Passez au contenu.
English

Certaines fonctionnalités de ce site nécessitent Javascript soit activé pour le meilleur usibility. S'il vous plaît activer Javascript pour fonctionner.

Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales

PHYLLOXÉRA

Les galles de phylloxéra Les galles de phylloxéra Les galles de phylloxéra Adult female and eggs in gall Cliquer pour agrandir.

Débutant

Nom scientifique
Daktulsphaira vitifoliae

Identification
Oeufs;

  • Les nouveaux oeufs sont de forme ovale
  • jaune brillant
  • d’à peu près 0,4 mm de longueur et 0,2 mm de largeur
  • juste avant d’éclore, les oeufs changent de couleur et deviennent jaune foncé et présentent deux taches rouges à une extrémité
Nymphes;
  • les nymphes qui émergent des oeufs sont à peu près de la même grosseur que les oeufs
  • elles passent par quatre stades de croissance avant de parvenir à maturité
Jeunes adultes;
  • sur les feuilles- jaune brillant ou orange, ils deviennent bruns avec l’âge
  • sur les racines- vert pâle, brun pâle ou orange
Adultes;
  • la femelle se nourrissant des feuilles et des racines est aptère, de forme ovale, d’une longueur de 0,7 mm à 1,0 mm et d’une largeur d’à peu près 0,5 mm
  • la femelle adulte ailée, qui sort du sol vers la fin de l'été et le début de l'automne, est orangée, elle a la tête et le thorax gris-noir et deux paires d'ailes légèrement nervurées
Dommages aux feuilles;
  • galles charnues vertes ou rouges
  • de 6 à 20 mm de diamètre
  • sur la face inférieure des feuilles et sur les vrilles

Souvent confondu avec
L’ériophyde de la vigne - galles lisses sur la face supérieure de la feuille recouvertes de soies blanches assez denses sur la face inférieure.

Charançon gallicole de la vigne - galles lisses et rondes sur les feuilles, les tiges et les rachis.  

Période d’activité
Les première galles se dévéloppent sur les 3-5 feuilles nouvellement déployées. De nouvelles galles continuent d’être générées sur de nouveaux tissus avec chaque génération suivante.

Notes de surveillance
La surveillance du phylloxera de la vigne s'attaquant au feuillage repose sur des observations faites au moment opportun. Les galles formées sur les feuilles par les individus de première génération apparaissent généralement vers la mi-mai, généralement dans une ou deux galles sur la première à la troisième feuille qui se déploient. Dès que les galles apparaissent, il faut les ouvrir à tous les jours en les coupant avec une lame de rasoir pour détecter le moment où les œufs commencent à éclore. C'est seulement à ce moment, alors que les petites larves sont actives et mobiles, qu'elles sont les plus vulnérables à un traitement insecticide. Plus tard dans la saison, les générations de larves mobiles ne sont plus synchronisées et les insecticides n’ont que très peu d'effets sur l'ensemble de la population.

Seuil d’intervention
Sur les cultivars très sensibles, surtout sur les jeunes plants, il faut traiter dès que les premières galles se développent au printemps. Dans les parcelles qui ont déjà été infestées par le passé, la première application d’insecticide doit se faire dès que les petites larves apparaissent sur les galles, détectées par la méthode énoncée plus haut. Répéter au besoin si on remarque de nouvelles galles sur des feuilles qui se déploient de 14 à 21 jours après le premier traitement.

