en effet ornée de feuilles plus larges et dentées, et de capitules portés sur de courts pédoncules le long de la tige principale et des rameaux.

| Retour à la galerie de mauvaises herbes de l'Ontario |


Liens connexes

 


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 24 novembre 2004
Dernière révision : 24 novembre 2004

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca