Passez au contenu.
English

Certaines fonctionnalités de ce site nécessitent Javascript soit activé pour le meilleur usibility. S'il vous plaît activer Javascript pour fonctionner.

Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales

Cicadelle de la pomme de terre

Nymphe de la cicadelle de la pomme de terre sur la face inférieure de la feuille Adulte de la cicadelle de la pomme de terre Enroulement des feuilles et le jaunissement causé par la cicadelle de la pomme de terre Décoloration plus marquée à l’extrémité et sur le pourtour de la feuille Décoloration plus marquée à l’extrémité et sur le pourtour de la feuille Nymphes sur le dessous de la feuille de fraisier
Cliquez pour agrandir.

Débutant

Nom scientifique 
Empoasca fabae

Identification

  • Les nymphes et les adultes sont de forme allongée et étroite et leur corps s’affine graduellement à l’extrémité de l’abdomen.
  • Les nymphes sont vert pâle, 1-3 mm longeur, et se déplacent latéralement sur la feuille quand on les dérange.
  • Les nymphes passent par 5 stades larvaires et des bourgeons alaires apparaissent.
  • Les adultes sont vert, 3 mm longeur, et se déplace rapidement si on les touche.
  • La cicadelle sucre la sève des feuilles, ce qui cause une moucheture jaune sur les pourtours du limbe.
  • La cicadelle de la pomme de terre injecte aussi une toxine dans le plant, ce qui mine la vigueur des pousses.
  • Les feuilles infestées pâlissent et s’enroulent ver le bas sur le pourtour des feuilles.

Souvent confondue avec
Les dommages attribuables au Sinbar
Les pucerons
La punaise terne

Période d’activité
La cicadelle de la pomme de terre ne résiste pas aux hivers ontariens. Les cicadelles de la pomme de terre migrent habituellement dans les nouvelles fraiseraies au début ou au milieu de juin, souvent après la première coupe de foin. De multiples générations sont actives au cours de l’été et au début d’automne.

Notes de surveillance
Surveiller uniquement les plantations d’un an (les nouvelles plantations). Inspecter les nouvelles feuilles à la recherche de feuilles qui s’enroulent et qui jaunissent. Rechercher des nymphes de cicadelles sur le revers des feuilles. Governor, Simcoe et Jewel sont les plus sensibles.

Seuils d’intervention
Aucun seuil d’intervention n’a été établi pour la cicadelle de la pomme de terre. Envisager une intervention s’il se trouve 1 ou 2 nymphes par feuille et que l’enroulement des feuilles est évident.

Avancé

Nom scientifique 
Empoasca fabae

Identification
Les nymphes et les adultes de la cicadelle de la pomme de terre sont de forme allongée et étroite et leur corps s’affine graduellement à l’extrémité de l’abdomen. Au stade adulte, la cicadelle est un insecte vert pâle aux ailes repliées, dont le corps mesure environ 3 mm (1/8 po) de longueur. Elles s’envolent rapidement lorsqu’on s’approche. Les nymphes sont plus petites que les adultes et se déplacent de côté sur les feuilles. Les nymphes passent par 5 stades larvaires puis, de vert très pâle, elles prennent une couleur vert lime et des bourgeons alaires apparaissent.

La cicadelle aspire la sève des feuilles, ce qui cause une moucheture jaune sur les pourtours du limbe. La cicadelle de la pomme de terre injecte aussi une toxine dans le plant pendant qu’elle s’alimente. La toxine bloque la circulation de l’eau et des éléments nutritifs vers les zones atteintes, ce qui mine la vigueur des pousses. Les feuilles infestées deviennent vert pâle ou jaunes. La décoloration est plus marquée à l’extrémité et sur le pourtour de la feuille et s’enroulent habituellement vers le bas sur le pourtour des feuilles.

Souvent confondue avec
Les dommages attribuables au Sinbar (La cicadelle de la pomme de terre et le Sinbar peuvent tous deux causer un jaunissement des feuilles. Les dégâts attribuables à la cicadelle se présentent toujours à partir du bout des feuilles puis le long des pourtours. Les dégâts dus au Sinbar sont variables; ils peuvent se produire entre les nervures ou se présenter sous forme de jaunissement des nervures et ils ne sont jamais plus marqués au bout de la feuille.)
Les pucerons (Les pucerons se déplacement lentement et ont des cornicules à l’extrémité de leur abdomen. Les cicadelles se déplacent rapidement et peuvent s’échapper en marchant de côté; leur dernier segment abdominal se rétrécit graduellement.)
La punaise terne (Les larves de la punaise terne se déplacent rapidement, du moins par temps doux, et l’extrémité de leur segment abdominal est arrondi et dépourvu de cornicules.)

CARACTÉRISTIQUES DES LARVES DE GRANDE TAILLE
  Forme Endroit où elles se trouvent * Antennes Déplacement
PUCERON Abdomen arrondi avec cornicules Face inférieure des nouvelles pousses Pointées vers l’avant ou l’arrière, selon l’espèce Apathique, déplacement lent
PUNAISE TERNE Abdomen arrondi sans cornicules Face inférieure des nouvelles pousses Pointées vers l’avant, très active Se déplace rapidement (lorsqu’il fait doux)
CICADELLE Abdomen effilé, sans cornicules Bouquets floraux Pointées vers l’arrière Se déplace rapidement si on les touche et qu’il fait assez chaud. Seules les larves se déplacent de côté.

*Toutes ces larves peuvent se retrouver dans les plateaux de collecte.

Biologie
La cicadelle de la pomme de terre s’attaque à beaucoup d’autres cultures que les fraisiers, dont la luzerne, les haricots, le foin et les framboises. Les adultes pondent des œufs dans le pétiole de la plante-hôte, puis les larves se développent peu après. Les cicadelles passent par 5 stades larvaires avant de devenir adultes. On les trouve le plus souvent sur la face inférieure des jeunes feuilles déployées. On observe parfois les mues blanches et évidées des stades larvaires précédents sur le revers des feuilles.

Période d’activité
La cicadelle de la pomme de terre ne résiste pas aux hivers ontariens. Les adultes sont transportés en Ontario au printemps à la faveur des vents provenant du sud des États-Unis. Les cicadelles de la pomme de terre migrent habituellement dans les nouvelles fraisières au début ou au milieu de juin, souvent après la première coupe de foin. De multiples générations sont actives au cours de l’été et au début d’automne.

Notes de surveillance
Surveiller uniquement les plantations d’un an (les nouvelles plantations). Commencer le dépistage à la fin juin et le poursuivre jusqu’en août. Inspecter les nouvelles feuilles à la recherche de celles qui s’enroulent et qui jaunissent. Rechercher des nymphes de cicadelles sur le revers des feuilles.

Seuils d’intervention
Aucun seuil d’intervention n’a été établi pour la cicadelle de la pomme de terre. Envisager une intervention s’il se trouve 1 ou 2 nymphes par feuille et que l’enroulement des feuilles est évident.

Moyens de lutte

  • Les nouvelles plantations et certaines variétés dont la Governor, la Simcoe et la Jewel, sont plus sensibles aux dégâts causés par la cicadelle de la pomme de terre.
  • Les fraisières à proximité des champs de luzerne et de haricots sont plus vulnérables.
  • Les moyens de lutte ne sont habituellement nécessaires que dans les nouvelles plantations. Il peut être nécessaire de répéter plusieurs fois le traitement.
  • Effectuer des traitements contre les larves et non contre les adultes, lorsque les dommages sont évidents.
  • Enlever les mauvaises herbes et les plants de légumineuses spontanés dans la fraisière et autour de celle-ci.