Les mauvaises herbes de l'Ontario :
Véronique de Perse

Galerie de mauvaises herbes de l'Ontario

Extrait du Publication 505F, Les mauvaises herbes de l'Ontario

Table des matières

  1. Nom
  2. Autres noms
  3. Famille
  4. Description générale
  5. Tiges, feuilles et rhizomes
  6. Fleurs et fruits
  7. Habitat
  8. Espèces similaires
  9. Liens connexes

Nom : Véronique de Perse, Veronica persica Poir

 

Autres noms : VERPE, bird's eye speedwell, véronique de Tournefort, bird's-eye, veronica

Famille : famille des Scrophulariacées - Linaire, scrofulaire (Scrophulariaceae)

Description générale : Plante annuelle se reproduisant seulement par germination (graines)

Photos et illustrations

Véronique de Perse  - Plante

Véronique de Perse. A. Plante

Véronique de Perse - B - Fleur; C - Capsule

Véronique de Perse. B. Fleur C. Capsule


 

Tiges, feuilles et rhizomes : Semblable à la véronique des champs, mais tiges plus longues (10-40 cm, 4-16 po), un peu ascendantes ou souvent couchées, s'enracinant aux noeuds qui touchent le sol; feuilles inférieures (a) opposées (2 par noeud), à pétiole court, arrondies ou ovées, bordées de grosses dents; feuilles supérieures (b) de forme semblable à celle des feuilles inférieures, mais alternes (1 par noeud), sessiles, ayant à leur aisselle une fleur (B) à long pédoncule (c);

Fleurs et fruits : calice (d) à 4 lobes, de 6 à 8 mm (1/4-1/3 po) de longueur; corolle (e) bleue, de 8 à 11 mm (1/3-1/2 po) de diamètre, étalée, à 4 lobes; 2 étamines; capsules (f, C) aplaties, cordiformes-larges, à lobes pointant vers l'extérieur, à échancrure peu profonde où persiste un style long et mince (g). Floraison et grenaison de mai à l'automne.

Habitat : La véronique de Perse se rencontre partout en Ontario dans les pelouses, les jardins, les champs cultivés et les terrains incultes.

Espèces similaires : On la reconnaît à son port plutôt disgracieux, à ses grandes feuilles relativement rondes, réparties sur toute la plante, à ses grandes fleurs (B) bleues longuement pédonculées (c) et à ses capsules aplaties (f, C) cordiformes-larges, aux lobes écartés et au long style (e) persistant. Au stade de la fructification, on la confond parfois avec la bourse-à-pasteur, mais elle en diffère nettement par le fait que les fleurs à long pédoncule sont insérées à l'aisselle de bractées (b) foliacées arrondies et que le calice 4-lobé (d) demeure autour de la base des capsules, alors que chez la bourse-à-pasteur il n'y a ni bractées ni sépales au-dessous des silicules.

| Retour à la galerie de mauvaises herbes de l'Ontario


Liens connexes

 


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 20 avril 2005
Dernière révision : 20 avril 2005

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca