Rapports annuels

Table des matières

  1. Vue d'ensemble du ministère
  2. Le rapport annuel 2002 - 2003
  3. Le rapport annual 2003 - 2004

Vue d'ensemble du ministère

Le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation de l'Ontario (MAAO) contribue à renforcer le secteur agroalimentaire en investissant dans la mise au point et le transfert de technologies novatrices, en maintenant et en attirant des investissements, en développant des marchés et en fournissant des outils efficaces de gestion des risques.

Le ministère consulte beaucoup les intervenants et collabore avec un grand nombre de partenaires de l'industrie et tous les paliers de gouvernement afin d'offrir des programmes qui renforceront la position du secteur en tant que leader mondial de la production écologique de produits agroalimentaires salubres de grande qualité. De plus, le MAAO collabore étroitement avec plusieurs autres ministères afin d'élaborer des politiques et de dispenser des programmes dans des secteurs aussi variés que la gestion des éléments nutritifs, l'attraction des investissements, le développement économique et la salubrité des aliments. Un grand nombre de ces initiatives reposent sur des partenariats avec les administrations municipales.

Pour mieux servir l'industrie agroalimentaire, le MAAO a recours à 12 organismes, conseils et commissions en tout. Certains, comme le Tribunal d'appel de l'agriculture, de l'alimentation et des affaires rurales, ont un rôle décisionnel; d'autres sont des services opérationnels et des entreprises. Par exemple, Agricorp administre les programmes d'assurance-récolte qui fournissent des paiements de stabilisation du revenu aux agriculteurs pour les protéger contre les risques naturels. Quant à elle, la Commission de commercialisation des produits agricoles de l'Ontario est un organisme de réglementation qui supervise les 21 commissions de commercialisation de la province et trois associations de producteurs agricoles. Elle élabore et met en oeuvre des politiques, assure un leadership stratégique et offre des programmes de sensibilisation aux commissions de commercialisation et à leurs partenaires de l'industrie.

Le rapport annuel 2002 - 2003

En 2002, le secteur agroalimentaire de l'Ontario a affiché des ventes de plus de 8,3 milliards de dollars et est demeuré le principal exportateur canadien. Les entreprises d'aliments et de boissons ont investi environ 800 millions de dollars dans des installations nouvelles et existantes en Ontario et créé plus de 6 000 emplois.

Le 1er avril 2002, le ministère a conclu une deuxième entente quinquennale avec l'Université de Guelph. Pendant la durée de ce partenariat, le MAAO investira plus d'un quart de milliard de dollars dans la recherche, l'éducation et les services de laboratoire.

En juin 2002, la Loi de 2002 sur la gestion des éléments nutritifs a été promulguée.

L'Ontario a signé le Cadre stratégique pour l'agriculture (CSA), un cadre fédéral-provincial, et négocié avec le gouvernement fédéral au nom de l'industrie pour s'assurer que les programmes mis en oeuvre aux termes du CSA sont suffisamment souples pour répondre aux besoins de notre secteur agricole diversifié.

Des progrès ont été réalisés dans un certain nombre d'initiatives visant à améliorer le système provincial d'assurance de la salubrité des aliments. Plus de 1,25 million de dollars ont été affectés à 12 projets de recherche sur la salubrité des aliments. De plus, le ministère a collaboré avec le ministère de la Santé et des Soins de longue durée et le ministère des Richesses naturelles afin d'élaborer des règlements en application de la Loi de 2001 sur la qualité et la salubrité des aliments.

Le secteur privé s'est joint à la province et a affecté 246 millions de dollars à la réalisation de 119 projets dans le cadre du programme « Un avenir prometteur pour l'agriculture de l'Ontario ».

Dépenses ministérielles (millions $) Chiffres réels 2002 - 2003
Fonctionnement
598
Coûts uniques et exceptionnels
18
Immobilisations
43
Effectif (au 31 mars 2003)
804,8

Nota : À compter de 2002-2003, les immobilisations corporelles importantes appartenant aux ministères provinciaux (terrains, immeubles et infrastructure de transport) sont comptabilisées selon la méthode de comptabilité d'exercice intégrale. Les autres immobilisations corporelles appartenant aux ministères continueront à être comptabilisées à titre de charges au cours de l'année d'acquisition ou de construction. Toutes les immobilisations appartenant à des organismes publics intégrés sont comptabilisées selon la méthode de comptabilité d'exercice intégrale.

Le rapport annual 2003 - 2004

Le budget d'avril 2003 a éliminé les droits de cession immobilière applicables aux terres agricoles lorsque celles-ci font l'objet d'une cession entre membres d'une même famille.

Le règlement pris en application de la Loi de 2002 sur la gestion des éléments nutritifs est entré en vigueur le 30 septembre 2003. Le MAAO a créé un Comité consultatif provincial de la gestion des éléments nutritifs et tenu de vastes consultations auprès des intervenants.

Le gouvernement a demandé la tenue d'un examen indépendant du système ontarien d'inspection et de réglementation des viandes. De plus, il a accru le nombre d'inspecteurs des viandes à temps plein, qui est passé de 10 à 71, et engagé 61 inspecteurs des viandes à temps partiel.

En décembre 2003, le gouvernement de l'Ontario a signé un accord de mise en oeuvre avec le gouvernement fédéral aux termes du Cadre stratégique pour l'agriculture. Au cours des cinq années d'application de cet accord, le Canada et l'Ontario investiront plus de 1,7 milliard de dollars dans le secteur agroalimentaire, ce qui accroîtra sa compétitivité et sa stabilité à long terme.

Par ailleurs, le MAAO a élaboré et mis en oeuvre le système Avantage HACCP pour les petites et moyennes usines de conditionnement des aliments. Il s'agit d'une démarche pratique qui permet de maintenir des normes strictes en matière de salubrité des aliments. Le système d'analyse des risques et de maîtrise des points critiques (HACCP) est un système d'assurance de la salubrité des aliments axé sur la détermination des problèmes pour éviter leur apparition pendant le conditionnement des aliments.

À la suite de la découverte en mai 2003 d'un cas d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) dans un troupeau canadien, le gouvernement de l'Ontario s'est engagé à verser jusqu'à 138,5 millions de dollars pour aider l'industrie de l'élevage des ruminants à se remettre de cette situation.

Dépenses ministérielles (millions $) Chiffres réels 2003 - 2004
Fonctionnement
673
Immobilisations
1
Effectif (au 31 mars 2004)
873,6

Nota : À compter de 2002-2003, les immobilisations corporelles importantes appartenant aux ministères provinciaux (terrains, immeubles et infrastructure de transport) sont comptabilisées selon la méthode de comptabilité d'exercice intégrale. Les autres immobilisations corporelles appartenant aux ministères continueront à être comptabilisées à titre de charges au cours de l'année d'acquisition ou de construction. Toutes les immobilisations appartenant à des organismes publics intégrés sont comptabilisées selon la méthode de comptabilité d'exercice intégrale.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca
Auteur : MAAARO Staff
Date de création : 01 janvier 2002
Dernière révision : 20 novembre 2014