Les mauvaises herbes de l'Ontario :
Verge d'or du Canada

Nom : Verge d'or du Canada, Solidago canadensis L.,

Autres Noms : SOOCA, Canada goldenrod, bouquets jaunes, solidage du Canada, verge d'or.

Famille : famille des composées ou Astéracées - Marguerite

Description générale : Plante vivace se reproduisant à partir de rhizomes (a) et de graines (germination).

 

Photos et illustrations

Verge d'or du Canada

Verge d'or du Canada. A. Deux pousses issues d'un rhizome B. Sommité florifère.
Verge d'or du Canada. A. Deux pousses issues d'un rhizome B. Sommité florifère.

 

Tiges et rhizomes : Tiges de 20 à 200 cm (8-80 po) de hauteur, ramifiées en haut seulement, glabres à la base, pubescentes au sommet; feuilles de 1 à 15 cm (2/5-6 po) de longueur et de 1 à 22 mm (1/25-7/8 po) de largeur, à bords unis ou, parfois, grossièrement dentés, lancéolées, nombreuses, sessiles, parfois très rapprochées, parcourues au revers par une nervure centrale (b) bien visible et par deux nervures latérales (c) en grande partie parallèles; les feuilles caulinaires inférieures et médianes des plantes vivant en touffes compactes meurent et tombent à la floraison.

Fleurs et fruits : pour inflorescence, une grande panicule pyramidale (d) de 5 à 40 cm (2-16 po) de hauteur, presque aussi large que haute, mais parfois plus étroite, pourvue de rameaux horizontaux en nombre variable qui portent de nombreux capitules (e) serrés, jaune or, d'environ 3 mm (1/8 po) de long et de large. Floraison de la mi-juillet à septembre.

 

Habitat : La verge d'or du Canada est une plante indigène que l'on trouve, en Ontario, dans tous les milieux : champs secs ou humides, prairies, orée des bois, marécages, clairières, vergers, tas de compost, bords de routes, d'étangs, de cours d'eau. On la trouve aussi depuis peu dans les champs cultivés.

Espèces similaires : Elle se reconnaît à ses rhizomes traçants, à ses feuilles étroites, plus larges au centre qu'aux extrémités, aux deux nervures qui parcourent le limbe parallèlement à la nervure principale en saillie, aux fines (ou grossières) dents espacées qui ornent le bord de ses feuilles et à ses grandes panicules pyramidales.

Mise en garde : On croit, à tort, que la verge d'or provoque la fièvre des foins. De fait, elle est pollinisée par les insectes et son pollen épais et légèrement visqueux n'est pas transporté par le vent. Pour la fièvre des foins, il faut plutôt blâmer l'herbe à poux dont les fleurs, très discrètes, apparaissent en même temps que les grandes panicules jaunes de la verge d'or.

| Retour à la galerie de mauvaises herbes de l'Ontario |


Liens connexes

 


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 23 novembre 2004
Dernière révision : 23 novembre 2004

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca