Nouveaux cultivars de pomme : HoneycrispMC

Image montrant la pomme HoneycrispMC

On a d'abord cru que la Honeycrisp était le produit d'un croisement de la Macoun et de la Honeygold dénommé par l'University of Minnesota en 1992, mais on a établi depuis que l'un des parents de ce cultivar est inconnu.

Le greffon du cultivar HoneycrispMC est faible, annuel, rustique et productif. La récolte des fruits commence environ 10 jours avant celle des McIntosh, pour se terminer 5 jours après celle-ci. À moins d'être greffé sur un porte-greffe plus vigoureux, le cultivar donne un arbre à la croissance très faible.

Le fruit tient bien à l'arbre. De calibre moyen à gros, avec une peau d'apparence mate et capitonnée et de petites lenticelles marquées, sa surface est recouverte de 50 à 90 % d'un lavis écarlate sur fond jaune. Le cultivar HoneycrispMC est très vulnérable aux maladies comme la fossette amère, l'échaudure molle et le brunissement vasculaire.

Il s'agit d'une excellente pomme de table dont le prix supérieur est justifié sur les marchés de gros et de détail.

Le pommier HoneycrispMC doit être éclairci à six fruits par centimètre de superficie de la coupe transversale du tronc.

Voir la fiche technique « Culture commerciale des pommes HoneycrispMC en Ontario » de J. Cline et J. Gardner, publiée en juillet 2005.

Liens connexes

| Haut de la page |

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca

Auteur : Rédigé à l'origine par Ken Wilson, anciennement du MAAARO; révisé par John Gardner, spécialiste en pomiculture, MAAARO
Date de création : 15 juin 2001
Dernière révision : 15 novembre 2005

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca