Inoculants Buchneri : prolongation de la durée du maïs en silo

Les inoculants pour ensilage sont des bactéries utilisées pour manipuler et améliorer la fermentation. Jusqu'à tout récemment, la plupart des inoculants étaient constitués de souches homofermentaires de bactéries produisant de l'acide lactique (BAL). Une fermentation plus efficace, améliorant la récupération des matières sèches et le rendement des animaux, constitue le principal avantage des inoculants BAL. L'arrivée récente des inoculants pour l'ensilage de maïs contenant des souches homofermentaires de Lactobacillus buchneri est très différente, car celles-ci produisent aussi de l'acide acétique, qui réduit la croissance des levures. L'ensilage est alors plus résistant à l'altération et à la chaleur à la sortie, et la durée de conservation dans le silo s'en trouve prolongée.

Durée prolongée dans le silo grâce à la stabilité aérobie

Les bactéries lactiques augmentent le taux de fermentation, ce qui diminue davantage et plus rapidement le pH. L'utilisation de produits inoculants BAL entraîne une modification des produits de fermentation. On obtient ainsi plus d'acide lactique et moins d'acide acétique, d'éthanol et de dioxyde de carbone. Cependant, l'acide lactique peut facilement être métabolisée par les levures et les moisissures en présence d'oxygène. Les inoculants BAL traditionnels qui réduisent l'acide acétique peuvent raccourcir la durée de conservation en silo, qui est en partie compensée par la réduction du pH, surtout pour l'ensilage préfané. Par ailleurs, l'acide acétique peut empêcher la croissance de diverses levures responsables de la chaleur si elles sont exposées à l'oxygène.

Travaux de recherche indépendants

Les travaux de recherche menés au USDA Forage Research Center dans le Wisconsin et à l'Université du Delaware ont démontré que l'inoculation de l'ensilage de maïs avec L. buchneri peut réduire la croissance des levures et des moisissures à la sortie. L. buchneri utilise l'acide lactique pour produire de l'acide acétique et de l'acide propionique, améliorant la stabilité et faisant en sorte que les températures d'ensilage augmentent moins facilement à l'air. Bref, l'ensilage de maïs reste frais plus longtemps. Les études menées à ce jour ont démontré que l'ensilage de maïs traité avec L. buchneri, à des niveaux d'acide acétique plus élevés, ne réduit pas l'ingestion d'aliments.

Pertes attribuables à la fermentation et à l'altération aérobie

L'augmentation du taux d'acide acétique et de la stabilité aérobie (exposition à l'air) entraîne un accroissement des pertes en matières sèches dues à la fermentation. Cependant, les pertes causées par l'altération aérobie de l'ensilage de maïs sont habituellement beaucoup plus importantes que celles attribuables à la fermentation. Dans les cas où l'altération à la sortie pose un problème, l'utilisation de l'inoculant L. buchneri pour l'ensilage de maïs peut entraîner la diminution des moisissures et des mycotoxines, l'amélioration de l'appétibilité et de l'ingestion d'aliments, et la réduction des pertes totales en matières sèches.

Quand utiliser les inoculants Buchneri

On doit envisager l'utilisation des inoculants L. buchneri dans les cas où la stabilité aérobie est fortement menacée. Bien que les inoculants L. buchneri puissent fonctionner de la même façon avec les ensilages de luzerne et de graminées, la stabilité aérobie est plus problématique pour les ensilages contenant de grandes quantités d'amidon, comme pour les céréales et le maïs. Les ensilages hauts en matière sèche et les silos en piles ou en cuve ayant de grandes surfaces exposées posent généralement de plus gros problèmes de stabilité aérobie et peuvent bénéficier davantage des inoculants L. buchneri. Cela est aussi vrai pour la partie supérieure des silos verticaux ou horizontaux. Dans le cas des silos tours, on utilise habituellement le bas du silo pour l'alimentation au cours des périodes chaudes de l'été, moment où il y a le plus de risques d'altération aérobie.


Les inoculants L. buchneri constituent aussi un avantage dans les cas où l'ensilage de maïs doit être transféré d'un silo à un autre. On a démontré que ces inoculants augmentent la stabilité aérobie dans le maïs à haute teneur en humidité. Il faut se rappeler qu'on peut également améliorer la stabilité aérobie à l'aide de méthodes appropriées de gestion de l'ensilage, y compris la teneur en humidité et la grosseur de broyage recommandées, la rapidité du remplissage et de l'emballage, le scellage, la gestion de la partie à découvert, le taux de prélèvement et la gestion de la sortie des aliments du silo.

Produits sur le marché

Il existe de nombreuses souches de L. buchneri, qui ne sont pas toutes nécessairement aussi efficaces. Les produits Pioneer 11A44 (souche 202118) et Biotal Buchneri 40788 sont parmi les inoculants L. buchneri sur le marché. S'assurer de suivre le mode d'emploi qui figure sur l'étiquette.

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca

Auteur : Joel Bagg, spécialiste en culture fourragère, MAAARO
Date de création : Non disponible
Dernière révision : 29 juillet 2003

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca