Loi sur la destruction des mauvaises herbes -
Foire aux questions


Table des matières

Pourquoi l'Ontario s'est-il doté de la Loi sur la destruction des mauvaises herbes?

La Loi sur la destruction des mauvaises herbes vise les objectifs suivants :
  1. Réduire l'envahissement des terres par les mauvaises herbes nuisibles qui ont une incidence négative sur les industries de l'agriculture et de l'horticulture;
  2. Réduire les maladies des plantes en éliminant les hôtes de ces maladies, comme l'épine vinette commune et le nerprun cathartique.
  3. Réduire les risques que présentent les plantes toxiques pour la santé du bétail.

Comment puis-je communiquer avec l'inspecteur des mauvaises herbes de ma région ou de ma municipalité?

Vous pouvez communiquer avec un représentant de votre municipalité, de votre région, de votre district ou de votre comté afin de connaître le nom de l'inspecteur des mauvaises herbes ou de l'agent de réglementation de votre région.

| Haut de la page |

Qu'entend-on par " mauvaise herbe nuisible "?

La définition générale du terme " nuisible " est la suivante :

" Dangereux pour les êtres vivants; nocif pour la santé.

En Ontario, 23 plantes sont réputées nuisibles en vertu de la Loi sur la destruction des mauvaises herbes. Vous trouverez une liste de ces 23 mauvaises herbes nuisibles à la page d'accueil de la Loi sur la destruction des mauvaises herbes.

Pourquoi l'asclépiade figure-t-elle sur la liste des mauvaises herbes nuisibles de l'Ontario?

L'asclépiade commune peut être très difficile à combattre dans plusieurs cultures de grande production et entraîner ainsi des diminutions importantes de rendement et de qualité. Cette situation peut avoir un effet néfaste important sur le revenu net des producteurs. Au cours des dix dernières années, de nouveaux herbicides ont nettement amélioré l'élimination de l'asclépiade commune dans les cultures de grande production. Il est toutefois essentiel de veiller à détruire l'asclépiade commune en bordure des champs, car cette mesure contribue à réduire la dispersion des graines dans les champs et diminue, par conséquent, la dépendance à l'égard des herbicides servant au désherbage " dans les champs ".

Lorsqu'elle est ingérée en grande quantité, l'asclépiade commune est toxique pour le bétail. Par conséquent, le fait de diminuer les peuplements de cette mauvaise herbe dans les pâturages fréquentés par les animaux d'élevage réduira nettement les risques qu'elle représente pour la santé du bétail.

Pour obtenir davantage de renseignements sur l'asclépiade et sur la Loi sur la destruction des mauvaises herbes, reportez vous à l'article intitulé : " Les espèces d'asclépiades en Ontario ".

Puis-je semer de l'asclépiade dans mon jardin?

Si l'asclépiade semée ne nuit pas aux terres agricoles ou horticoles en dispersant des graines et de nouveaux éléments végétaux (p. ex., porte-greffes) dans les champs, les pépinières ou les serres, il est acceptable d'en semer dans son jardin. On recommande toutefois de consulter l'inspecteur des mauvaises herbes de sa région et d'en informer ses voisins afin que toutes les parties intéressées conviennent que l'incidence de la plante sur l'agriculture ou l'horticulture est négligeable.

Pour en savoir plus

| Haut de la page |

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca

Auteur : Mike Cowbrough - chef du programme de lutte contre les mauvaises herbes/MAAARO
Date de création : 17 juillet 2007
Dernière révision : 08 août

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca