Cultivars d'abricots


Fiche technique - ISSN 1198-7138  -  Imprimeur de la Reine pour l'Ontario
Agdex : 214
Date de publication : 08/02
Commande no. 02-036
Dernière révision :
Situation : La présente fiche technique de même que les fiches techniques no 02-034, Cultivars de pêches et de nectarines, no 02-038, Cultivars de cerises douces et acides, no 02-040, Cultivars de poires et no 02-042, Cultivars de prunes européennes et japonaises font partie d'une série qui remplace la publication 430F du MAAARO, Cultivars de fruits
Rédacteur : Ken Slingerland - spécialiste de la culture des fruits tendres et du raisin/MAAARO; H. Fisher - Université de Guelph; D. Hunter - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Table des matières

La présente publication vise à guider les producteurs commerciaux dans leur choix de cultivars. Les recommandations concernant le choix des cultivars et les régions de la province auxquelles ils sont adaptés proviennent du Département de phytotechnie, Université de Guelph, Vineland, d'Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) et du ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario (MAAARO). Les consultations auprès des producteurs, des expéditeurs, des négociants, des pépiniéristes, des transformateurs et de la Commission ontarienne de commercialisation des fruits tendres ont permis de recueillir des données précieuses dont la compilation s'avérera, nous l'espérons, utile aux producteurs.

Le terme « cultivar » employé dans cette publication vient de la contraction des mots « variété cultivée ». Il remplace le terme désuet « variété » qui était une source de confusion du fait qu'il désigne aussi les types reconnaissables au sein d'une espèce, qui conservent leurs caractéristiques distinctives à l'état sauvage. Or, un cultivar désigne tout type de végétal nommé et reconnu en horticulture, qui ne conserve ses caractéristiques que par la propagation végétative ou l'utilisation de souches généalogiques et de semences sélectionnées.

A. Cultivars recommandés

Les abricots ne sont pas recommandés pour la plantation générale (tableau 1, "Cultivars d'abricots recommandés en Ontario") à cause de leur extrême sensibilité aux gelées printanières et de leur prédisposition à la tache noire bactérienne. Comme les nouveaux cultivars ont été retenus pour leur résistance accrue à la tache noire bactérienne et leur aptitude à fleurir tard, les producteurs ont maintenant la chance d'établir des vergers viables destinés à la production commerciale. L'utilité des cultivars énumérés dans la colonne « Plantation restreinte » dépend des restrictions exposées dans la description de chaque cultivar. Certains peuvent être tout juste adaptés à une région ou n'être commercialisables qu'aux éventaires routiers.

La liste des cultivars pour « Plantation d'essai » contient des sélections numérotées et des cultivars intéressants qui n'ont encore fait l'objet que de peu d'observations dans des vergers d'essai et qui requièrent une évaluation plus poussée.

Les recommandations de cultivars sont forcément générales; elles ne conviendront pas nécessairement aux conditions particulières de chaque producteur quant au type de sol, à l'emplacement, au marché, etc. Aussi, le choix d'un cultivar devra prendre en compte les conditions locales. La culture des abricots est déconseillée dans les zones plus froides où il risque de se produire des gels printaniers fréquents durant la floraison.

Tableau 1. Cultivars d'abricots recommandés en Ontario
District et zone Plantation générale Plantation restreinte Plantation d'essai
Niagara (Zone 7A) aucun Harcot  
Haroblush TM
Harojoy TM
Goldcot
Velvaglo
Goldrich
Harostar TM
Veecot
Hargrand
Harogem
Harglow
Vivagold
Harval
Harlayne
Essex/Kent (Zone 7A) aucun Harcot  
Haroblush TM
Harojoy TM
Goldcot
Harostar TM
Veecot
Hargrand
Harglow
Harval
Harlayne

 

B. Dates de cueillette

La date de cueillette est un élément d'information important pour les arboriculteurs, les distributeurs, les transformateurs et les pépiniéristes. Le tableau 2, "Dates moyennes de la première cueillette selon les cultivars et sélections d'abricots", donne les dates moyennes de la première cueillette commerciale selon les cultivars et sélections d'abricots au Département de phytotechnie, Université de Guelph, à Vineland. Seuls les sélections et cultivars les plus communs sont énumérés. Dans les différentes régions fruitières de la province, les dates réelles de cueillette varieront de celles qui sont données pour Vineland en fonction de la proximité de vastes plans d'eau, des conditions climatiques locales, du type de sol et de l'importance de la production.

Tableau 2. Dates moyennes de la première cueillette selon les cultivars et sélections d'abricots

Cultivar

Date

Harcot

25 juil.

Haroblush MD

29 juil.

Harojoy MD

29 juil.

Goldcot

30 juil.

Velvaglo

31 juil.

Goldrich

1er août

Harostar MD

4 août

Veecot

6 août

Hargrand

6 août

Harogem

8 août

Harglow

8 août

Vivagold

12 août

Harval

14 août

Harlayane

14 août

 

C. Pollinisation

L'abricotier est normalement considéré comme autofertile et ne nécessite pas l'insertion d'autres cultivars dans la plantation. Toutefois, certaines sélections, en particulier Vivagold, se sont révélées autostériles et ne devraient pas être plantées seules.