Avancé

Nom scientifique
Daktulsphaira vitifoliae

Identification
Oeufs;

  • Les nouveaux oeufs sont de forme ovale
  • jaune brillant
  • d’à peu près 0,4 mm de longueur et 0,2 mm de largeur
  • juste avant d’éclore, les oeufs changent de couleur et deviennent jaune foncé et présentent deux taches rouges à une extrémité
Nymphes;
  • les nymphes qui émergent des oeufs sont à peu près de la même grosseur que les oeufs
  • elles passent par quatre stades de croissance avant de parvenir à maturité
Jeunes adultes;
  • sur les feuilles- jaune brillant ou orange, ils deviennent bruns avec l’âge
  • sur les racines- vert pâle, brun pâle ou orange
Adultes;
  • la femelle se nourrissant des feuilles et des racines est aptère, de forme ovale, d’une longueur de 0,7 mm à 1,0 mm et d’une largeur d’à peu près 0,5 mm
  • la femelle adulte ailée, qui sort du sol vers la fin de l'été et le début de l'automne, est orangée, elle a la tête et le thorax gris-noir et deux paires d'ailes légèrement nervurées
Dommages aux feuilles;
  • galles charnues vertes ou rouges
  • de 6 à 20 mm de diamètre
  • sur la face inférieure des feuilles et sur les vrilles

Souvent confondu avec
L’ériophyde de la vigne - galles lisses sur la face supérieure de la feuille recouvertes de soies blanches assez denses sur la face inférieure.

Charançon gallicole de la vigne - galles lisses et rondes sur les feuilles, les tiges et les rachis.

Biologie
Il y a deux formes de cette ravageur : l’un crée des galles sur les racines and l’autre attaque les feuilles. Même si les deux formes se comportent différemment, elles appartiennent à la même espèce. Tous les cépages Vitis vinifera et les cultivars hybrides français sont sensibles aux blessures causées par l’insecte causant des galles sur les racines et on recommande en Ontario de les greffer sur des porte-greffes tolérants le phylloxéra. Les cultivars V. labruscana sont aussi considérés tolérants à la forme de phylloxera des racines; toutefois des recherches récentes ont montré que les infestations des racines dans ces cultivars peuvent réduire la vigueur de la vigne. La forme foliaire de phylloxéra peut causer d’important dégâts sur V. vinifera; cependant, nombres de cultivars hybrides français et nord-américains peuvent résister à d’importants dommages foliaires.

Le stade de larve mobile (ou stade nymphal) de phylloxéra émerge du sol dès que ce dernier se réchauffe (juste après le débourrement) et les nymphes femelles aptères rampent jusqu'à une nouvelle pousse et se rendent jusqu'au point végétatif. À partir de la face supérieure d'une jeune feuille non déployée, la nymphe commence à s'alimenter de la sève en insérant son stylet dans le tissu cellulaire de la feuille. Au fur et à mesure que la feuille se déploie, la galle se forme autour du phylloxera, formant ainsi une excroissance creuse de la grosseur d'un pois sur la face inférieure de la feuille. L'insecte reste enfermé dans la galle et continue de s'alimenter. Ils ne se nourrissent pas sur les feuilles à maturité.

De dix à quinze jours après avoir commencé à se nourrir, la femelle parvenue à maturité pond ses oeufs à l'intérieur de la galle, une fois celle-ci complètement formée. Une même femelle peut pondre jusqu'à 200 ou 300 oeufs sur une période de 30 à 40 jours. Au fur et à mesure que les oeufs éclosent, les nouvelles nymphes émergent immédiatement de la galle par un petit trou de sortie sur la face supérieure de la feuille. Les nymphes se déplacent et commencent à se nourrir, provoquant ainsi la formation de nouvelles galles. Le cycle biologique se répète ainsi à mesure que les rameaux grossissent et que la saison progresse. À l’automne, des nymphes qui éclosent migrent, elles sont soufflées par le vent ou elles tombent sur le sol et elles rampent jusqu’au système racinaire pour hiberner pendant l’hiver.
           
