Les mauvaises herbes de l'Ontario :
Lampourde glouteron

Retour à la galerie de mauvaises herbes de l'Ontario

Table des matières

Nom : Lampourde glouteron, Xanthium strumarium L.,

Autres Noms : XANST, cocklebur, glouteron, bur, clotbur.

Famille : famille des composées ou Astéracées  - Marguerite

Description générale : Plante annuelle se reproduisant seulement par germination (graines).

Photos et illustrations

Lampourde glouteron (A - Grappes de glouterons aux aisselles des feuilles. B - jeune plante).
Lampourde glouteron (A - Grappes de glouterons aux aisselles des feuilles. B - jeune plante).

Lampourde glouteron

Lampourde glouteron

Lampourde glouteron

Lampourde glouteron. A. Plante. B. Plantule.

Lampourde glouteron. A. Plante. B. Plantule.

 

Tiges et rhizomes : Tiges dressées, habituellement très ramifiées, de 30 à 120 cm (12-48 po) de hauteur, velues, rugueuses, souvent tachetées et striées; cotylédons (feuilles embryonnaires) (a) longs, minces, lisses, persistant à la base d'une nouvelle tige et parfois encore présents sur la tige parvenue à maturité; feuilles rugueuses ou couvertes de poils rêches sur les deux faces, pétiolées, ovées ou triangulaires, cordées à la base, bas des nervures principales longeant la bordure du limbe pour former un V ou un M (b), à bords grossièrement dentés; feuilles du bas opposées (2 par noeud), celles du haut alternes (1 par noeud).

Fleurs et fruits : capitules groupés aux aisselles des feuilles et au bout des branches, unisexués, mais les deux sexes sur une même plante; capitules mâles (c) (producteurs de pollen) petits, plus ou moins sphériques, non épineux, en petits groupes au-dessus des capitules femelles (producteurs de graines), plus grands et épineux; capsule (d) ou « bardane » étant en fait un capitule qui renferme 2 fleurs femelles et devient, à maturité, brune, dure et ligneuse, couverte d'aiguillons crochus (e) et se terminant par 2 épines très dures en forme de bec recourbé (f). Chaque capsule produit 2 graines, l'une plus grosse que l'autre. Floraison d'août à octobre.

Habitat : On trouve la lampourde glouteron partout en Ontario dans les cours de ferme, les champs, le long des cours d'eau et au bord des routes. Elle est très répandue dans les dépressions qui ne sont humides qu'au printemps et à l'automne et préfère les sols à texture fine, comme les argiles et les limons argileux, aux sols grossiers.

Espèces similaires : La lampourde glouteron adulte se reconnaît facilement à ses grosses capsules (d) et à ses feuilles rugueuses. La jeune plante et la plante non florifère se distinguent par leurs feuilles rugueuses, opposées dont les nervures forment à la base un V ou un M caractéristique qui longe le limbe (b). La plantule se reconnaît à ses gros cotylédons (a) longs, étroits et lisses, et au reste de la capsule (g) fixé à la racine, en surface ou sous la surface du sol. Chez la lampourde, la hauteur, la ramification, la forme des feuilles, la disposition des inflorescences, la grosseur et la forme des capsules varient considérablement. La taxonomie de ce genre n'est pas encore fixée. De nombreux noms botaniques désignent en effet diverses espèces de lampourdes, mais celui de Xanthium strumarium regroupe celles qui croissent en Ontario.

Mise en garde: Les plantules (B) de la lampourde glouteron sont toxiques pour le bétail, surtout pour les jeunes porcs qui semblent en aimer le goût.

 

| Retour à la galerie de mauvaises herbes de l'Ontario |


Liens connexes

 

 


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 22 novembre 2004
Dernière révision : 22 novembre 2004

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca