L'esprit d'entraide de l'Ontario - une célébration de la collaboration des produits alimentaires locaux

Table des matières

Message du ministre

L'Ontario a la chance de posséder une des chaînes d'approvisionnement alimentaire les plus solides au monde. La COVID-19 a mis à l'épreuve cette chaîne et je suis fier de tous nos vaillants agriculteurs, entreprises de transformation, distributeurs et détaillants qui ont relevé le défi en travaillant sans relâche afin de s'assurer que la population de l'Ontario continue d'avoir accès à des aliments sains et délicieux.

Le système agroalimentaire de l'Ontario a une longue histoire comme moteur économique de notre économie et contribue à hauteur de 47,7 milliards de dollars à l'économie provinciale tout en soutenant 837 100 emplois.

Durant tout ce temps, nous avons vu l'esprit d'entraide inébranlable de notre secteur agroalimentaire et des boissons nous permettre de traverser cette période sans précédent. Il est véritablement inspirant de voir tant de personnes dépasser leurs limites pour contribuer à notre lutte pour freiner la propagation de la COVID-19.

Prenez l'entreprise Dillon's Distillers, par exemple. La distillerie de gin et de whisky en petits lots de Beamsville a rapidement réagi à notre appel à l'aide en transformant sa production de spiritueux en désinfectant pour les mains, l'offrant gratuitement aux travailleurs de la santé de première ligne. En collaboration avec des entreprises locales, elle a continué à s'attaquer à la pénurie de désinfectant pour les mains en rendant leur produit disponible pour des commandes sur leur site Web.

Dillon's n'est pas la seule distillerie à avoir mis l'épaule à la roue. L'entreprise Brock Street Brewing Company de Whitby s'est alliée à ProtecENOL afin de produire un désinfectant pour les mains afin d'aider à combler le manque de disponibilité. Les entreprises Signal Brewery de Corbyville et Kinsip House of Fine Spirits de Bloomfield sont également passées à la production de désinfectant pour les mains. La New Ontario Brewing Company a aussi commencé à produire le désinfectant pour les mains PureNorth 75 pour les habitants de North Bay, un produit qui peut aussi être expédié partout en Ontario.

L'esprit de collaboration se trouve également dans un groupe de brasseries et de distilleries artisanales de la région de Waterloo qui se sont réunies pour combler un besoin dans le Nord de l'Ontario. L'entreprise Waterloo Brewing de Kitchener fournit de l'alcool pour faire du désinfectant pour les mains à l'entreprise Murphy's Law Moonshine d'Elmira qui a ensuite forgé des partenariats avec Air Canada, Diageo, Willibald Farm Distillery, Brewery & Restaurant, Silver Fox Distillery, Heretic Spirits, Spring Mill Distillery et Innocente Brewing Company afin de distribuer le désinfectant aux collectivités autochtones du Nord et aux ambulanciers paramédicaux qui les desservent.

Ce ne sont là que quelques exemples de l'esprit d'entraide ontarien dont le premier ministre Ford parle souvent. S'appuyer mutuellement durant ces temps difficiles et garder des aliments sur les tablettes pour les familles de l'Ontario définit notre secteur agroalimentaire.

Cette année, le Rapport sur les produits alimentaires locaux de l'Ontario est un hommage à la manière dont le secteur nous soutient durant l'éclosion. À la lecture des nombreux exemples de détermination et de générosité désintéressées, j'espère que vous serez aussi inspiré que moi par ces héros de l'agroalimentaire.

Alors que l'Ontario se déconfine graduellement et que nous jetons un œil sur le reste de 2020 et au-delà, nous allons continuer de renforcer la force et la résilience dont nous avons besoin pour vaincre ce virus, afin que notre province, notre population et notre secteur agroalimentaire puissent ressortir de cette crise plus fort que jamais.

Le parcours des aliments de l'Ontario : de la ferme à l'assiette

Texte

Introduction

Tout comme le secteur agroalimentaire est un moteur économique de l'économie de l'Ontario, les aliments locaux sont le cœur du système agroalimentaire de la province. L'agriculture possède une riche tradition partout dans la province, et dans les dernières années, la demande pour des aliments locaux a continué à croître. En fait, 65 pour cent des aliments produits en Ontario sont consommés ici même en Ontario – faisant des aliments locaux une entreprise en croissance partout dans la province.

Les premiers mois de 2020 ont été sans précédent, la COVID-19 perturbant chaque aspect de la vie en Ontario, au Canada et autour du monde. Les personnes, les organismes et leurs histoires qui apparaissent dans le présent rapport mettent en vedette l'esprit d'entraide de l'Ontario – l'incroyable dévouement et le travail acharné, dont les Ontariennes et les Ontariens du secteur agroalimentaire de l'Ontario font preuve jour après jour.

L'image a un fond blanc avec du texte en noir et du côté droit un ballon en forme de c´┐Żur, attaché au logo Ontario, terre nourricière. Le texte est le suivant : " À tous ceux qui assurent notre sécurité, merci "

Promouvoir la littératie en matière de produits alimentaires locaux

Les exploitations agricoles et les entreprises de transformation de l'Ontario fournissent plus de la moitié de ce que la population de l'Ontario consomme. Comprendre le parcours des aliments de l'Ontario – de la ferme à l'assiette – est important pour celles et ceux qui essaient de manger sainement, les familles qui veulent appuyer les agriculteurs locaux, ainsi que les établissements qui équilibrent les besoins nutritionnels de leurs clients et leurs budgets.

Depuis plus de 40 ans, Ontario, terre nourricière a travaillé avec les agriculteurs, les entreprises de transformation, les épiceries, les restaurants et les entreprises de services alimentaires afin de promouvoir toutes les bonnes choses qui sont cultivées et produites ici même en Ontario.

Maintenant plus que jamais, la demande pour des aliments locaux salubres et sains est en hausse, tout comme l'intérêt des gens à savoir d'où provient ce qu'ils mangent.

Alors que la province continue d'adopter des mesures décisives pour protéger la santé et le bien-être des particuliers et des familles reliées à la COVID-19, plusieurs organismes trouvent de nouvelles manières numériques de créer des liens avec les gens de toute la province.

AgScape est un de ces organismes, qui se consacre à éduquer les jeunes sur l'agriculture. Avec l'annulation des voyages, des excursions et des camps après la relâche de mars, plusieurs parents se sont tournés vers des ressources numériques comme solution de rechange. AgScape était prêt, grâce à son camp virtuel (en anglais seulement) à continuer les apprentissages des enfants grâce à des activités interactives qui explorent les aliments locaux et l'agriculture.

L'organisme Farm & Food Care est un autre exemple. Grâce à son expérience en matière de communication de l'information fiable à la population ontarienne concernant les aliments qu'ils mangent et les agriculteurs qui les produisent au moyen de plusieurs plateformes comme FarmFood360, l'entreprise a récemment lancé une nouvelle expérience virtuelle en partenariat avec AgScape.

Leur série de visites agricoles en direct sur Facebook offertes toutes les deux semaines donne la chance aux parents et aux élèves de visiter virtuellement des fermes et de poser des questions en temps réel. À ce jour, les visites virtuelles en direct ont présenté Jordan Miller, un producteur de bœuf de l'île Manitoulin, et Dusty Zamecnik, un producteur de fraises en serre du comté de Norfolk.

L'organisme Farm & Food Care aide aussi à promouvoir l'agriculture et la littératie alimentaire par d'autres canaux, notamment le concours de photo The Real Dirt on Farming qui se déroule jusqu'au 1er juillet 2020. Les photos gagnantes seront utilisées dans la cinquième édition de la publication The Real Dirt on Farming, qui se penche sur les questions et les idées fausses concernant l'alimentation et l'agriculture.

La déclaration de l'état d'urgence en Ontario a entraîné un changement spectaculaire de la routine pour plusieurs familles de la province. Elles cuisinent plus souvent à la maison – certaines même pour la première fois. Certaines ressources virtuelles, comme le site Savour Ontario at home de l'association Dairy Farmers of Ontario (en anglais seulement) et le site Web Ontario, terre nourricière, contiennent un éventail de recettes allant de recettes pour ravir les enfants à des recettes gastronomiques. Les recettes du site Web Ontario, terre nourricière peuvent être triées selon la saison, et les valeurs nutritives sont fournies afin que tous puissent faire des choix sains. Voici trois des recettes actuellement les plus populaires auprès des enfants sur le site Web Ontario, terre nourricière :

L'image a un fond blanc avec une boîte de texte verte dans le haut. En lettres blanches, le texte dit : Célébrons la Semaine des aliments locaux en gâtant les enfants! La photo en dessous montre du sirop d'érable, un burrito aux pommes, de la crème glacée à la vanille dans une assiette. En bas, à gauche, des tranches de pommes dans une assiette. Le logo Ontario, terre nourricière est dans le coin inférieur droit.

1. Burritos aux pommes dulce

Le haut de l'image a une boîte de texte vert qui dit : Célébrons la Semaine des aliments locaux en gâtant les enfants! On voit 3 bols de soupe avec du fromage et des croûtons autour d'un chaudron de soupe à la pizza. Le logo Ontario, terre nourricière est dans le coin inférieur droit.

2. Soupe à la pizza

Le fond de l'image est un motif à pois avec trois sucettes glacées dans un bol bleu rempli de glace. La boîte de texte vert en haut dit : Célébrons la Semaine des aliments locaux en gâtant les enfants! Le logo Ontario, terre nourricière est dans le coin inférieur droit.

3. Friandises congelées aux fraises

Dairy Farmers of Ontario, en collaboration avec plus de 30 chefs ontariens, a lancé Savour Ontario at home at home. Ce nouveau site Web innovateur offre de l'inspiration aux gourmets et fait la promotion des chefs, des cultivateurs et des producteurs en partageant une collection gratuite de recettes, parmi lesquelles des recettes personnelles spécialement choisies qui utilisent des ingrédients locaux qui se retrouvent dans plusieurs garde-manger.

Ce ne sont là que quelques exemples de la façon dont les vaillants agriculteurs de l'Ontario, les entreprises de transformation, les chefs et Ontario, terre nourricière ont accru la littératie en matière de produits alimentaires locaux et ont soutenu les parents et les familles de la province avec des recettes inspirantes qui aident à faire des repas des moments agréables et faciles.

Élargir l'accès aux produits alimentaires locaux

L'industrie agricole et alimentaire compte sur des centaines de milliers de personnes qui œuvrent dans différents emplois, que ce soit en agriculture et dans la transformation des aliments ou dans le transport et la vente au détail. Même si le secteur emploie actuellement 837 100 personnes, le besoin pour des travailleurs dans le système alimentaire en raison de la COVID-19 demeure élevé.

Le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales a réagi en lançant Emplois dans le secteur agricole et alimentaire (ontario.ca/AgAlimentEmplois). Le site ontario.ca/AgAlimentEmplois donne accès à des offres d'emplois et à des ressources de formation dans tous les maillons de la chaîne d'approvisionnement alimentaire de l'Ontario. Pour les particuliers qui souhaitent aider leur collectivité et la province, le portail d'emplois est une occasion unique d'effectuer du travail essentiel en s'assurant que des aliments restent disponibles pour le reste de l'Ontario.

Dans le cadre du Partenariat canadien pour l'agriculture, un engagement de cinq ans pris par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux du Canada pour soutenir les secteurs de l'agroalimentaire et des produits agricoles au pays, les gouvernements fédéral et provincial ont investi 1 million de dollars pour aider l'agriculture primaire, les entreprises de transformation des aliments et les détaillants à recruter et à former les travailleurs dont ils ont besoin pour assurer la solidité de notre chaîne d'approvisionnement.

Du côté du commerce au détail, les travailleurs des épiceries ont effectué des heures supplémentaires pour garder les tablettes remplies et les aliments disponibles pour les longues files de clients patients. Les camionneurs et les livreurs ont répondu à l'augmentation de la demande en travaillant, le soir, la fin de semaine et la nuit pour s'assurer que les épiceries sont approvisionnées et que les commandes à domicile en hausse sont livrées.

L'image montre deux roches peintes. La roche à gauche est turquoise et les mots " thank you " sont peints dessus avec un cœur. La roche à droite est mauve avec des dessins et les mots " stay safe " et " @guelph " peints en noir.

Des membres de la collectivité de Guelph en Ontario ont encouragé les travailleurs de l'épicerie Longo en partageant des roches peintes avec des mots d'encouragement.

La population de l'Ontario honore ces héros du quotidien par des gestes de gentillesse comme déposer des roches peintes avec des mots d'encouragement devant les épiceries, acheter des repas pour les travailleurs de la première ligne et installer des affiches sur les pelouses pour montrer leur soutien.

Plusieurs restaurants ont modifié leurs options de service pour offrir des commandes à emporter, la livraison à domicile et la cueillette à la fenêtre, forgeant des partenariats avec des services de livraison qui permettent aux consommateurs de commander à l'avance des forfaits de repas et d'aider les restaurants à rester ouverts.

Pour certains, les restaurants sont comme leur propre salle à manger et les chefs et le personnel comme des membres de leur famille, et des campagnes visant à soutenir les restaurants locaux ont encouragé le grand public à continuer d'appuyer leurs restos préférés grâce à des cartes cadeaux.

Les restaurants, les cafés et les boulangeries se sont adaptés rapidement aux options de cueillette en bordure de rue et en ligne. Un de ces pionniers au centre-ville de Toronto est le Mother Cocktail Bar. Le personnel a trouvé une façon de rouvrir et d'aider la communauté en transformant la cuisine de l'établissement en petite épicerie et en allégeant quelque peu la pression sur les épiceries locales. Des produits essentiels comme du lait, du beurre, du pain et des légumes sont offerts en ligne pour être livrés ou cueillis en bordure de rue. Au cours des mois d'avril et de mai, plusieurs autres restaurants, cafés et boulangeries se sont ajoutés à la liste d'épiciers qui aident à approvisionner les consommateurs avec des produits alimentaires fortement demandés comme de la farine, de la levure et du papier de toilette.