Les feuilles portant de nombreuses galles sont déformées et enroulées et ont une surface réduite. Le tissu de la galle foliaire peut contenir jusqu'à 90 % moins de chlorophylle que le tissu sain, ce qui laisse croire à une réduction de la photosynthèse. La perte d'hydrates de carbone attribuable à des infestations graves peut entraîner une diminution de la teneur en sucre des fruits à la récolte. La vigne peut aussi être incapable de stocker adéquatement les hydrates de carbone sous forme de réserves alimentaires. Ce stockage favorise normalement la résistance à l'hiver et fournit l'énergie nécessaire à la reprise de la croissance le printemps suivant. Des lésions phylloxériques graves sur le feuillage amènent aussi la défoliation et retardent la croissance des rameaux.
Les cépages Frontenac et Frontenac Gris, Maréchal Foch, Baco Noir, St Vincent, Seyval et Vidal montrent souvent de graves infestations. Les pires infestations se produisent souvent sur le pourtour du vignoble, dans les zones ombragées ou sur les vignes stressées cultivées dans des sols pauvres. Les raisins sauvages qui poussent à proximité des pourtours des vignobles sont généralement infestés et constituent une source d’infestation.  

Période d’activité
Les première galles se dévéloppent sur les 3-5 feuilles nouvellement déployées. De nouvelles galles continuent d’être générées sur de nouveaux tissus avec chaque génération suivante.

Notes de surveillance
La surveillance du phylloxera de la vigne s'attaquant au feuillage repose sur des observations faites au moment opportun. Les galles formées sur les feuilles par les individus de première génération apparaissent généralement vers la mi-mai, généralement dans une ou deux galles sur la première à la troisième feuille qui se déploient. Dès que les galles apparaissent, il faut les ouvrir à tous les jours en les coupant avec une lame de rasoir pour détecter le moment où les œufs commencent à éclore. C'est seulement à ce moment, alors que les petites larves sont actives et mobiles, qu'elles sont les plus vulnérables à un traitement insecticide. Plus tard dans la saison, les générations de larves mobiles ne sont plus synchronisées et les insecticides n’ont que très peu d'effets sur l'ensemble de la population.

Seuil d’intervention
Sur les cultivars très sensibles, surtout sur les jeunes plants, il faut traiter dès que les premières galles se développent au printemps. Dans les parcelles qui ont déjà été infestées par le passé, la première application d’insecticide doit se faire dès que les petites larves apparaissent sur les galles, détectées par la méthode énoncée plus haut. Répéter au besoin si on remarque de nouvelles galles sur des feuilles qui se déploient de 14 à 21 jours après le premier traitement.

Moyens de lutte
Dans les grandes régions viticoles, on utilise des porte-greffes américains de Vitis vinifera qui tolèrent le phylloxera. Dans les vignobles de l'Ontario, le phylloxera de la vigne est présent dans la plupart des racines de vigne, mais il ne parvient pas à faire mourir les plants du fait des basses températures hivernales qui préviennent l'explosion des populations.

Les viticulteurs doivent savoir que les hybrides suivants issus de croisements entre des cépages de V. vinifera françaiset des cultivars américains Vitis peuvent subir des dommages d’importance économique causés par le phylloxéra de la vigne : Aurora, Cascade, Catawba, Cayuga blanc, Chambourcin, Chancellor, Chelois, DeChaunac, Delaware, Frontenac, Frontenac Gris, Himrod, La Crescent, LaCrosse, Lakemont, Norton/Cynthiana, Rayon D’Or, Reliance, Rougeon, St. Croix, Seibel, Seyval, Vidal, Vidal Blanc, Vignoles.

Lutte contre le phylloxéra à l’aide d’insecticides - les insecticides sont utilisés pour lutter contre le phylloxéra dans la plupart des vignobles commerciaux dès que le seuil d’intervention est atteint. Voir la publication 360F du MAAARO, Guide de la culture fruiti�re, chapitre 8 Raisin (PDF) ou le calendrier raisin seulement (PDF), pour de l’information sur l’action des différents insecticides employés contre le phylloxéra, des recommandations contre le phylloxéra aux stades pousses de 20 à 25 cm, fin de floraison à début de nouaison et baies de la taille de petits pois.