D. Description des cultivars

Voici de brèves descriptions de sélections et de cultivars d'abricots offrant un intérêt pour la production commerciale. Ces descriptions présentent les caractéristiques et la performance générales de chaque cultivar. Aucune ne saurait garantir que le cultivar convient à la production commerciale; en effet, l'abricot est encore considéré comme un fruit qui se prête peu à la production commerciale, même dans les endroits les mieux adaptés à sa culture. À moins d'indication contraire, les sélections ou cultivars prometteurs ont des caractéristiques (croissance de l'arbre, rusticité, productivité, calibre, aspect et qualité du fruit, etc.) satisfaisantes. Leurs limites et leurs qualités particulières sont aussi indiquées. Ces évaluations ou remarques ne s'appliquent qu'aux conditions de l'Ontario. Ailleurs, le comportement peut être très différent.

Goldcot

Cultivar ayant fourni une bonne fructification à Vineland et des fruits dont la couleur et la qualité sont assez bonnes. Au fil des ans, ce cultivar s'est avéré un cultivar standard rustique et fiable, mais non de la meilleure qualité.

Goldrich

Cultivar donnant un fruit de bon calibre, brillant et d'un bel orangé, qui tient bien dans l'arbre à maturité et n'éclate pas après de fortes averses. La qualité de la chair est passable.

Harcot

Cultivar hâtif donnant un fruit agréablement lavé de rouge, de bonne qualité pour les éventaires routiers et la vente directe, mais ne convenant pas à l'expédition ni à la transformation. Le noyau est sucré, mais cette caractéristique n'a pas été uniforme à Vineland.

Harglow

Cultivar à floraison légèrement plus tardive que celle de la plupart des cultivars commerciaux, dont le fruit mûrit quelques jours avant ceux de Veecot. Ses fruits, orange vif, de calibre moyen, fermes et savoureux, conviennent surtout au marché du frais.

Hargrand

Cultivar mûrissant à peu près en même temps que Veecot. Le fruit est orange mat, mais juteux et savoureux et d'un calibre excellent s'il y a éclaircissage. Il convient particulièrement bien au marché du frais.

Harlayne

Cultivar donnant un fruit brillant lavé de rouge, qui fait bel effet dans le panier. Un éclaircissage soigné est nécessaire pour que les fruits atteignent un calibre satisfaisant. Le fruit mûrit tard en août, environ une semaine après Veecot. Le cultivar s'est révélé très rustique à Harrow; il convient surtout au marché du frais, mais se prête aussi à la confection des conserves ménagères.

HaroblushMD (auparavant HW 441)

Cultivar hâtif qui mûrit 4 jours après Harcot. Le fruit est attrayant, lavé de rouge sur la moitié de sa surface, ovale, de calibre moyen, à chair de très bonne qualité, à noyau non adhérent, à chair ferme et moyennement résistant à la tache noire bactérienne et à la formation de crevasses sur la peau. Arbre plus rustique que Veecot, d'une productivité constante, vigoureux et tolérant les chancres.

Harogem

Cultivar mûrissant à la mi-saison, quelques jours après Veecot, mais ne supportant pas aussi bien l'hiver. Le fruit, à épaule rouge foncé, a un beau fini lustré. C'est un cultivar intéressant pour le marché du frais. Le fruit se colore tôt et on doit le cueillir avec précaution pour prendre les fruits mûrs à point. La tache noire bactérienne cause parfois des ennuis, mais il s'agit dans l'ensemble d'un bon cultivar.

HarojoyMD (auparavant HW 446)

Cultivar hâtif qui mûrit 5 jours après Harcot. Le fruit, bien lavé de rouge, est très attrayant, de calibre moyen à gros, légèrement aplati, à chair très ferme, de bon goût, à noyau non adhérent et très tolérant à la tache noire bactérienne, à la pourriture brune et à la formation de crevasses sur la peau. Fructification moyenne, tolérance aux chancres et plus grande rusticité que Veecot.

HarostarMD (auparavant HW 436)

Cultivar mûrissant 10 jours après Harcot. Fruit exceptionnellement brillant et attrayant qui mûrit de façon uniforme, de bon calibre, d'un orangé bien lavé de rouge, à chair ferme, à noyau non adhérent, de qualité moyenne et résistant à la tache noire bactérienne, à la pourriture brune et à la formation de crevasses sur la peau. Arbre à port dressé, productif et sain.

Harval

Cultivar tardif qui mûrit une bonne semaine après Veecot, à peu près en même temps que Harlayne. Son fruit, gros et attrayant, est orange vif lavé de rouge. Le cultivar a donné une belle performance à Harrow et à Vineland.

Veecot

Encore le cultivar standard pour la mi-saison. Fruit ayant une très belle peau lisse et une couleur de fond orange foncé. Il tient bien dans l'arbre à maturité, mais à cause de son intense coloration, il faut faire attention de cueillir les fruits mûrs à point. La tache noire bactérienne peut causer des ennuis certaines années, mais, en général, l'état sanitaire de l'arbre est excellent. Recommandé pour le marché du frais et pour les conserves ménagères.