Durant la présente crise, plusieurs acteurs du secteur agroalimentaire font preuve d'incroyables actes de générosité et de gentillesse en soutenant nos citoyens les plus vulnérables. L'épicerie Foodland de Haliburton s'est alliée avec le club Rotary de Haliburton afin d'offrir gratuitement un service d'achats et de livraison le jour même aux aînés et aux personnes présentant des problèmes de santé complexes. Cette collaboration s'est élargie pour inclure l'entreprise Gambles Produce et introduire la boîte Good Food, une boîte mensuelle de fruits et de légumes frais de saison à coût réduit livrée dans 12 emplacements dans les cantons avoisinants et leurs environs.

Comme la demande pour des aliments locaux a augmenté, plusieurs Ontariennes et Ontariens se tournent vers de nouvelles façons innovatrices pour acheter leur épicerie – comme l'utilisation de plateformes numériques pour trouver des marchés de producteurs et des marchés à la ferme virtuels avec cueillette en bordure de rue.

Plusieurs marchés de producteurs ont manifesté l'intérêt de déployer un modèle de commerce électronique en ligne afin de mieux servir les consommateurs maintenant et à l'avenir.

En réaction à cela, les gouvernements fédéral et provincial ont annoncé, dans le cadre du Partenariat, l'initiative Ouvert aux affaires électroniques pour le secteur agroalimentaire, un investissement de 2,5 millions de dollars pour appuyer les possibilités commerciales en ligne grâce à une aide financière à frais partagés.

Cette initiative aide les agriculteurs, les marchés de producteurs, les jardineries, les serres, les pépinières et les associations agricoles à accroître leur présence en ligne et à offrir un plus grand choix d'aliments aux consommateurs de l'Ontario. Dans le marché compétitif actuel, les canaux directs de distribution agricoles continuent d'être des façons permettant aux particuliers et aux familles d'accéder aux aliments d'ici. L'association Farmers' Markets Ontario compte près de 180 membres et près de 100 marchés sont membres du Greenbelt Farmers' Market Network. L'Ontario Farm Fresh Marketing Association compte quant à elle 260 membres, dont la plupart réalisent des ventes directes à la ferme.

L'image est un marché extérieur avec des bleuets, des fraises et des asperges dans des paniers à l'avant. Des épinards, des courgettes jaunes et vertes sont à l'arrière-plan. Ils sont dans des boîtes et des paniers. D'autres légumes sont sur la table, brouillés derrière eux.

Plusieurs marchés de producteurs et marchés à la ferme cherchent des options virtuelles pour créer des liens avec les consommateurs et vendre leurs produits cultivés localement.

Comme les lignes directrices en matière de santé et de sécurité pour la COVID-19 continuent d'être mises à jour, le gouvernement a annoncé plusieurs programmes pour appuyer les entreprises agroalimentaires durant la crise.

Cela comprend le lancement du Programme de protection au travail pour le secteur agroalimentaire visant à aider les agriculteurs et les établissements titulaires d'un permis provincial pour la transformation des viandes à mieux protéger les employés et à garantir l'approvisionnement continu de produits sains pour les consommateurs durant l'éclosion de la COVID-19.

Grâce à ce programme et dans le cadre du Partenariat, les gouvernements fédéral et provincial offrent jusqu'à 4,5 millions de dollars en aide financière à frais partagés pour déployer des mesures de santé et de sécurité liées à la COVID-19, comme l'achat d'équipement de protection individuelle et la restructuration des postes de travail.

Le gouvernement de l'Ontario a également investi dans une formation améliorée des inspecteurs alimentaires et a conclu un accord avec le gouvernement fédéral afin de partager des inspecteurs alimentaires, augmentant ainsi la capacité et la souplesse en matière d'inspection, afin que notre secteur agroalimentaire puisse continuer à fournir à la population ontarienne des aliments sains et nutritifs durant la COVID-19.

Les organismes agricoles de l'Ontario se surpassent pour nourrir l'Ontario

L'organisme Feed Ontario réunit des banques alimentaires, des partenaires de l'industrie et des collectivités locales pour contre la faim. Son réseau comprend 130 banques alimentaires et 1 110 organismes affiliés de lutte contre la faim partout dans la province qui s'unissent afin d'offrir des services à plus d'un demi-million d'Ontariennes et d'Ontariens dans le besoin chaque année.

