Passez au contenu.
English

Certaines fonctionnalités de ce site nécessitent Javascript soit activé pour le meilleur usibility. S'il vous plaît activer Javascript pour fonctionner.

Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales

Fausse-arpenteuse du chou

Fausse-arpenteuse du chou sur une Fausse-arpenteuse du chou Papillon adulte de la fausse-arpenteuse du chou
Cliquez pour agrandir.

Débutant

Nom scientifique
Trichoplusia ni

En Ontario, trois genres de chenilles causent des dégâts d’importance chez les crucifères cultivées : la piéride du chou, Pieris rapae, la fausse-arpenteuse du chou, Trichoplusia ni, et la fausse-teigne des crucifères, Plutella xylostella.

Identification

  • Les adultes de la fausse-arpenteuse sont des papillons tachetés d’un brun grisâtre et dont les ailes antérieures sont ornées d’un motif argenté caractéristique en forme de « 8 ».
  • Les femelles adultes pondent plusieurs centaines de petits œufs blancs et ronds, qu’elles répartissent en général par petits groupes sur la bordure inférieure des feuilles.
  • Les larves sont vert pâle et marquées d’une bande blanche de chaque côté du corps ainsi que de deux lignes discrètes au milieu du dos.
  • Les chenilles se déplacent d’une manière caractéristique en formant des boucles, car leurs pattes sont uniquement à l’avant et à l’arrière de leur corps.
  • Les pupes sont dans des cocons lâches fixés sur le revers des feuilles qui deviennent plus foncées avec le temps.

Souvent confondue avec
La piéride de chou
La fausse-teigne des crucifères

Période d’activité
Les adultes de la fausse-arpenteuse du chou arrivent habituellement en Ontario au milieu de l’été ou au début de l’automne, selon les températures et la configuration des vents. Selon la date d’arrivée des adultes et les températures des mois d’août et de septembre, il peut y avoir 1 ou 2 générations par année dans le sud de l’Ontario.

Notes de surveillance
Compter les larves sur au moins 25 plantes choisies au hasard dans le champ en examinant minutieusement le dessous des feuilles et en écartant les feuilles externes moins serrées. Des dégâts et des excréments récents révèlent la présence de larves plus âgées. Choisir 5 endroits dans chaque bloc, et examiner 5 plantes à chaque endroit. Il faut aussi inclure 2 endroits situés dans le pourtour du champ.

Il existe deux méthodes pour dénombrer les populations de fausse-arpenteuse du chou, soit en calculant les équivalents de larves de la fausse arpenteuse ou le pourcentage de plants infestés.   

Seuils d’intervention

  ÉQUIVALENTS FAUSSE-ARPENTEUSE DU CHOU POURCENTAGE DE PLANTS INFESTÉS
CHOU POMMÉ 0.3 20-30% avant la pommaison
10-15% après la pommaison
CHOU-FLEUR/
BROCOLI
0.2-0.3 20-30% avant la pommaison
5-10% après la pommaison

Avancé

Nom scientifique
Trichoplusia ni

En Ontario, trois genres de chenilles causent des dégâts d’importance chez les crucifères cultivées : la piéride du chou, Pieris rapae (L.), la fausse-arpenteuse du chou, Trichoplusia ni (Hubner), et la fausse-teigne des crucifères, Plutella xylostella (L.). La fausse-arpenteuse du chou est l’un des ravageurs les plus destructeurs pour les crucifères cultivées en Ontario. Sa présence est pratiquement impossible à prévoir et elle peut se retrouver dans un champ tout en étant absente du champ voisin. Elle ne résiste pas aux hivers ontariens et doit revenir du sud chaque année.

Identification
Les adultes de la fausse-arpenteuse sont des papillons nocturnes tachetés d’un brun grisâtre. Leurs ailes antérieures sont ornées d’un motif argenté caractéristique en forme de « 8 », et une petite touffe de poils se dresse à l’arrière de la tête. Les ailes déployées atteignent 3,8 cm (1 ½ po). Les œufs sont très petits, ronds et d’un blanc verdâtre.