Velvaglo

Cultivar donnant un fruit plus gros que la moyenne, d'un bel orange vif. Autour du pédoncule, la couleur de fond reste parfois verte même à maturité de cueillette. Plus précoce d'une semaine que Veecot. La tache noire bactérienne peut être grave certaines années. La qualité de la chair, sa jutosité et sa saveur font du Velvaglo un excellent choix pour le marché local du frais.

Vivagold

Cultivar tardif mûrissant environ 6 jours après Veecot. Très belle couleur de fond orange intense sur épiderme velouté. La coloration hâtive oblige à cueillir les fruits avec soin pour ne prendre que ceux qui sont bien mûrs. Excellent pour la transformation.

Les cultivars suivants qui étaient décrits dans la dernière version de la publication 430F ont été éliminés de la liste, car ils ne sont plus considérés comme importants pour la production commerciale :

Alfred, Farmingdale, Perfection, Viceroy et V60031.

E. Porte-greffes recommandés et leur description

Franc d'abricotier (Prunus armeniaca)

Principal porte-greffe utilisé pour la production commerciale d'abricots en Amérique du Nord. Les cultivars d'abricots sont entièrement compatibles avec lui. Les francs d'abricotiers donnent des arbres qui entrent en production plutôt rapidement. Les francs des cultivars d'abricots cultivés localement comme Alfred, Goldcot, Manchurian et Veecot sont les porte-greffes de semis, ou francs, les plus fiables pour les abricots et sont recommandés pour l'Ontario. Les autres espèces, notamment Prunus besseyi, donnent habituellement des arbres plus petits mais d'une moins grande longévité.

Franc de pêcher

Les francs de pêchers (Prunus persica) feraient apparemment de bons porte-greffes pour les abricots dans les loams sableux bien drainés. Ils ne tolèrent toutefois pas les sols détrempés, lourds ou mal drainés. De plus, certains cultivars d'abricots, comme le cultivar Reliable, seraient incompatibles avec eux. Ils ne sont pas recommandés pour un usage général comme porte-greffes d'abricots en Ontario.

Franc de prunier Myrobalan

Il n'est généralement pas recommandé d'utiliser ces francs comme porte-greffes d'abricots pour plusieurs raisons. Le point de greffe entre l'abricot et le prunier Myrobalan (Prunus cerasifera) est faible et peut casser sous des vents violents. On a aussi signalé un léger déclin des abricotiers sur les francs de pruniers Myrobalan. Les abricotiers greffés sur ces francs entrent normalement en production plus tard que les arbres greffés sur des porte-greffes d'abricots. Les francs de pruniers Myrobalan ne sont recommandés que dans les zones où le drainage est imparfait et où les francs d'abricotiers ne donneraient pas de bons résultats.

Franc de prunier d'Amérique

Sur les abricotiers ayant pour porte-greffes des francs de pruniers d'Amérique (Prunus americana), le point de greffe devient renflé et se casse plutôt facilement. Les francs de pruniers d'Amérique indigènes ne doivent pas servir de porte-greffes aux cultivars d'abricots.

F. Cultivars et porte-greffes d'abricots

Liste no I - Cultivars nommés
  • Alfred
  • Beograd
  • Cacaks Gold
  • Cegledi Bibo
  • Cegledi Oria
  • Debbies Gold
  • Farmingdale
  • Goldcot
  • Goldrich
  • Harcot
  • Harglow
  • Hargrand
  • Harlayne
  • Harogem
  • Haroblush MD
  • Harojoy MD
  • Harostar MD
  • Kecskei Rozen
  • Reliable
  • Samarkand
  • Scout
  • Sundrop
  • Sunglo
  • Sungold
  • Torosian no 1
  • Torosian no 2
  • Veecot
  • Velvaglo
  • Viceroy
  • Vivagold
Liste no II - Porte-greffes
  • Alfred
  • Haggith
  • M604
  • Manchurian

Pour plus d'information

Pour voir des photos d'une sélection de cultivars énumérés dans la présente fiche technique, consulter le site Web du MAAARO.

Nous remercions le Secrétariat d'État pour sa contribution financière à la réalisation de la présente fiche technique.

Cette fiche s'inscrit dans une série qui remplace la publication 430F du MAAARO, Cultivars de fruits, et qui comprend les autres titres suivants :

no 02-034, Cultivars de pêches et de nectarines,

no 02-038, Cultivars de cerises douces et acides,

no 02-040, Cultivars de poires, et

no 02-042, Cultivars de prunes européennes et japonaises.

. L'auteur tient à remercier les personnes et les associations suivantes pour la documentation fournie et/ou leur aide dans la révision de la fiche technique :

John Zandstra, Département de phytotechnie, Université de Guelph; Wendy McFadden-Smith, auparavant du Département de phytotechnie, Université de Guelph; Mori Nurseries et Adrian Huisman, Commission ontarienne de commercialisation des fruits tendres.

Liens connexes


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424 1300
Courriel :ag.info.omafra@ontario.ca