Durant l'éclosion de la COVID-19, plusieurs personnes ont eu besoin d'une aide supplémentaire pour nourrir leurs familles, ce qui a accru la demande pour les banques alimentaires de la province. En réaction, Feed Ontario a mis sur pied un programme innovateur pour appuyer les banques alimentaires durant l'éclosion, le programme « COVID-19 Emergency Food Box ».

Ce programme offre des boîtes alimentaires d'urgence préemballées, contenant la valeur d'une semaine en aliments, que les banques alimentaires peuvent distribuer aux personnes dans le besoin. Le programme a aidé à s'attaquer aux pénuries alimentaires locales, tout en minimisant l'exposition à la COVID-19 en appuyant les mesures de distanciation physique. À ce jour, 450 000 boîtes d'aliments ont été offertes aux personnes qui ont visité une banque alimentaire en Ontario durant l'éclosion.

L'image comprend une boîte au premier plan gauche. Un autocollant dit " Emergency Food Box " avec les logos de commanditaires en dessous. À droite de la boîte, en arrière-plan, des bénévoles portant des masques et des gants remplissent des boîtes.

Des partenaires emballent des boîtes alimentaires d'urgence chez Feed Ontario durant l'éclosion de la COVID-19.

« Même si la COVID-19 a eu des répercussions importantes sur les personnes et les collectivités de toute la province, la force et la résilience dont a fait preuve le réseau des banques alimentaires témoignent des choses incroyables que nous sommes capables de réaliser lorsque nous travaillons ensemble, même dans des circonstances extrêmes. » Carolyn Stewart, directrice générale, Feed Ontario

Avec l'apparition de la COVID-19, les groupements de producteurs spécialisés de l'Ontario ont accru leur soutien en fournissant des aliments et des ressources financières supplémentaires pour l'intervention d'urgence de Feed Ontario liée à la COVID-19.

L'association Grain Farmers of Ontario a généreusement donné 100 000 $ et Ontario Beef Farmers 10 000 $ au programme « COVID-19 Emergency Food Box » de l'organisme Feed Ontario.

D'avril à septembre 2020, Egg Farmers of Ontario donne 28 000 douzaines d'œufs de l'Ontario par mois. À l'échelon local, 55 000 douzaines d'œufs de l'Ontario supplémentaires auront été données d'avril à juin 2020 grâce à des dons régionaux aux banques alimentaires et organismes alimentaires communautaires locaux pour aider les populations vulnérables. Au total, il s'agit de 223 000 douzaines de boîtes d'œufs de l'Ontario – plus de 2,5 millions d'œufs – d'une valeur de 401 400 $ qui seront données pour aider à nourrir les personnes dans le besoin.

Depuis le lancement de son programme « Friends of the Foodbank » en 2013, Ontario Pork et les partenaires de l'industrie ont fourni 198 000 livres de porc haché frais à Feed Ontario. Cela comprend un don de 10 000 livres le 31 mars 2020. Le projet Gratitude de l'industrie porcine multiplie aussi les effets des fonds fournis par Ontario Pork et les partenaires de l'industrie pour des dons supplémentaires durant la crise de la COVID-19.

L'association Chicken Farmers of Ontario a offert plus de 500 000 repas de poulet aux banques alimentaires depuis le début de mars 2020 et a fait un don supplémentaire de 25 000 $ pour appuyer le programme d'intervention d'urgence de Feed Ontario.

L'association Dairy Farmers of Ontario a donné à Feed Ontario 100 000 $, ainsi que 200 000 litres de lait additionnels qui s'ajoutent au plus de un million de litres de lait donné chaque année aux banques alimentaires avec ses partenaires du Ontario Dairy Council et de l'Ontario Milk Transport Association. Ces dons et les dons annuels que font depuis longtemps les producteurs laitiers de l'Ontario aident à nourrir plus de 500 000 personnes pendant cette période difficile.

Ces dons illustrent la détermination du secteur agroalimentaire de l'Ontario à appuyer les plus démunis, les collectivités locales et le système alimentaire de la province.

Le Programme de bonne nutrition des élèves et le Programme de distribution de fruits et de légumes dans le Nord de l'Ontario donnent accès à des aliments sains aux enfants et aux familles du Nord de l'Ontario

Étant donné les fermetures d'écoles dues à la COVID-19, des organismes de tout l'Ontario responsables de l'exécution de programmes alimentaires scolaires ont été occupés à réorienter leurs efforts vers ceux qui en ont le plus besoin. Ces organismes travaillent ensemble pour trouver des façons nouvelles et innovatrices de s'assurer que les enfants et les jeunes ont accès à des aliments de grande qualité et sains alors qu'ils font l'école à la maison.