Les larves de la fausse-arpenteuse du chou sont vert pâle et marquées d’une bande blanche de chaque côté du corps ainsi que deux lignes discrètes au milieu du dos. Puisque leurs pattes sont situées à l’avant et à l’arrière du corps, elles se déplacent d’une manière très caractéristique en formant des boucles, ce qui les distingue de la piéride du chou et de la fausse-teigne des crucifères. Les larves de la fausse-arpenteuse mesurent environ 4 cm (1 ½ po) long. Au stade pupal, elles sont d’abord vert pâle à l’intérieur d’un cocon lâche et deviennent plus foncées avec le temps.

Chez la fausse-arpenteuse, les petites larves s’alimentent en général des tissus de la face inférieure des feuilles, alors que les larves plus âgées dévorent des portions plus importantes sur toute la plante, laissant de gros trous de forme irrégulière. En outre, de grandes quantités de déjections foncées risquent de tacher les pommes de chou-fleur et de rendre le chou et le brocoli invendables. Contrairement à la piéride du chou, les larves de la fausse-arpenteuse du chou déposent leurs déjections sous forme de petits amas de plus de trois boulettes.

Souvent confondue avec
La piéride de chou
La fausse-teigne des crucifères

Biologie
Le papillon adulte est généralement nocturne, mais on le retrouve parfois au repos sous les feuilles de choux pendant la journée. Les femelles adultes pondent plusieurs centaines de petits œufs blancs et ronds, qu’elles répartissent en général par petits groupes sur la bordure inférieure des feuilles. Les larves éclosent après 3 ou 4 jours et commencent aussitôt à se nourrir du feuillage, des pommes de choux et des inflorescences. Pendant qu’elles se nourrissent, les larves passent à travers 5 mues en 2 à 3 semaines. Puis, les larves de la fausse-arpenteuse du chou entrent en pupaison dans les cocons tissés souvent fixés au revers des feuilles de la plante hôte. Ce stade dure environ 2 semaines.

Période d’activité
Les adultes de la fausse-arpenteuse du chou arrivent habituellement en Ontario au milieu de l’été ou au début de l’automne, selon les températures et la configuration des vents.

Les œufs éclosent 3 à 4 jours après la ponte, et les larves s’alimentent aussitôt. Elles arrivent à maturité en 2 semaines environ et entrent en pupaison. Le stade pupal dure environ 2 à 3 semaines, puis les adultes se manifestent. Selon la date d’arrivée des adultes et les températures des mois d’août et de septembre, il peut y avoir 1 ou 2 générations par année dans le sud de l’Ontario.

Notes de surveillance
Compter les larves sur au moins 25 plantes choisies au hasard dans le champ en examinant minutieusement le dessous des feuilles et en écartant les feuilles externes moins serrées. Des dégâts et des excréments récents révèlent la présence de larves plus âgées. Choisir 5 endroits dans chaque bloc, et examiner 5 plantes à chaque endroit. Il faut aussi inclure 2 endroits situés dans le pourtour du champ.

Il existe deux méthodes pour dénombrer les populations de fausse-arpenteuse du chou, soit en calculant les équivalents de larves de la fausse arpenteuse ou le pourcentage de plants infestés.   

Seuils d’intervention

  ÉQUIVALENTS FAUSSE-ARPENTEUSE DU CHOU POURCENTAGE DE PLANTS INFESTÉS
CHOU POMMÉ 0.3 20-30% avant la pommaison
10-15% après la pommaison
CHOU-FLEUR/
BROCOLI
0.2-0.3 20-30% avant la pommaison
5-10% après la pommaison

Moyens de lutte

  • Plus les chenilles sont petites, plus elles sont faciles à éliminer.
  • Les chenilles qui s’attaquent directement à la pomme des choux et aux points végétatifs sont plus dommageables que celles qui rongent l’extrémité des feuilles.
  • Les dommages sur les plus petits plants ont plus de conséquences sur les rendements et sur la taille des pommes de choux. Malgré cela, il demeure plus important de lutter contre les chenilles juste avant la récolte, en raison des dégâts qu’elles causent et de la présence de leurs excréments.