Dans le Nord de l'Ontario, l'organisme Roots to Harvest de Thunder Bay a travaillé avec les conseils scolaires locaux, la Croix-Rouge, le conseil d'administration des services sociaux du district, le programme de la ville d'inclusion des jeunes et Isthmus afin d'offrir 430 trousses de repas hebdomadaires aux familles dans le besoin. Ces trousses comprenaient l'équivalent d'une semaine de céréales, de fruits, de fromage, de barres céréalières, de beurre d'arachide et de muffins. Ces trousses sont livrées à 13 différents endroits à Thunder Bay où environ 900 enfants et 550 adultes ont profité de ce programme chaque semaine.

Roots to Harvest a utilisé sa cuisine pour compléter la production alimentaire et livrer les trousses de repas à 13 différents endroits répartis à Thunder Bay. Environ 900 enfants et 550 adultes ont profité de ce programme.

Puisque les écoles sont fermées, Roots to Harvest a aussi travaillé avec des partenaires communautaires pour rediriger le financement provincial destiné au Programme de bonne nutrition des élèves vers l'achat en gros de produits alimentaires. Par exemple, Roots to Harvest a travaillé avec le producteur local Kevin Belluz, pour commander 900 livres de pommes par semaine, ce qui a en retour aidé à soutenir l'économie locale.

L'image montre des bénévoles portants masques et gants - respectant la distanciation physique - pour emballer et transporter des boîtes de produits frais distribuées aux familles dans le besoin.

Des bénévoles du Centre de santé Noojmowin Teg distribuent des fruits et des légumes frais offerts par l'Association des fruiticulteurs et des maraîchers de l'Ontario à plus de 10 000 résidents, servant plusieurs collectivités autochtones de l'île Manitoulin.

« Les écoles ont toujours été plus qu'un endroit pour apprendre. Pour plusieurs enfants, c'est un lieu de réconfort où on peut avoir accès à des conseils, à des loisirs et à des programmes alimentaires quotidiens. Quand l'annonce de la fermeture des écoles pour une période indéfinie a été faite, couplée aux pénuries d'aliments vécues par plusieurs épiceries dans les premières semaines, nous savions que les familles vivraient un stress nouveau et imprévu, tant financier qu'émotionnel. Comme organisme ayant des liens avec les écoles, le secteur sans but lucratif et le secteur alimentaire, nous étions parfaitement positionnés pour coordonner une réponse d'urgence pouvant rapidement atténuer l'insécurité alimentaire pour plusieurs familles de Thunder Bay. Pouvoir offrir non seulement des produits non périssables, mais aussi des fruits et des légumes frais et sains, a fait de cette initiative un véritable succès et les gens nous disent qu'ils apprécient l'initiative et qu'ils attendent avec impatience les boîtes familiales de nourriture. » Erin Beagle, directrice générale, Roots to Harvest

Dans le cadre du Programme de distribution de fruits et de légumes dans le Nord de l'Ontario de la province, l'Association des fruiticulteurs et des maraîchers de l'Ontario travaille avec sept bureaux de santé publique du Nord de l'Ontario dans les régions d'Algoma, de North Bay, de Parry Sound, du Nord-Ouest, de Porcupine, de Sudbury, de Timiskaming et de Thunder Bay, afin d'expédier des fruits et des légumes frais pour soutenir ces collectivités, notamment les collectivités autochtones prioritaires.

« L'Association des fruiticulteurs et des maraîchers de l'Ontario a eu le privilège de forger un partenariat avec le gouvernement de l'Ontario et d'autres organismes dans le but d'accroître l'accès à des aliments frais grâce à des programmes comme le Programme de distribution de fruits et de légumes dans le Nord de l'Ontario et la campagne de financement scolaire Fraîcheur de la ferme. Les partenariats créés dans le cadre de ces programmes nous permettent de réagir rapidement aux besoins des familles tout en soutenant les agriculteurs locaux durant l'éclosion. » Dan Tukendorf, chef des programmes, Association des fruiticulteurs et des maraîchers de l'Ontario

En travaillant ensemble, des fruits et des légumes ont été distribués dans 85 lieux différents dans le Nord ontarien, servant environ 38 000 résidents. Pour faciliter la distribution, ils travaillent avec des organismes locaux, comme Roots to Harvest, la Regional Food Distribution Association (Thunder Bay) et la Banque d'aliments Sudbury, afin de livrer les produits aux familles dans le besoin. Environ 65 pour cent des fruits et des légumes frais distribués dans le cadre du programme proviennent de producteurs et de conditionneurs à forfait de l'Ontario.

Grâce aux organismes comme Roots to Harvest et l'Association des fruiticulteurs et des maraîchers de l'Ontario, plusieurs familles ontariennes dans le besoin peuvent avoir accès à des aliments frais durant l'éclosion de la COVID-19.

Ouvrir la porte à l'accès aux produits alimentaires locaux dans le secteur parapublic

Faciliter l'accès de la population ontarienne à des aliments cultivés ici continue d'être un élément important du système agroalimentaire prospère de l'Ontario.

Avant l'éclosion de la COVID-19, le secteur parapublic – des institutions financées par le gouvernement comme les écoles, les hôpitaux, les municipalités, les établissements de soins de longue durée, les collèges et les universités – a relevé le défi d'atteindre ses objectifs en matière de produits alimentaires locaux, et plusieurs de ses organismes sont devenus des champions du secteur parapublic. Au cours de 2019-2020, plusieurs institutions ont accepté volontairement de faire le suivi et de rendre des comptes concernant leurs pratiques d'approvisionnement.

Avec l'éclosion de la COVID-19, les familles et les particuliers dans le besoin sont confrontés à une pression accrue en matière de sécurité alimentaire. En réponse, des organismes comme FoodShare Toronto ont intensifié les livraisons de leur boîte « Good Food » à travers la ville, en mettant l'accent sur les personnes qui en ont le plus besoin.

À Caledon et à Orangeville, le programme de service de repas à domicile « Meals on Wheels » s'assure que les personnes âgées et les personnes handicapées continuent de recevoir des repas chauds et congelés durant la COVID-19.

L'organisme « Food For Thought » du comté de Brant a lancé son plan de secours alimentaire d'urgence, offrant des boîtes d'aliments nutritifs, des boisseaux de pommes et des produits laitiers de qualité supérieure comme du fromage et du yogourt pour garder les enfants et les jeunes de la collectivité bien nourris durant la pandémie.

Ce ne sont là que quelques-unes des manières dont le secteur parapublic continue de faire des progrès importants pour accroître l'accès aux produits alimentaires locaux, en particulier pour les plus démunis.

L'Université de Guelph s'allie au projet SEED pour soutenir les plus démunis

Créé en 2015, The SEED est un projet sans but lucratif du centre de santé communautaire de Guelph qui a été mis sur pied par une coalition d'organismes communautaires et de bénévoles passionnés. The SEED se consacre à éliminer la faim à Guelph et à créer une communauté où il n'y a pas d'obstacle à l'obtention d'aliments sains.

En réponse à l'éclosion de la COVID-19, The SEED a amorcé un programme de livraison d'urgence à domicile en avril 2020, afin de livrer 100 000 boîtes d'aliments nutritifs. L'organisme travaille avec la ville de Guelph, le comté de Wellington et la Wellington-Dufferin-Guelph Public Health pour identifier les personnes le plus dans le besoin.

Les services d'hôtellerie de l'Université de Guelph supportent activement le programme. Sous la direction du chef exécutif Vijay Nair, les chefs de l'université préparent de 500 à 1 000 repas chaque jour pour aider à nourrir les citoyens les plus vulnérables de la ville. Puisque les restaurants sur le campus étaient fermés, les services d'hôtellerie de l'Université de Guelph avaient la capacité, l'expertise et le personnel nécessaires pour participer à ce programme important.

Andrew Bilyk, sous-chef aux services d'hôtellerie de l'Université de Guelph est debout à côté d'équipement de cuisine commercial préparant des repas pour le programme de livraison d'urgence à domicile de l'organisme The SEED.L'image montre 3 rangées de repas portionnés préparés dans une cuisine commerciale par un chef. À gauche de la photo, plus loin que le premier chef se trouve un deuxième chef préparant aussi des repas.

Andrew Bilyk, sous-chef, aide à préparer des repas pour le programme de livraison d'urgence à domicile de l'organisme The SEED.

« Les étudiants disent que la réputation du service alimentaire d'un établissement influence grandement leur décision de présenter une demande d'admission. Nous offrons donc seulement les meilleurs produits qui soient – ce qui veut dire des aliments locaux de l'Ontario. Servir des aliments locaux sur le campus est une priorité pour notre équipe des services d'hôtellerie. Nos chefs valorisent la chaîne d'approvisionnement diversifiée, fiable et de qualité supérieure de l'Ontario et s'en servent toute l'année durant afin de créer des milliers et des milliers de délicieux repas. Nous utilisons les mêmes ingrédients de qualité pour préparer des repas lorsque nous travaillons en partenariat avec des groupes comme The SEED.

Pour plusieurs étudiants, la première expérience significative avec des aliments locaux se déroule à l'université... et lorsqu'ils obtiennent leur diplôme, ils deviennent des consommateurs qui dépensent leur argent pour des aliments et des boissons d'ici. Nous sommes fiers de les aider à partir du bon pied pour soutenir toute leur vie durant les agriculteurs et les entreprises de transformation de l'Ontario ». Mark Kenny, directeur de l'approvisionnement, services d'hôtellerie de l'Université de Guelph

Les services d'hôtellerie de l'Université de Guelph s'approvisionnent auprès de leurs fournisseurs locaux, fournissent les recettes, portionnent, congèlent, emballent et étiquettent chaque repas. Un ragoût aux pois chiches et aux légumes avec un riz aux légumes, des pâtes aux tomates et des champignons, du poulet ou un chili végétarien sont des exemples des repas offerts.

The SEED s'occupe aussi du côté logistique en venant chercher les repas et en les livrant au domicile des particuliers. En plus de l'Université de Guelph, The SEED a aussi utilisé deux autres cuisines commerciales, incluant la cuisine du Orchard Park du Ignatius Jesuit Centre et des locaux dans les installations du YM-YWCA.

Grâce à l'esprit d'initiative de l'organisme The SEED et à l'accessibilité de la cuisine commerciale des services d'hôtellerie de l'Université de Guelph, ils peuvent préparer des repas frais et sains pour les plus démunis.

Faire croître la réussite future

Le Rapport sur les produits alimentaires locaux de l'Ontario 2020 honore tous les agriculteurs, les entreprises de transformation, les distributeurs et les détaillants alimentaires qui continuent à démontrer que notre chaîne d'approvisionnement alimentaire est robuste et résiliente en s'assurant que les personnes partout en Ontario ont accès à des aliments salubres et sains durant l'éclosion de la COVID-19.

  • Des agriculteurs comme Michael et Judie Zajac de l'entreprise AE Natural Meats, ont rapidement adapté leur modèle de ventes afin de prendre des commandes par téléphone et d'offrir à leurs clients des options de ramassage ou de livraison.
  • Des marchés à la ferme comme « Round the Bend Farm » à Kettleby, qui a réagi à la COVID-19 en prolongeant ses heures et en offrant des options de magasinage plus sécuritaires pour les consommateurs qui souhaitent appuyer leurs entreprises agricoles locales.
  • Des organismes de producteurs qui donnent généreusement des produits de base comme du lait et des œufs, ainsi que des entreprises de transformation qui font aussi des dons alimentaires, comme Les Aliments Dare de Cambridge qui ont donné 100 000 boîtes de leurs biscuits Pattes d'ours aux banques alimentaires.
  • Des restaurants qui se sont adaptés en mettant en place des commandes à emporter, des « services de commande pour piétons » et des services de livraison, et des organismes comme la Culinary Tourism Alliance qui font des efforts supplémentaires pour promouvoir les restaurants qui servent des aliments locaux et soutenir les agriculteurs d'ici.
  • Des organismes agricoles qui offrent aux enfants des expériences éducatives à domicile, comme l'initiative Six by Sixteen (en anglais seulement) de la Fédération de l'agriculture de l'Ontario, qui travaille avec 20 partenaires de l'industrie pour enseigner à la prochaine génération la manière de s'approvisionner en produits locaux, ainsi que des compétences culinaires et des compétences nécessaires à la vie quotidienne.

Des héros de l'agroalimentaire locaux ont émergé partout dans la province et dans chaque partie du secteur agroalimentaire, démontrant l'esprit d'entraide de l'Ontario.

Le gouvernement de l'Ontario est aussi monté au créneau pour aider le secteur agroalimentaire en adoptant une mesure décisive afin de déclarer que la chaîne d'approvisionnement de l'Ontario constitue un service essentiel tout en prenant les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des travailleurs et des familles.

Le secteur agroalimentaire de l'Ontario a été un moteur important de l'économie de la province par le passé, et alors que s'amorce la reprise économique de la province, il représente un phare pour l'avenir.

Nous sommes tous concernés et c'est pourquoi, plus que jamais, il est important de soutenir les aliments cultivés ici et produits ici. Même en ces temps difficiles, les fruits et légumes, la viande, les produits laitiers, la volaille et les produits de spécialité frais de l'Ontario comme le miel et le sirop d'érable sont disponibles, grâce en grande partie à nos héros de l'agroalimentaire. Recherchez le logo Ontario, terre nourricière lorsque vous faites vos courses, et joignez-vous à nous pour montrer notre gratitude et notre appui à nos agriculteurs, entreprises de transformation, restaurants, travailleurs d'épicerie, – tous ceux qui constituent un maillon de la chaîne d'approvisionnement alimentaire – qui s'assurent que de bons produits poussent en Ontario.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca